référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-07/msg00009.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Antigone (Anouilh) BOURASSA ANDRE G



Derniere reponse, de la part d'un nouveau membre:

---------- Forwarded message ----------
Date: Sat, 13 Jul 1996 17:38:54 -0400
From: Rebollar Patrick <berlol@twics.com>

> 	Alors que moi, je vois de l'ironie dans ce passage (la tragedie
> 'propre' vs. le 'sale' espoir), il parait que les critiques qu'a lus mon
> etudiante le prennent litteralement comme une louange de la tragedie et
> une critique du drame.  Je ne connais pas la critique de cette piece,
> mais j'ai du mal a croire que je suis la seule a y voir de l'ironie.
> J'aimerais savoir vos reactions et/ou suggestions pour d'autres critiques.

Pour ma part je pense que rien n'empeche les deux interpretations en
meme temps. Anouilh fait serieusement l'apologie de la tragedie, en
tant que genre (dont il accentue excessivement la purete), tout en
etant ironique quant a son aspect humain, puisqu'il semble que, 'en
verite', cela ne se passe jamais aussi simplement. On a donc une
polysemie qui depend du point de vue du lecteur : apologie du genre,
ironie du pragmatisme humain, ou les deux en meme temps.
____________________________________
Patrick Rebollar
Professeur Lettres et Informatique
Tokyo
____________________________________


------------------------------

End of QUEATRE Digest 283
*************************