référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-01/msg00054.html
     Chronologie       
     Conversation       

Grotowski encore...quelques paroles courtes Serge Ouaknine



Un ami de l'UNESCO m'a demandé hier qu'elle était quelle "la phrase ou
l'anecdote" de Grotowski qui, "dans mes relations avec lui m'avait
personnellement marqué?"

Les voici:

Montreal 25-1-99

Cher ami,

Grotowski parlait par parabole (car elle permet une approche non réductrice
au signifié, elle préserve le mouvement vers la vérité sans la circonscrire
à une lettre morte et chacun peut s'y lire à sa propre mesure selon la plus
biblique et évangélique tradition) mais il s'adressait aussi à chacun et
parlait de son chemin dans l'art selon une fantastique et rigoureuse
aptitude analytique qui touchait et la forme et l'attitude mentale et
organique qui l'avait générée.

Il aimait les anecdotes orientales, celles surtout qui touchent au destin
et qui le faisait rire aux éclat. Au delà des heures de travail collectif,
il aimait rencontrer chacun individuellement pour les aider en leur chemin.


Un jour il me dit qu'un tigre ne devrait pas essayer d'être végétarien!...
et il éclata de rire.

Une autre fois il me dit: L'homme ne crée vraiment que sur ses cicatrices.
C'est de ses manques et de ses deuils qu'il procède et non de ce qu'il
croit vouloir dire.

Une autre fois encore, alors qu'il revenait triomphalement de Suède : Que
doit faire un homme quand il a atteint ses objectifs artistiques, quand il
a enfin comblé ses ambitions sociales?... À peine avais-je répondu (j'avais
21 ans): Il doit se retirer en silence puisqu'il a obtenu la paix avec
lui-même..., il me dit: Non! Il doit poursuivre comme s'il ne savait rien.
Il doit continuer le simulacre de la quête, du savoir et du non-savoir car
la société ne comprendrait pas son silence et vomirait les fruits de son
triomphe. L'homme doit continuer a vivre avec les siens, même si son désir
est de se retirer. Il doit poursuivre son combat... pour son propre salut.
Et comme je lui dis: Mais c'est là perpétuer sa conscience malheureuse! Il
ajouta :Il faut faire et poursuivre comme avant. La seule différence entre,
avant la gloire et après, c'est la distance intérieure.

Une fois encore, me parlant de ma "difficulté d'être" à m'accomplir, il me
dit: Vous êtes prisonnier entre un réflexe de fuite et un mécanisme de
rationalisation (qui est une autre manière de fuire vos affects). Les deux
mouvements cherchent à éviter la douleur. L'artiste professionnel se
distingue de l'amateur en cela qu'il fait face à son mouvement de fuite et
fait silence en cherchant la réponse dans l'action et non dans le discours
qui l'explique. Il faut faire l'oeuvre, par dela le plaisir immédiat et
contre sa propre paresse. Il faut se forger une discipline car c'est d'elle
que la route est possible. C'est la contrainte qui rend libre. C'est en
répondant à une contrainte (thématique, technique, formelle etc. ) que
l'oeuvre nous informe de ce que nous ne savions pas et qui attendait de
naître. ( C'est à ce moment là qu'il me fit travailler sur Le Balcon de
Jean Genet, pour que j'y découvre les lois du théâtre et ce que j'avais à
dire de moi-même... par l'oeuvre d'un autre...)

Enfin, pour lui, la connaissance procédait par une voie négative, la "via
négativa" au sens oriental. On n'apprend pas à créer, on retire seulement
ce qui gène. Je lui dit: Si l'art accomplit cette fonction "thérapeutique"
de réparer l'être, qu'advient-il après la guérison ? Il dit: La paix est un
moment du temps. Le travail du metteur en scène ne consiste pas à dire à
l'acteur ce qu'il doit faire mais à lui retirer ses résistances, et il
ajouta: D'un acteur, je lui retire ce qui le gène, s'il ne reste rien...
c'est qu'il n'était pas créateur.

Voila, spontanément ce qui me revient pour vous répondre. De ces deux
années de rencontres intenses j'ai un journal intime de 11OO pages sur la
vie quotidienne au Théâtre Laboratoire ( 1966 et 67), avec des centaines de
dessins...
Amicalement,
Serge Ouaknine

                   (1 + 1 = 3)
            /\_/\ o
            (@ @)
            (*)

+------oOO-----OOo---------+
Serge Ouaknine
e-mail : r34424@er.uqam.ca
Montreal (Quebec)  Canada