référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1998-07/msg00016.html
     Chronologie       
     Conversation       

Colloque: L'eloquence de la Revolution Eric Negrel



L'Université de la Sarre (Saarbrücken) et le Centre de Recherches en Rhétorique
de l'Institut de Romanistik présentent un

			 COLLOQUE INTERNATIONAL

	UNE EXPERIENCE RHETORIQUE: L'ELOQUENCE DE LA REVOLUTION

			UNIVERSITÄT DES SAARLANDES
			du 25 au 27 SEPTEMBRE 1998

Organisation:
Jean-Paul Sermain avec la collaboration de Françoise Douay et Eric Négrel

				***

UNE EXPERIENCE RHETORIQUE: L'ELOQUENCE DE LA REVOLUTION

	L'éloquence révolutionnaire a été au centre de polémiques ou de
débats politiques. Si son étude a connu un nouvel essor, lors de cette
dernière décennie et principalement à l'occasion du bicentennaire, elle
n'intervient souvent qu'en marge d'autres recherches, et la plupart de ces
récents travaux restent dispersés et sans liens entre eux. Nous connaissons
mieux qu'il y a dix ans l'histoire rhétorique du XVIIIe comme celle du XIXe
siècle: conditions indispensables pour mieux replacer l'éloquence
révolutionnaire dans une perspective historique plus large, et pour essayer
de comprendre son influence souvent contradictoire. Ainsi pourra être
envisagée l'expérience oratoire de la Révolution dans ses liens avec ses
présupposés antérieurs, avec le bagage conceptuel dont disposaient ses
acteurs, et avec sa réception, c'est-à-dire avec ce qu'en ont fait les
hommes du XIXe siècle. Quel a été le fonctionnement concret des discours?
quelles formes a pris l'art oratoire? comment a-t-on voulu enseigner la
rhétorique? comment a été appréhendée, discutée, décrite cette expérience
unique de la parole?
	Quand on traite de rhétorique, l'approche se fait soit par
l'intermédiaire des productions oratoires, soit par celui de la réflexion
théorique. L'intérêt de la Révolution est de nous obliger à relier les
deux, à voir l'action comme engageant la réflexion, et la réflexion comme
un mode d'action. Nous avons voulu confronter points de vue, méthodes,
problématiques. Venus de France, d'Italie, d'Ecosse, d'Allemagne, d'Israël,
se réuniront des chercheurs qui se consacrent à l'histoire de la
Révolution, à la littérature, aux arts, aux idées linguitiques et
rhétoriques.

					***

 VENDREDI 25 SEPTEMBRE

14h00 Karl-Heinz Ohlig, doyen de la Faculté de Lettres Accueil des participants

Françoise Douay/Jean-Paul Sermain Bilan de la recherche et perspectives

Recherches rhétoriques

15h00	Aurelio Principato (IULM, Milano) Comment retrouver l'action
rhétorique des orateurs révolutionnaires?

15h45	 Sophie Wahnich (CNRS) L'émotion des auditoires

16h30 - Pause

16h45	Sylviane Léoni (U. de Franche-Comté) Lieux de l'invention et de la
persuasion dans les discours de Saint-Just

17h30	Peter Krause-Tastet (Universität Mainz) L'Antiquité exemplaire:
imitation et émulation structurales dans les discours révolutionnaires

20h00 - Dîner au restaurant Stiefel-Bräu

 SAMEDI 26 SEPTEMBRE

Modes d'éloquence

9h00 Sonia Branca (Univ. de Provence) L'éloquence des premiers acteurs de
la Révolution: questions de méthode

9h45 Jacques Guilhaumou (CNRS) La rhétorique du porte-parole (1789-1792)

10h30	Maïté Bouyssy (Université de Paris I) La fuite dans l'encre:
anamnèse et travail de la mémoire chez Bertrand Barère

11h15 - Pause

11h30	Michel Delon (Université de Paris IV) Les Silences de la Révolution

12h15	Isabelle Martin (U. of Haïfa, Tel-Aviv) Yves-Michel Marchais:
l'éloquence de la chaire, de la critique à l'indignation

13h00 - Déjeuner à la Schlemmer Eule

Points de vue sur la Révolution

15h00	Peter France (Univ. of Edinburgh) L'éloquence parlementaire à
Londres et à Paris

15h45	Annette Keilhauer (Humboldt Univ., Berlin) L'éloquence
révolutionnaire en Allemand: Robespierre traduit

16h30	Ingrid Weber (Univ. des Saarlandes) Die Revolution ist die
Revolution: Georg Forster observateur participant de la Révolution française

16h15 - Pause

16h30	Patrick Brasart (Univ. de Paris VIII) Le rendez-vous manqué: Madame
de 	Staël et l'éloquence révolutionnaire

17h15	Anne Vibert (Univ. de Grenoble III) L'éloquence révolutionnaire:
modèle ou contre-modèle pour l'éloquence politique au XIXe siècle?

18h00 - Cocktail offert aux participants

21h00 - Dîner au restaurant Tomate 2

 DIMANCHE 27 SEPTEMBRE

La rhétorique dans les Ecoles Centrales

9h00	Françoise Douay (U.de Provence) L'Essai sur l'art oratoire de
Joseph Droz

9h45	Brigitte Schlieben-Lange /Jochen Hafner (Univ. Tübingen) Rhétorique
et grammaire générale dans les Ecoles Centrales

10h30	Nathalie Gangaï (Univ. de Provence)	L'enseignement de la
rhétorique dans les Ecoles Centrales (Bouches-du-Rhône, Gard, Oise)

11h15- Pause

L'Eloquence dans les arts

11h30	Herbert Schneider (Universität des Saarlandes) Le drame musical et
ses enjeux rhétoriques

12h15	Maria Giesche (Universität Mainz) La rhétorique musicale du
classicisme dans les ¦uvres de Cherubini et de Spontini

13h00 - Déjeuner au restaurant Stuhlsatzenhaus

15h00	Hans-Jürgen Lüsebrink (Universität des Saarlandes) Gestes oratoires
et représentation iconographique: la stylisation des scènes oratoires dans
les Tableaux Historiques de la Révolution française (1791-1804)

15h45	Eric Négrel (Univ. des Saarlandes) Théâtre patriotique et discours
épidictique: éléments pour une dramaturgie révolutionnaire

16h30	Klaus Semsch (Universität Mainz) Hermès à la guillotine:
l'E(s)th(ét)ique des Lumières et le dilemme rhétorique de l'homme double ou
décapité

17h15	Françoise Douay/Jean-Paul Sermain Conclusion



	 Le colloque se tient à l'Université de la Sarre (Universität des
Saarlandes) Bât. 10 - Rez-de-chaussée, Salle 10

	Renseignements: Jean-Paul Sermain Universität des Saarlandes, FR
8.2 - Romanistik Postfach 15 11 50, D-66041 Saarbrücken Tél. 00 49 681 302
- 23 08 ou - 41 55, Fax. 00 49 681 302 - 45 88 e-mail.
jp.sermain@rz.uni-sb.de

	Ce colloque ne pourrait avoir lieu sans le généreux soutien de la
Deutsche Forschung Gesellschaft, l'Université de la Sarre, l'Ambassade de
France à Bonn, et l'Institut d'Etudes Françaises de Saarbrücken



Eric Negrel
Universitaet des Saarlandes