référence : http://listes.cru.fr/arc/liste-gepi/2006-01/msg00004.html
     Chronologie       
     Conversation       

États Généraux de la psychanalyse Louise Grenier



Title: ÉTATS GENERAUX DE LA PSYCHANALYSE III

ÉTATS GENERAUX DE LA PSYCHANALYSE III

BRUXELLES    6/07/2006 ­ 9/07/2006


La troisième édition des États Généraux de la Psychanalyse se déroule à
Bruxelles, capitale de l'Europe, sur le site de «Tour et Taxis», du 6 au 9
juillet 2006. Les langues officielles des EGP III sont: le français,
l'anglais, l'allemand et l'espagnol, avec une traduction simultanée assurée
tout au long des quatre journées par l'excellente équipe de notre collègue
interprète Victor Fischman
.

 

 

RAISON D¹ÊTRE

A la suite des premiers États Généraux de la Psychanalyse (EGP I) qui se sont tenus à Paris en l'an 2000 et des EGP II qui ont eu lieu à Rio de Janeiro en 2003, une troisième réunion internationale, les États Généraux de la Psychanalyse III (EGP III), est organisée à Bruxelles en 2006, du 6 au 9 juillet, à laquelle sont  convoqués les psychanalystes de tous les pays. Cette réunion intervient au moment d'une nouvelle crise. Dans la plupart  des pays où la pratique de la psychanalyse s¹est développée, elle se voit  depuis un certain temps en butte à diverses résistances idéologiques et sociopolitiques ; une idéologie pragmatiste cherche à la déconsidérer pour lui préférer des thérapies brèves et illusoires ; un courant de pensée néo-positiviste veut la soumettre à des évaluations et des mesures étrangères à sa méthode ; le retour d'une pensée d'avant Freud, auquel se prêtent les pouvoirs publics, réclame une plate restauration de la seule autorité de la conscience et de la morale normatives, instaurant une surveillance technologique généralisée. Face aux dangers de plus en plus grands que court la liberté subjective, les EGP III veulent affirmer à la fois la spécificité de la théorie et de la pratique psychanalytique, ainsi que la formation des analystes praticiens, tout comme le rôle que sa pensée peut et doit jouer dans l'analyse du
malaise actuel qui règne dans le monde.


Les EGP III se tiendront à Bruxelles, capitale de l'Europe et également de
la Belgique, pays où pour la première fois dans l'histoire de la
psychanalyse a été constituée une fédération nationale de toutes les
sociétés, écoles et associations de psychanalyse (FABeP-FBPV) que compte le
³Royaume² dans les deux communautés linguistiques.


Le contenu de ces quatre journées est détaillé dans la rubrique PROGRAMME.
Déjà à l'œuvre pour les EGP I et les EGP II, le site, cette fois des EGP
III, accueille tout texte se rattachant à l'une ou l'autre rubrique. Ces
textes nourriront directement les débats qui suivront chaque exposé, le nom
de leurs auteurs figurant dans le programme définitif. Pour poser un texte
sur le site, nous renvoyons à la rubrique MISE DE TEXTES SUR LE SITE où
sont précisées les consignes à suivre. L'ensemble des exposés et interventions
qui animeront les débats feront l¹objet d¹une publication ultérieure.

Souhaitant que votre participation à cette grande réunion internationale et
trans-institutionnelle se fasse dans les meilleures conditions, nous vous
adressons nos plus attentives pensées.

Claude Van Reeth
Pour le Comité d'organisation.

 

 



ACCUEIL

La question ouverte: "La psychanalyse est-elle une psychothérapie?" définit
au mieux la raison d'être de la troisième édition des États Généraux de la
Psychanalyse (EGP III). Que faire? face aux interventions actuelles des
instances politiques  pour arraisonner la pratique de la psychanalyse dans
la plupart des pays où elle a connu un réel essor. Qu¹une pensée qui
s¹intéresse aux formations de l¹inconscient soit et demeure dérangeante,
nous le savons depuis Freud. Mais que les résistances à la psychanalyse
prennent des formes et mesures intempestives, sans discernement, de la part
des pouvoirs publics, témoigne d¹un important malaise dans la démocratie et
d¹une grave régression culturelle. Dans certains pays, les psychanalystes
voient déjà leur pratique réduite à une thérapie à court terme et assimilée
à d¹autres pratiques aux fins adaptatives. Nous ne saurions accepter cette
³servitude volontaire² ni pour nous-mêmes ni pour ceux qui s¹adressent à
nous.

 

 

 

Les EGPIII rouvrent le débat sur cette crise, à partir de trois axes de  discussion :

 

1)    L'évolution de la psychanalyse depuis Freud ;

2)    La raison d'être de la psychanalyse aujourd'hui ;

3)    La spécificité de la  psychanalyse et sa survie.  (cfr rubrique programme).

