référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1999-12/msg00036.html
     Chronologie       
     Conversation       

Images d'un changement de siècle , appel de communications marc-andre_bernier



Musée du Château Ramezay
27-28-29 avril 2000
«Images d'un changement de siècle 1760-1840»
«Portrait des arts, des lettres et de l'éloquence au Québec»
http://www.er.uqam.ca/nobel/r14310/Ramezay/2000.nobel.html

Colloque  organisé par le Département d’Études littéraires de l’UQAM et le
“Forum d’histoire comparée des imaginaires collectifs ” de l’IREP
(Institut interuniversitaire de recherche sur les populations)

Co-responsables :
Bernard Andrès (UQAM), Marc André Bernier (UQTR)
Yvan Lamonde (Université McGill), Robert Derome (UQAM),
avec la collaboration du Musée du Château Ramezay

Problématique du colloque & appel de communications

	Nous sollicitons votre contribution dans le cadre du colloque 
Images d'un
changement de siècle. Portrait des arts, des lettres et de l'éloquence au
Québec (1760-1840). Organisée par Bernard Andrès (UQAM), Marc André Bernier
(UQTR), Robert Derome (UQAM) et Yvan Lamonde (Université McGill), cette
rencontre aura lieu du jeudi 27 au samedi 29 avril 2000 dans la Salle de
Nantes du Musée du Château Ramezay dont le directeur, André J. Delisle, s'est
associé à l'événement.

	À l'aube du XXIe siècle, ce colloque entend proposer une 
relecture de la
seconde moitié du XVIIIe siècle et des débuts du XIXe siècle québécois à
partir d'une galerie de portraits représentant les principaux personnages de
l'époque ainsi que des artefacts relevant du livre et de l'imprimé, de
l'écriture et de ses outils. L’objectif du colloque est de montrer comment
s’est constitué l’imaginaire du lettré canadien, tant dans le milieu
francophone que parmi les élites britanniques du temps. Quels jeux
d’influences, d’actions et de réactions ont présidé à la définition du
littéraire, aux confins du politique et du polémique ? En examinant une
période qui va de la cession de la Nouvelle-France à l'Angleterre jusqu'à
l'Acte constitutionnel de 1791, puis aux débats parlementaires appelés à
culminer avec les Insurrections de 1837 et 1838, nous nous proposons
d'explorer l'un des moments les plus tumultueux et les plus déterminants de
l'histoire des lettres, des arts et de l'éloquence au Québec.

	Cette rencontre prolonge et couronne une exposition à 
l'occasion de laquelle
livres et manuscrits, portraits et représentations iconographiques relatifs à
la problématique du colloque sont présentés dans trois salles du Musée du
Château Ramezay (27 janvier-28 mai 2000). Pendant le colloque seront également
données des représentations d’un des tout premiers opéras québécois conçus par
Joseph Quesnel au tournant du XIXe siècle : Lucas et Cécile.

	Bornée par des événements historiques d’une importance 
capitale, la période
dont ce colloque entend offrir un portrait constitue une phase cruciale dans
l’émergence d'une culture lettrée au Québec. Durant ces huit décennies, de
nouveaux espaces culturels et urbains se construisent. L’imprimerie
s’implante, les gazettes, puis la gravure apparaissent, permettant aux
Canadiens de s'illustrer dans l'espace public. La Chambre d’Assemblée
s’organise et l’éloquence parlementaire fleurit; l’on assiste à
l’établissement de bibliothèques publiques et l'enseignement se développe en
même temps que de nouveaux réseaux de solidarité s'établissent. En somme, les
éléments constitutifs des changements socio-culturels qui surviennent alors
forment autant de lieux de mémoire essentiels à partir desquels sera
problématisée ce qu'on appellera plus tard la “question identitaire”. La
publication du Rapport Durham en 1839 marque la clôture de notre période, deux
ans après l'édition du premier roman québécois, L’influence d’un livre de
Philippe Aubert de Gaspé fils, des Révélations du crime, ou Combray et ses
complices de François-Réal Angers et de l’Histoire du Canada de Michel Bibaud.

