référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2000-06/msg00039.html
     Chronologie       
     Conversation       

Nouveautes ete 2000 Emile Lansman



Bonjour !

J'ai le plaisir de vous présenter nos nouveautés théâtrales "été 2000". 


1) Terres arables, triptyque de Luc Tartar

1a) Terres d'asile
Licenciés économiques (!), monsieur le sous-préfet et son épouse passent la
nuit sur les quais de la Seine à Paris en compagnie d'une vieille zaïroise
et d'un travesti brésilien. Ils comptent sur un appel de l'Elysée pour
retrouver du boulot.

1b) Terres arables
Un roi, une reine, un cardinal et un photographe débarquent sur une plage.
Il s'agit d'annexer en grande pompe ce territoire. Patatras, la reine
accouche de manière intempestive d'un enfant noir à faire rougir de honte
Sa Majesté et toute la cour...

1c) La femme de paille
A la veille des élections municipales, un parti politique veut recruter une
femme comme tête de liste. Deux étranges candidates se mettent en
vitrine... mais ce ne sont en fait que des hommes prêts à tout pour enlever
le morceau.

========

2) Seul à Waterloo, seul à Sainte-Hélène, de Paul Emond

L'île de Sainte-Hélène aux derniers mois de la vie de Napoléon. Tandis que
le gouverneur anglais attend vainement d'être reçu, l'ex-empereur, malade
et somnolent, passe l'après-midi affalé dans son bain. Un cauchemar dont il
se réveille brusquement l'amène à replonger dans ses souvenirs et à tenter
un ultime plaidoyer sur un ton où les rancoeurs, voire la suffisance ou la
mauvaise foi, n'empêchent ni le pathétique, ni la fougue, ni l'émotion
sincère.
Avec, tout au long de ce saisissant autoportrait que nous offre celui qui
fut un des plus célèbres prisonniers de l'Histoire, cet obsédant leitmotiv
: à Waterloo, il aurait dû gagner !

=========

3) Le pont, de Laurent Van Wetter

Deux hommes sur un pont, un soir de pleine lune. Avec un but commun : se
jeter dans le canal. L'un par habitude, l'autre par désespoir amoureux.
Mais comment réussir un suicide avec quelqu'un dans les pieds qui s'ingénie
à contrecarrer vos projets pour favoriser les siens ?
Sous des allures de tragi-comédie à rebondissement, Le pont jette un regard
tendre et compatissant sur deux êtres dont la volonté (réelle ?) d'en finir
avec la vie cache mal une extraordinaire soif de vivre et d'aimer.

=======

De mémoires d'ondes, Collectif

De mémoires d'ondes répond à une double vocation : résistance langagière à
toutes les formes d'infamie et réhabilitation d'un genre à part entière
trop souvent méconnu, la fiction dramatique radiophonique.
Bien entendu, les 9 courtes pièces originales regroupées dans ce volume
feront également le bonheur de ceux qui, au sein de compagnies, de cours ou
d'ateliers théâtraux, s'intéressent aujourd'hui aux "brèves théâtrales".
Textes de Fernando Arrabal, Jean-Louis Bauer, Olivier Chiacchiari,
Jean-Pierre Dopagne, Franck Pavloff, Axel Saül, Pascale Tison, Varoujan et
René de Obaldia.

=========

4) Le procès de Franz Kafka, adaptation théâtrale de David Zane Mairowitz

Joseph K est arrêté. Il ignore pourquoi. Ni ses gardiens, ni l'inspecteur
ne veulent (ou ne peuvent) lui fournir d'indications. Englué dans la
procédure, il ne lui reste qu'une attitude possible : accepter d'être
jugé.... et condamné.
Adaptation du célèbre roman de l'auteur pragois, cette version pour la
scène relativise le côté "ténébreux" pour retrouver l'humour influencé par
la tradition mystique et antirationnelle du monde juif d'Europe de l'Est.
Le texte sera à l'affiche du Théâtre des Halles en Avignon durant tout le
festival 2000.

=======

5) Le Palais des 5 sens, suivi de Je hais le monologue, de Jean-Paul Alègre

Musique de fête foraine. De temps à autre, on entend des obus qui sifflent
au-dessus des têtes. Marcovaldo, sorte de Monsieur Loyal doublé d'un
dompteur de fauves, mène un étrange spectacle à mi-chemin entre magie rose
et charlatanerie : il prétend pouvoir guérir le public de ses "pertes de
sens".
Une pièce à sens... multiples où la fausse bonne humeur générale tourne en
rond dans le concert absurde de la guerre. Car la question fondamentale
n'est pas : "Qui a-t-il derrière le rideau ?" Mais bien plutôt :
"Guérira-t-on ceux qui ont perdu le sens... de la vie ?"
Cette comédie grinçante est suivie du monologue impromptu et bien
involontaire d'un comédien qui... hait les monologues.

========

6) L'histoire du communisme racontée aux malades mentaux, de Matei Visniec

Moscou 1953. Quelques semaines avant la mort de Staline, le directeur de
l'Hôpital central des malades mentaux invite un écrivain à séjourner parmi
les "malades" et lui demande de réécrire, au niveau d'entendement de
débiles légers, moyens et profonds, l'histoire du communisme et de la
Révolution d'octobre. Il est persuadé que cette "thérapie" pourrait guérir
certains de ses pensionnaires... Une pièce drôle, dérangeante, féroce, d'un
des auteurs roumains d'aujourd'hui parmi les plus joués dans le monde.

=======================


Très cordialement,






...................................
Emile Lansman
Editeur/diffuseur
Asso. belge theatre/education
Centre des Ecritures Dramatiques WB
http://www.gate71.be/~lansman
...................................

-------------------------------------------------------------------------
This email server is running an evaluation copy of the MailShield anti-
spam software. Please contact your email administrator if you have any
questions about this message. MailShield product info: www.mailshield.com

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--