référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1995-01/msg00040.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Brioche (fwd) Barry Russell



In message <9501230114.AB07463@cari.telecom.uqam.ca> queatre@uqam.ca writes:
> >
> > Des amis non branches aimeraient trouver des renseignements sur le celebre
> > montreur de marionnettes du XVIIe siecle Brioche (e accent aigu).

J'ecris sans mes notes, donc je ne peux pas vous donner des references.
Plus tard, si vous en avez besoin :-)

Brioche fut le nom professionel de la famille DATELIN. Pour le 17e s,
le pere de famille fut Pierre Datelin, dit Jean Brioche, et le fils
le plus actif fut Francois Datelin, aussi dit Brioche; sa fille,
Marguerite, joua aussi un role dans l'histoire theatrale (vid.inf.).

Pierre Datelin fut contemporain de Shakespeare: il avait 105 ans au
temps de sa mort en 1671, quand il fut inhume a Paris au cimetiere
St-Andre-des-Arts, aujourd'hui quartier latin.

Le fils, Francois, ne en 1620, epousa Anne Peron en 1644 et continua
la profession familiale d'arracheur de dents et montreur de marionettes
(les deux faisant ensemble le boulot d'un *operateur*) jusqu'a sa
mort en 1681. Lui aussi fut interre au cimetiere St-Andre-des-Arts.
Il est probable, mais pas plus, qu'il participa en 1676 a la
troupe royale des pygmees, qui crea des veritables opera avec des
marionettes <<d'un grandeur humain>>.

La fille, Marguerite, nee en 1639, epousa en secondes noces un type
du meme style (c'est-a-dire moitie dentiste et moitie artiste) nomme
Jean Baptiste Archambault en 1663. Archambault, se designant <<sauteur>>,
fut membre de la troupe Moliere [sic] qui presenta Psyche aux Tuilleries
in 1671. Il fut aussi membre de l'organisation de <<24 sauteurs, de tous
les pays>>, qui creerent in 1678 le theatre de la foire a Paris, d'ou
viennent la plupart du theatre dit populaire des derniers siecles.

Pour la documentation, il faut commencer avec Magnin (1850) et Jal
(1872), qui ont pu utiliser les registres de paroisse detruites dans
le feu a l'Hotel de Ville en 1871, et donc non plus disponibles. A part
ceux-la, je crois que c'est dans le Minutier Central et aux Archives
Nationales qu'il faudra fouiller pour avoir plus de details.

Si vous avez besoin des renseignements plus detaillees, ecrivez-moi.

~~~~~~~~~~~~~~~