	C'est dans ce contexte que nous proposons une réflexion susceptible de
s’articuler sur les quatre axes suivants:

1. PORTRAIT DES LETTRES ET DE L'ÉCRIVAIN
Ce volet du colloque entend explorer la carrière et les écrits des premiers
Canadiens et Canadiennes engagés dans les lettres entre 1760 et 1840. En
analysant les productions de ces individus impliqués à des titres divers dans
la circulation des idées et des formes littéraires, le progrès des
connaissances, l'engagement politique ou l'action socio-culturelle, nous
dresserons le portrait du “lettré” canadien au tournant du XIXe siècle. Il
s'agira d'examiner selon quelles stratégies ces personnages s'engagèrent dans
des domaines aussi variés que la poésie, le mélange littéraire, la critique,
les récits de voyage, les pamphlets, mémoires et traités politiques, la
polémique, la propagande, les journaux et rapports de campagne, ou encore les
correspondances publiques ou privées.

2. PORTRAIT DE L'ÉLOQUENCE
Ce colloque cherchera à montrer en quoi la culture oratoire dispensée dans les
maisons d'enseignement est venu soutenir prises de parole et appropriations de
l'espace public. Loin d'être un système fermé accumulant contraintes et
prescriptions arbitraires, la rhétorique représente une expérience réfléchie
du discours qui a éduqué et formé les premiers lettrés et les premiers
orateurs québécois à l'intelligence de la parole. Indissociable de son statut
pédagogique éminent, la rhétorique est indissociable d'un “art de dire” que
professaient des maîtres d'éloquence dont les autres histoires ne parlent pas.
À ce titre, ce colloque doit permettre de retracer le réseau à la faveur
duquel l'enseignement de la rhétorique a su soutenir l'invention et l'essor
d'une prose lettrée au Québec.

3. PORTRAIT DES ARTS
À partir d'œuvres qui illustrent l'importance de la culture lettrée dans les
arts plastiques, nous nous proposons également d'interroger la représentation
et les significations que la peinture de portrait donne du livre, de
l'écriture et de ses outils, de manière à mieux comprendre le rapport au monde
des arts, de la connaissance, du savoir ou du pouvoir qui s'y trouve impliqué.
Nous proposons aussi d’identifier un certain nombre de portraits rattachés à
cette époque et d’en analyser la postérité. En effet, plusieurs de ces
portraits nous sont connus par des reproductions ultérieures, dans des
périodiques, des livres et d'autres médiums, ce qui permet une réflexion sur
l'évolution des procédées techniques et leur application à la 
connaissance du passé.

4. PORTRAIT DE L'IMPRIMÉ
En retraçant ce que fut la représentation de l'imprimé québécois dans la
peinture et l'estampe, l'objectif consiste aussi à voir comment un phénomène
aussi fondamental du millénaire passé - la galaxie Gutenberg - a été
expérimenté entre 1760 et 1840 dans le Canada d'alors. Nous entendons par
“imprimé” le processus qui va de la production à la consommation de documents
tels le livre, la brochure, le journal ou la feuille volante en passant par
leur diffusion. On se demandera comment sont représentés dans l'iconographie
de cette époque les “attributs” de l'imprimé: la plume et l'encrier, le livre
dans la main d'un personnage ou dans une bibliothèque en arrière-plan, mais
aussi l'acte de lecture ou d'écriture.

	Cette rencontre constitue l'aboutissement de plusieurs 
projets de recherche
et, à ce titre, il sera marquée par le lancement de plusieurs ouvrages des
co-organisateurs et des participants. Nous planifions la publication des actes
du colloque dans la collection “ La République des Lettres ” (Presses de
l’Université Laval/L’Harmattan) Nous invitons les chercheur-e-s intéressé-e-s
à nous communiquer d’ici le 15 janvier 2000 une proposition de communication
ou de participation à une table ronde (un titre et une phrase de résumé). Par
la suite, les intervenants devront nous faire parvenir un résumé d'environ 200
mots avant le 1er mars 2000. Le texte de l’intervention devra nous parvenir
d’ici le 13 avril et la version finale sous forme d’article sera soumise avant
le 31 mai (selon un protocole d’édition à venir). Le comité de publication
sélectionnera les articles en juin. Nous visons une publication en 2001.

Bernard Andrès
Département d'études littéraires
Université du Québec à Montréal
tél.: (514) 987-3000, poste 4278#
télécopieur: (514) 987-8218
mailto:andres.bernard@uqam.ca

Marc André Bernier
Département de français
Université du Québec à Trois-Rivières
tél.: (819) 376-5011, poste 3868
télécopieur: (819) 376-5173
mailto:Marc-Andre_Bernier@uqtr.uquebec.ca

SVP: ENVOYEZ VOS RÉPONSES AUX ADRESSES SUIVANTES:
mailto:andres.bernard@uqam.ca,Marc-Andre_Bernier@uqtr.uquebec.ca

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--