référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1998-05/msg00012.html
     Chronologie       
     Conversation       

theatre haitien N. Aplevich




Bonjour,
	Je suis etudiante 2e cycle en train de preparer un memoire sur
deux pieces de theatre de Franketienne, un ecrivain haitien, et de Ngugi
wa Thiong'o, un ecrivain africain du Kenya.  Je m'interesse surtout aux
questions suivantes portant sur la langue dans laquelle ecrit l'auteur:  

1. Pour l'ecrivain, quelles sont les implications politiques d'un changement
de langue: d'une langue coloniale (le francais, l'anglais) à une langue
plutot locale ou regionale (la langue haitiennne, le gikuyu). Ceci implique
aussi d'autres changements: d'une langue ecrite à une langue orale, et
peut-etre aussi d'un auditoire international a un auditoire national, meme
local.   

2.  Dans le domaine academique, qu-est-ce que ca implique d'etudier une
litterature ou du theatre 'orale'?  

Comme j'essaie de determiner comment deux pieces de
Franketienne, Pelin-Tet (1978) et Kaselezo(1984), ont ete recu a Haiti, je
cherche de l'information sur le public haitien qui aurait pu assister a
ces spectacles.  Je voudrais avoir aussi de l'information sur les conditions
de production theatrale a Haiti.  Je m'interesse egalement a la place de
l'ecrivain Franketienne dans le monde theatrale haitien-- a Haiti, et dans
le diaspora haitien.

Si, par hasard, vous avez assiste a la representation de Kaselezo a 
Montreal, au Festival du Theatre des Ameriques en 1986, je m'interesserais a
vos commentaires.

Si vous pourriez  m'offrir de l'information, ou pourriez me suggerer des
oeuvres a consulter, j'en serai tres reconnaissante.  J'apprecierais
aussi des commentaires sur mon projet.  

Je vous remercie.

Noelle Aplevich
M.A. candidate,
School of Literature and Performance Studies in English,
Collaborative International Development Studies Program,
University of Guelph
Guelph, Ontario