référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1998-05/msg00022.html
     Chronologie       
     Conversation       

LNI et autres scenes de combat Serge Ouaknine



Bonsoir,
Pour ajouter a votre longue liste il me semble que la LNI (la Ligue
Nationale d'Improvisation) n'a fait que cela ; des joutes verbales.
Calquée sur le modèle d'un sport violent, le but est de subjuguer le
territoire de l'autre par une adresse le plus souvent verbale.
Il m'a toujours semblé que l'improvisation au théâtre devait servir à autre
chose, non à vaincre mais à délier l'imaginaire par une forme de jeu dont
le but n'est pas de gagner mais de rencontrer.
Dans l'imaginaire il n'y a pas de vainqueur.

Enfin placeriez vous Dom Juan dans la catégorie des combats ( le libertin
face à Dieu) ou appeler vous combat le seul fait des armes... Est-il une
pièce qui ne soit pas un combat, contre ou pour Dieu, contre l'absurde, le
pouvoir, l'ennui, la jalousie, la mort,la vieillesse,la foi,le sexe, le
désir...
Un drame, c'est a dire ce qui met en mouvement une âme...par le fait d'un
désir, N'est-ce pas déjà un combat..,que de désirer?
Il me semble que tout Shakespeare  ou presque soit cela depuis Othello,
Hamlet Richard III, Roméo et Juliette....
Si vous acceptez dans cette catégorie, comme je viens de le lire, Les
Bonnes de Jean Genet, alors ils faut vite lui adjoindre Le Balcon...et puis
Le Roi se meurt de Ionesco...et mille autres pièces...
Pouvez-vous nous faire entendre ce que vous entendez par combat et quelles
limits lui donnez-vous?
bien à vous
Serge


                   (1 + 1 = 3)
            /\_/\ o
            (@ @)
            (*)

+------oOO-----OOo---------+
Serge Ouaknine
e-mail : r34424@er.uqam.ca
Montreal (Quebec)  Canada