référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1998-07/msg00000.html
       Chronologie       
       Conversation       

Re: drames liturgiques "alejandro ortiz bullé.goyri"




TOUT D'ABORD, JE VEUT DIRE QUE:

AU TOUR DU THEATRE MEDIEVAL ON PEUT DIRE QUE DES LIASONES ENTRE LA
REPRESENTATION ET LA PARTI RITUEL DE LA LITURGIE CHRETIENE SONT TRES  PROCHES.

A MON AVIS, DES OFFICES DRAMATISÉS SONT  QUELQUE CHOSE NORMALE  AU MONDE
MEDIEVALE ET AUSSI  DANS OUTRES EXPÉRIENCES  DRAMMATIQUES, COMME LE THEATRE
DE LA EVANGELISATION A LA NOUVELLE ESPAGNE  AU  XVI SIÈCLE.  

MAIS çA POSE UN PROBLÈME: EST CE QUE DES EXPRIENCES REPRESENTATIONNELES AU
NIVEAU DU PRATIQUE RITUELLE ON PEUT LES NOMMER COMME EXPRIENCES THÉÂTRALES?

ON PEUT TROUVER DANS TOUT LE CALENDRIER RITUEL CHRETIEN PENDANT LE MÔYEN ÂGE
DES  "OFFICIUM DRAMMATIQUES" MÊME À NÖEL, QUE À PÂQUES, ET AUSSI  EN PENTECÔTES.

VOICI CE QUE JE PENSE. 

A BIEN TÔT

At 07:18 PM 26/06/98 +0200, you wrote:
>Voici deux questions dont les réponses me seraient bien utiles :
>
>1) L'ancienne terminologie : "drames liturgiques" et "drames
>semi-liturgiques" a-t-elle encore un sens ? Comment classer les
>representations dans l'eglise au moyen age ?
>2) B-D. Berger parle aussi "d'offices dramatisés", comment differencier
>un office dramatisé d'un drame liturgique qui se deroule au cours de
>l'office de Noël ?
>
>Merci de vos éclairages.
>
>A. Combes
>Albi (France)
>
>
Alejandro ORTIZ BULLE.GOYRI