référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1998-11/msg00043.html
     Chronologie       
     Conversation       

Spectacle "Sur la lecture" une heure avec Marcel Proust christine zeppenfeld



La compagnie ARAMIS a le plaisir de vous convier à une représentation
exceptionnelle du spectacle

« Sur la lecture » : une heure avec Marcel Proust
par Bruno Rosaz avec le regard complice de Christine Zeppenfeld

Jeudi 26 novembre 98 à 12h30
à l'Auditorium André Malraux
Université Jean Moulin  4 cours Albert Thomas Lyon (métro Sans Souci)
Entrée Libre

Une rencontre intime avec le jeune Marcel Proust,
La maison de tante Léonie, Illiers-Combray et les paysages alentour

"Sur la lecture" : une heure avec Marcel Proust a été représenté plusieurs
fois : à la Bibliothèque Municipale de Grenoble, lors de la manifestation
"Le Temps des Livres" en octobre 97 ; à l'occasion de la commémoration du
soixante-quinzième anniversaire de la mort de Marcel Proust le 17 novembre
97 à l'Hôtel Scribe (Paris) ; au théâtre du Musée Grévin (Paris) en
décembre 1997 ; à Angers en janvier 98 ; à la Bibliothèque Municipale de
Vincennes (94) en septembre 98 ; à la Bibliothèque Municipale de Lyon
Part-Dieu (69) en octobre 98.


Quelques impressions

« [...] Je reste émerveillé par votre exploit. Le mot n'est pas trop fort :
je vous ai dit sur-le-champ combien votre talent et votre mémoire m'avaient
plongé dans la stupeur et dans l'admiration.  Vous avez récité sans la
moindre hésitation quelques unes des pages les plus belles et les plus
inattendues du maître inimitable. [...] »
Maurice Schumann

Extrait d'une lettre de Maurice Schumann de l'Académie Française, Président
de l'Institut Marcel Proust International et de la Société des Amis de
Marcel Proust au comédien Bruno Rosaz suite à la représentation donnée dans
le cadre du soixante quinzième anniversaire de la mort de Marcel Proust le
17 novembre 1997 à l'Hôtel Scribe à Paris.

Petit voyage au début du siècle

[...] Bruno Rosaz a su, samedi, communiquer ce goût de lire, cet espoir
placé dans les livres, ce bonheur des mots. Proust a écrit "Sur la lecture"
en 1905, avant "A la recherche du temps perdu", mais il y évoque déjà le
plaisir de se ressouvenir, avec sensibilité et avec patience. Et Bruno
Rosaz a pris le temps : le temps de lire, de faire renaître une ambiance
"début de siècle", dans un décor adapté. L'empreinte de Proust semblait
présente, près des livres reliés et de quelque chandelier. Tout y était
[...] "Le livre était fini. Il fallait arrêter la course éperdue des yeux
et de la voix"... "On aurait tant voulu que le livre continuât" et "ne pas
avoir aimé en vain des êtres pour une heure"... Comment ne pas lire après
ces quelques mots ?
Emmanuelle GIRERD-CHANEL
Le Dauphiné Libéré du vendredi 24 octobre 1997

Vous pouvez également obtenir des renseignements sur ce spectacle
directement à l'adresse : aramis@worldnet.fr