référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2000-04/msg00004.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: vos réactions.... Emile Lansman



Bonjour !

Je lis attentivement - et avec un certain recul - tout ce qui s'écrit à ce
propos. On ne cessera jamais de refaire le monde, et tant mieux après
tout... même si on gagnerait quand même à s'informer un peu.

La vie est un éternel recommencement. Voilà vingt-cinq ans que je traîne ma
bosse dans des rencontres, colloques, festivals en "théâtr'éducation"...
Voilà quinze ans que je dirige l'association belge "théâtre-éducation",
elle qui a choisi comme option le "transit des jeunes par la scène" pour en
faire des spectateurs plus motivés et plus critiques... Etrangement mes
questions aujourd'hui sont bien plus nombreuses que mes réponses.

Je lis donc les messages qui défilent avec un certains scepticisme. Ne
faudrait-il pas, une fois de plus, reposer les questions essentielles. Et
notamment cette terroriste interrogation du POURQUOI ?

Je suis toujours troublé par le nombre d'objectifs (avoués ou non)
poursuivis par ces ateliers théâtraux en milieu scolaire.  Vise-ton la
formation AU théâtre ou PAR le théâtre ? Ou les deux ? Et avec quelle
arrière-pensée ? Et avec quelle référence parallèle à la création théâtrale ?

Comparer les mérites des "enseignants théâtreux" aux "praticiens
pédagogues" me semble aussi stupide que de vouloir former des formateurs
sans être soi-même formateur, ou inversément (cas vécu par votre serviteur,
ex-professeur de psycho-pédagogie). En cela, je suis un partisan du
"partenariat" bien compris.

De même qu'il m'est apparu insupportable (tout en reconnaissant qu'elles
n'étaient pas insignifiantes) les discussions à n'en plus finir sur
l'appelation "Drama/theater IN education" ou "Drama/theater AND education"
lors de la creation de l'association international IDEA en 1992 dont j'ai
assumé les fonctions de directeur de l'information pendant trois ans.

Si l'art (théâtral par exemple) réduit à une matière scolaire (avec
syllabus, évalutation, notation, etc.) me donne des boutons, la
"fonctionnarisation" d'intervenants en milieux scolaire au service de l'art
(théâtral en particulier), spécifiquement formés pour cette démarche
alliant la sensibilisation, la mémoire et la pédagogie, ne me paraît plus -
comme ce fut précédemment le cas - une hérésie ! Je suis prêt à payer pour
voir, comme au poker.

Je pense en tout cas qu'avant d'aller plus loin dans la réflexion (m'en
voudra-t-on si je dis un peu superficielle) qui se développe ici, il serait
utile d'inviter les intéressés à (re)lire ce qu'on écrit à ce propos -
parfois de manière très divergente mais au moins cohérente même si je ne
partage pas tous leurs points de vue - des gens comme Jean-Pierre Ryngaert,
Roger Deldime et Hélène Beauchamps... - pour ne citer que quelques
francophones parmi bien d'autres - et surtout aller voir dans d'autres
cultures (notamment anglo-saxonne) comment cela se passe.

Car le vieux combat "théâtre versus drama" qui a la vie dure est aussi
stupide que l'opposition entre le football/soccer français et anglais :
comme si il n'y avait qu'une façon valable de taper dans un ballon dans
l'Hexagone ou de marquer un but dans la patrie de Shakespeare.

Nous sortons d'une université d'automne coorganisée à Paris par la Maison
du Geste et de l'Image, Promotion Théâtre / La montagne magique et des
partenaires anglais. Pendant cinq jours, nous avons pu mesurer que nos
différences (et ressemblances) individuelles étaient bien plus prégnantes
que les différences (et ressemblances) culturelles. Même si nos pratiques
sont parfois différentes.

Ce sont ces différences et nos interrogations mutuelles qui peuvent nous
enrichir, pas nos ressemblances ou nos "vérités" bien discutables.

Cordialement,





===================================
Emile Lansman
Editeur/diffuseur
Asso. belge theatre/education
Centre des Ecritures Dramatiques WB
http://www.gate71.be/~lansman
===================================

-------------------------------------------------------------------------
This email server is running an evaluation copy of the MailShield anti-
spam software. Please contact your email administrator if you have any
questions about this message. MailShield product info: www.mailshield.com

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--