référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-05/msg00041.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Relation Personnage/acteur Sergeï



>>Bonjour à tous!
>>
>>Pensez-vous qu'un personnage peut influencer un acteur, au point de la
>>transformer?
>>Je n'arrive pas à répondre à cette question pour un rôle disons
>>classique (valet, personnage burlesque ou autre) mais il est vrai que
>>pour un rôle plus sensible (comme un prêtre!) le cas peut sans doute se
>>poser!
>>>Et vous? Qu'en pensez-vous?
>
>>CARL
>====
>
>Plus la distance est grand entre l'être et son rôle plus le personnage est
>grand... la distanceest une condition essentielle de toute possible
>identification- si vous vous prenez pour votre personnage c'est que vous ne
>le jouez pas  encore.
>Il faut plonger, se perdre,  se perdre encore et le construire avec
>minutie, ne cherchez pas "qui vous êtes et qui il est"  ( narcissisme
>inutile et perte de temps) . Ne chercher pas les vastes sensations et les
>vastes sentiments, mais une justesse  qui vous laisse intérieurement lucide
>et passionément amoureux... Vous n'êtes pas le spectateur de vous même mais
>le protecteur de votre imaginaire - c''est a dire tout ce que vous n'êtes
>pas...
>bien a vous
>
>serge ouaknine

La réponse de Serge est la plus éclairante qui soit. De toute façon
personne n'échappe à la transformation. Les Taoïstes diraient que nous
sommes  transformation. En Asie, on parle de Voie. Do en japonais, Tao en
chinois. Mais, l'idée se trouve aussi dans les traditions occidentales. Le
Nô, le Kabuki, le bûtoh, l'opera de Pekin sont de fabuleuses écoles de la
Voie où l'on apprend à vivre complètement son rôle, avec le détachement
lucide de toute une technique et une énergie passionnelle qui nourrit
l'être profond de l'acteur et le spectateur.  C'est une façon de vivre
intensément cette transformation afin qu'elle mène à une réalisation  la
plus complète possible de l'individu. Ce débat ainsi que celui sur le
masque m'a passionné. Merci. Serge Leclercq. (Tokyo)