référence : http://listes.cru.fr/arc/liste-gepi/2012-03/msg00003.html
     Chronologie       
     Conversation       

=?Windows-1252?Q?_Th=E9=E2tre_artefact.Grand-peur_et_mis=E8re_du_IIIe_Rei?==?Windows-1252?Q?ch_?= GEPI



Artefact: Objet fabriqué par l'Homme. Phénomène artificiel, aberrant. Effet de l’art.

Chers collègues et amis,
 
Il me fait plaisir de vous inviter à la première production du Théâtre Artefact, compagnie théâtrale que j'ai fondée avec la comédienne France Dandurand dans le but de faire connaître des oeuvres engagées qui explorent l’inconscient de l’Homme.

Cette saison, le Théâtre Artefact produit une pièce emblématique de la montée du nazisme dans l’Allemagne des années trente, Grand-peur et misère du IIIe Reich de Bertolt Brecht. Mise en scène par le new-yorkais René Migliaccio, la pièce Grand-peur et misère du IIIe Reich sera jouée du 2 mai au 10 mai 2012 à l'Espace 4001 (4001, rue Berri, Montréal).
 
Impitoyable révélateur des pulsions qui nous animent, cette pièce de Brecht illustre de façon mordante les processus d'aliénation qui paralysent la pensée et attaquent les fondements de l'identité personnelle.

Au plaisir de vous y voir,
 
Prometheas Constantinides, psychiatre
Théâtre Artefact
 
Billets disponibles à www.grand-peur.com

Terreur dans l'intimité

Allemagne, 1933. La classe ouvrière et la bourgeoisie capitulent devant la machine nazie qui parvient, en entretenant un climat d'incertitude constante, à créer un monde où bourreaux et victimes glissent vers la folie. La terreur s'immisce peu à peu dans l'intimité de chacun. Des parents craignent d'être dénoncés par leurs propres enfants, un couple se disloque autour du déni de l'antisémitisme, des amis n'osent plus parler de l'essentiel de peur d'être arrêtés. Ne jamais révéler son opinion, ne jamais contester l'autorité, ne jamais divulguer ses émotions. Garder le silence absolu, voilà la nouvelle règle du jeu.

Comment se libérer de la paranoïa ambiante, comment décrire la perversité d'un régime qui intimide, séduit et en vient à contrôler tout un peuple? Brecht, exilé, y parvient en déployant son humour caustique et lucide dans une série de paraboles cinglantes.

Fruit d'une recherche de plusieurs années, la mise en scène de René Migliaccio, directeur artistique du Black Moon Theatre Company de New York, met l'accent sur le réalisme expressionniste. Placé derrière un écran transparent qui reçoit des projections cinématographiques, l'acteur évolue dans un espace amplifié. La gestuelle du comédien crée un masque qui engage tout le corps et magnifie l'existence de son personnage. L'acteur devient ainsi l'instrument d'un rituel primitif. La complémentarité entre les projections et le jeu théâtral sur un plateau dénudé propose au spectateur une lecture polysémique de la pièce. Par sa cohérence et sa fluidité, la mise en scène, à la fois monstrative et équivoque, transforme le texte rythmé de Bertolt Brecht en une performance unique.

Présentée pour la première fois à Montréal, cette adaptation de Grand-peur et misère du IIIe Reich est le résultat d'une collaboration entre le Théâtre Artefact et la Black Moon Theatre Company. Cette adaptation est aussi une métaphore du monde actuel, où la peur de l'autre nourrit le cynisme et l'oppression. Le nazisme est une expression politique extrême des peurs et des désirs les plus profonds de l'être humain : en cela, il n'est pas un accident de l'Histoire.

www.grand-peur.com
 


Pour vous désinscrire de cette liste : gepi-psa@internet.uqam.ca

affiche grand-peur.pdf