référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-02/msg00079.html
     Chronologie       
     Conversation       

Dichotomie ou bien force proteenne ? DR ROGER D BENSKY



Je laisse a mon collegue Guy Spielmann le soin de repondre tres
precisement a D. Whiteley en ce qui concerne le rapport entre
allographie, autographie, logocentrisme et les ruses conceptuelles
employees par notre jeune ex-silencieux. Entretemps, je m'inscris en
faux contre une tendance dans certains de nos debats ( tendance que
je comprends d'autant mieux que je suis aussi en milieu academique )
de rechercher justement ce qui donne lieu a de pretendues dichotomies,
au lieu de chercher du cote de Protee, c'est-a-dire, de la
metamorphose. On me pardonnera de m'auto-citer, mais lorsque j'ai
partage avec vous, a la suite de S. Ouaknine, ma premiere experience
de spectateur, j'ai insiste sur un tissu devenant fleuve a meme mon
regard, amenant la notion d'un fleuve-signe, voire celle du fleuve
des signes. Signature fluviale qui m'a livre a un age tres precoce----
- mais je ne me tenais bien evidemment aucun discours a ce sujet, je
me contentais de m'inscrire la chose tres profondement dans les
neurones-------comme une cle intime de la creativite theatrale. Or,
le moyen de faire des dichotomies dans un fleuve ?  Des cloisons
etanches, ca oui, qu'on appelle justement des barrages, mais des
dichotomies ?  Or, en dehors du cote piquant de la chose, nous
touchons ici,  nous autres theatrologues, a la conception meme de
notre enseignement, aux messages que nous faisons passer a notre su
ou insu ( surtout ce dernier ) en ce qui concerne la realite profonde,
constituante, de ce phenomene curieux denomme THEATRE. Pour
reprendre la distinction de Pascal, j'ai bien peur qu'un desequilibre
pathogene ne soit en train de s'installer entre l'esprit de geometrie
et l'esprit de finesse, celui-ci etant delegitimise, devalorise, par
l'hypertrophie de celui-la. Au fond, une theatrologie saine et
equilibree a besoin des deux. Il ne s'agit donc point de faire jouer
la seule intuition et de bannir toute velleite de theorisation, mais
de se souvenir que nous avons constamment affaire a une
phenomenologie d'ordre esthetique et que le medium artistique, c'est
l'acteur humain.

Bien Cordialement

Roger-Daniel Bensky


------------------------------

End of QUEATRE Digest 188
*************************