référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-09/msg00037.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Le cas Shylock et le statut du texte dans le theatre- Jean Reinert



Bonjour,
La réponse de Serge Ouaknine -outre que son argumentation emporte la
conviction sur le "cas Shylock" (merci aussi d'avoir communiqué les éléments
qui en apportent certaines clés)- eclaire le statut du texte dans le
theatre.
Le discours manifeste est toujours à prendre dans son rapport avec
"l'action", il est à chaque instant mis en perspective avec l'ensemble de la
pièce. Ce jeu constant de correspondance entre la partie et le tout (c'est à
dire également avec "ce qu'il se passe") fait du discours manifeste la
partie visible d'un métalangage qui est peut-être justement ce qu'on appelle
l'action, il donne au theatre, à la piece,  à sa représentation, sa
dimension symbolique.
Pourquoi un texte de theatre ne raconte-t-il pas simplement une histoire ?
C'est peut-être la faute à Eschyle, à Sophocle, aux Grecs pour lesquels il
s'agissait de porter dans la lumière de la représentation (donc du regard
commun) les zones d'ombre que toute société entretient avec elle-même.
Autant dire qu'au theatre, la coincidence entre sens littéral et sens de la
pièce (si on peut parler ainsi quand chaque mise en scène en dévoile -ou en
surajoute- un nouveau) témoigne soit d'un "mauvais" theatre, soit d'un
contresens.
Pourtant la lecture au premier degré, la "lecture myope", est le premier et
nécessaire contact que nous avons avec un texte, c'est elle qui nous revele
les qualités immédiates de son langage, sa "mise en bouche possible". Pour
les textes contemporains, c'est parfois la seule et ceci est la source de
bien des malentendus !
La tendance actuelle de la pratique theatrale conteste au dramaturge cette
singularité de l'écrit dramatique : on parle de "textes" de theatre et non
plus de "pièces", on demande à l'auteur du "texte brut", "du dialogue", le
metteur en scène se chargeant lui-même de la "dramaturgie". Cette tendance
va à mon sens vers un appauvrissement du langage theatral.
Jean Reinert
Em : jreinert@wanadoo.fr
Site "jr dramaturgie" :    http://perso.wanadoo.fr/jean.reinert/