référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2000-01/msg00008.html
     Chronologie       
     Conversation       

Tchekhov Jean-Jacques Delfour




Bonjour,

Travaillant par ailleurs sur la mort et les "préparations possibles", je
tombe sur le texte suivant:

"… Donc au début de ce siècle - en 1904, pour être plus exact - dans une
chambre d'hôtel d'une ville d'eaux allemande s'est dressé sur son lit un
homme mourant. Il était russe. Vous connaissez son nom : Tchekhov, Anton
Tchekhov. C'était un écrivain de grande réputation, mais cela importe peu
en l'occurrence, vous pouvez être certains qu'il n'a pas songé à nous
laisser un mot célèbre de mourant. Non, pas lui, sûrement pas, ce n'était
pas du tout son genre. Sa réputation n'a pas ici d'autre importance que
celle d'avoir permis que ces mots ne se perdent pas, comme ils se seraient
perdus s'ils avaient été prononcés par n'importe qui, un mourant
quelconque. Mais à cela se borne son importance. Quelque chose d'autre
aussi importe. Tchekhov, vous le savez, était médecin. Il était tuberculeux
et il était venu là, dans cette ville d'eaux, pour se soigner, mais en
réalité, comme il l'avait confié à des amis avec cette ironie appliquée à
lui-même, cette féroce modestie, cette humilité que nous lui connaissons,
pour "crever". "Je pars crever là-bas", leur avait-il dit. Donc il était
médecin, et au dernier moment, ayant auprès de son lit sa femme d'un côté
et de l'autre un médecin allemand, il s'est dressé, il s'est assis, et il a
dit, pas en russe, pas dans sa propre langue, mais dans la langue de
l'autre, la langue allemande, il a dit à voix haute et en articulant bien
"Ich sterbe". Et il est retombé, mort".

N. Sarraute, _L'usage de la parole_, Gallimard, coll. Folio, 1980, p. 11
sq.

Je souhaiterais savoir si cette anecdote est avérée, si elle a donné lieu à
des réflexions (ou plus) de la part de dramaturges ou d'auteurs de théâtre.

Cordialement
JJD



-- 
Jean-Jacques Delfour
Professeur de philosophie
Critique à Cassandre
mailto:jjdelf@club-internet.fr

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--