référence : http://listes.cru.fr/arc/liste-gepi/2008-01/msg00000.html
       Chronologie       
       Conversation       

Dernier rappel - Voies de transmission de la psychanalyse Louise Grenier





 

J O U R N É E S  D ' É T U D E S  F R E U D I E N N E S

Voies de transmission de la psychanalyse
Vendredi 11 en soirée, samedi 12 et dimanche 13 janvier 2008
École normale supérieure, Salle Dussane
45, rue d'Ulm 75005 Paris


PROGRAMME

Comme à l'accoutumée, beaucoup de temps étant ainsi réservé aux débats, les Journées prendront la forme d’une succession de tables rondes introduites  par un certain nombre de communications

Les tables rondes se tiendront avec Jean Allouch, Paul-Laurent Assoun, Danièle Brun, Catherine Chabert, Roland Chemama, Marie-José Del Volgo, Jean-Richard Freymann, Roland Gori, Françoise Gorog, Christian Hoffmann, Patrick Lacoste, Jean-Jacques Moscovitz, Michel Neyraut, Éliane Perasso, Louis Ruiz, Jacques Sédat, Conrad Stein, Alain Vanier [liste non exhaustive] et la participation de la salle.


Vendredi 11 janvier

20h00

Accueil des participants

20h30 

Conrad Stein : Introduction aux Journées

21h00 

Catherine Chabert : « Intimité de la psychanalyse »

21h45 

Discussion introduite par Jacques Sédat

23h00

Fin des débats

Modérateur : Danièle Brun


Samedi 12 janvier

Retours à Freud

10h00

Conrad Stein  : « Les publications de Freud : mode d’emploi »

10h45

Table ronde introduite par Paul-Laurent Assoun,

12h30

Déjeuner

14h30

Roland Gori : « Le transfert : réedition ou inédit ? »

15h15

Table ronde introduite par Alain Vanier

17h00

Pause

17h30

Jean-Jacques Moscovitz : « Transmission régrédiente, transmission progrédiente »

18h15 Table ronde avec Jean Allouch, introduite par Christian Hoffmann

19h30

Fin des débats

Modérateur Françoise Gorog


Matinée du dimanche 13 janvier

La supervision et autres méthodes destinées à contibuer à la transmission

10h00

Méthodes : Jean-Richard Freymann : « Le compagnonnage »

                  Roland Gori : « Présentation d'une méthode promue par Conrad Stein »

11h30

Pause

11h45

Table ronde introduite par Patrick Lacoste, avec Conrad Stein

13h30

Déjeuner

Modérateur : Éliane Perasso

Après-midi du dimanche 13 janvier

Discussion générale

15h30

Discussion générale introduite par Roland Gori

18h30

Épilogue

18h45

Fin des Journées

Modérateur : Marie-José Del Volgo



ARGUMENT


Une transmission de la psychanalyse résulte, pour l’essentiel, de la coexistence de deux processus relatifs, respectivement, à la pratique du texte de Freud et à l’expérience de la situation analytique.

1. On sait que Jacques Lacan a forgé l’expression « retour à Freud » pour rendre compte du fruit que sa pratique de l’œuvre de Freud n’a cessé de porter. « Pour retrouver l’effet de la parole de Freud, note-t-il, ce n’est pas à ses termes que nous recourons mais aux principes qui la gouvernent », aussi son œuvre est-elle originale au point qu’à première et courte vue on n'y reconnaîtrait pas sa source, alors qu'il est pourtant permis de l'y retrouver toujours vivante.

À celui qui, dans le cours de la lecture ou à l’occasion de la réminiscence d’une lecture de Freud, est surpris par quelque particularité du texte, voire saisi d’un sentiment d’inquiétante étrangeté par l’effet de quelqu’une des analogies qui y abondent, il arrive d’entendre autre chose que ce qui est énoncé — de faire, en somme, une découverte en lui-même — et aussi d’entendre dans les paroles d’un patient autre chose que ce qu’il a paru dire. En un retour à Freud pareil à celui de Lacan il aura lui aussi, quelque modeste soit-elle, produit une œuvre originale. Et les voies sont parallèles car, même pour avoir suivi son exemple, on ne saurait venir après Lacan (ni après qui que ce soit) au sens où c'est par son entremise que l'on aurait accès à Freud.

2. La psychanalyse se transmet principalement dans l’expérience du processus analytique. C’est dire qu'il y faut une succession de psychanalyses. Mais encore est-il nécessaire de préciser que pour mériter cette appellation une cure doit reposer sur la méthode de la libre association telle que Freud l’a promue en 1907 à l’occasion du début de l’analyse d’Ernst Lehrs, alias l’Homme aux rats, et demeurée depuis lors invariable en son principe. Cette cure doit aussi permettre que le transfert trouve à s'y déployer, qu'on le tienne pour venir du désir du psychanalyste ou pour être un effet de l'ordonnance des séances, l'un n'allant peut-être pas sans l'autre.

Il s’ensuit qu’avoir été sur le divan d’une personne appartenant à une lignée de praticiens dont le premier aura été sur le divan de Freud ne suffit pas à ce que quelqu'un puisse en venir à occuper la position de psychanalyste. Une telle filiation, en quelque sorte matérielle ne saurait pourvoir à la transmission de la psychanalyse. Mais procédons-nous de Freud par l’effet d’une filiation des idées, d’une filiation spirituelle ? En vérité, ce qui ressortit à l’expérience du processus analytique ne relève pas à proprement parler d'un retour à Freud. En ce qui nous est transmis, nous faisons bien plutôt l’épreuve d’un retour de Freud

Alors qu’un retour à Freud, au texte de Freud, présente peu ou prou un caractère délibéré, alors qu’on a une plus ou moins claire conscience d'avoir fait une trouvaille à l'occasion d'une lecture, les retours de Freud se font sans que l'on en ait connaissance. Au demeurant le processus analytique lui-même où nul but n'est poursuivi, n’est-il pas implicite, inconscient : les représentations de mots n’y font pas de bruit et les paroles y sont prononcées comme en rêve.

3. La transmission de la psychanalyse est consubstantielle de sa pratique. Le souci que l’on pourrait en avoir est inhérent à celui de sa pratique. Cela revient à dire qu’elle se transmet sans que nous ayons à y prendre garde. On ne saurait donc passer sous silence une méthode particulière, à tort ou à raison supposée assurer cette transmission, celle des cures contrôlées (aujourd’hui contrôle ou supervision). Inventée en 1920 dans le cadre de l'IPA, jugée indispensable, elle a été rendue obligatoire et le demeure à ce jour, pas seulement dans les associations affiliées à l'IPA, loin de là. On ne saurait donc se dispenser de débattre du bon usage de la supervision, ainsi que de quelques autres méthodes moins répandues

Conrad Stein



Argument      Programme     Bulletin d'inscription 



www.etudes-freudiennes.org


Si vous souhaitez vous désinscrire de cette liste de diffusion, veuillez cliquer ici


No virus found in this incoming message.
Checked by AVG Free Edition.
Version: 7.5.516 / Virus Database: 269.17.13/1207 - Release Date: 2008-01-02 11:29