 

 

 

 

 

 

 

PRE-PROGRAMME

N.B. : Ce programme n'est pas arrêté définitivement, mais autorise l¹un et
l¹autre ajout. A la fin janvier il sera publié dans sa version définitive.

Jeudi 6 juillet AM

I.   QUI PRATIQUE LA PSYCHANALYSE AUJOURD¹HUI ?
             (Considérations historiques)

1)    Freud à partir de deux textes d'actualité : "Die Frage der
Laienanalyse" (La question de l'analyse profane) & "Nachwort zur Frage der
Laienanalyse" (Postface à la question de l¹analyse profane).

Exposé : Peter MÜLLER (Allemagne)
 

Intervenants : Athanase TZAVARAS (Grèce), Philippe VAN HOUTE & Tomas
GEYSKENS (Pays-Bas & Belgique)

2)  Après Freud les écoles anglo-américaines : transfert ou
intersubjectivité ?

Exposé : Saul PENA (Pérou)
Intervenants : Jan CAMBIEN (Belgique), Ferenc EROS (Hongrie), Jan SCHEFFER (Pays-Bas), José GUTERRIEZ (Colombie)


Jeudi 6 juillet PM

3)  Depuis Lacan, quelles directions prend la cure ?

Exposé : Francis CAPRON (France)
Intervenants : Philippe FOUCHET (Belgique), Thierry BEAUJIN (France)

4)   Aujourd'hui la psychanalyse souffre-t-elle de maladie auto-immune ?

Exposé : Jean OURY (France)
Intervenants : Per Magnus JOHANSSON (Suède), Adolfo BENJAMIN (Argentine),
Gertie BÖGELS (Pays-Bas)


Conférencier invité :

Daniel HELLER-ROAZEN (USA)

Vendredi 7 juillet AM

II.   LA RAISON D¹ETRE DE LA PSYCHANALYSE

1)    Comment la théorie psychanalytique résiste-t-elle au réductionnisme
de la technomédicalisation et à la politique des biotechnologies ?

Exposé : Pierre GINESY (France)
Intervenants : Francis MARTENS (Belgique), Kasushige SHINGU (Japon),
Jean-Christian DELAY (Danemark), Joz CORVELEYN (Belgique)

2)    La révolution psychanalytique est-elle à même de contrecarrer la
soumission à la norme fondant une alliance du politique et du juridique ?

Exposé : Bertrand OGILVIE (France)
Intervenants : Silvia FENDRIK (Argentine), Maria BELO (Portugal), Jaime
SZPILKA (Espagne), François DUPOND MUZART (France), André MICHELS
(Luxembourg)


Vendredi 7 juillet PM

3)    La psychanalyse ayant questionné la philosophie traditionnelle dans
ses présupposés métaphysiques, dans quelle mesure n'est-elle pas interrogée
à son tour par une pensée de la déconstruction ?

Exposé : Michael TURNHEIM (Autriche)
Intervenants : Sergio BENVENUTO (Italie), Jean-Pierre LEBRUN (Belgique),
Theresa CALVET (Brésil)

Conférencier invité :

Jean-Luc NANCY (France)


Samedi 8 juillet AM

     III.   LA SPECIFICITE DE LA PSYCHANALYSE

1)    Dernier refuge de la confidentialité et du secret, dans quelles
conditions la pratique psychanalytique assure-t-elle une telle hospitalité
?

Exposé : René MAJOR (France)
Intervenants : Viktor MAZIN (Russie), Mario CIFALI (Suisse), Hermann LANG
(Allemagne), Hayat ZIRARI (Maroc), Leo RUELENS (Belgique)

2)    L'originalité du statut épistémologique du sujet en psychanalyse.
Quelles
en sont les conséquences par rapport aux critères scientifiques
traditionnels ?

Exposé : Jean-Gérard BURSZTEIN (France)
Intervenants : Joel BIRMAN (Brésil), Jean FLORENCE (Belgique), Walter
EVANGELISTA (Brésil)


Samedi 8 juillet PM

3)    Depuis Œdipe et Hamlet, Caïn et Abel : la psychanalyse pense-t-elle
la notion de cruauté à l'œuvre dans les atrocités du monde actuel ?

Exposé : Fethi BENSLAMA (France)
Intervenants : Henri REY-FLAUD (France), Cristina DIAZ (Cuba), Eduardo
LOSICER (Brésil), Michael BRIANT (Grande Bretagne)

Conférencière invitée :

Judith BUTLER (USA)


Dimanche  9 juillet AM

IV.   OUVERTURES
Jacques SCHOTTE (Belgique)
 "L'expérience latino-américaine des EGP" avec comme
porte-parole : Mario  FUKS (Brésil)

TABLE RONDE

DISCUSSION GENERALE





 

5