référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2000-07/msg00022.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: FORMER L'ARTISTE PAS LE PUBLIC Jean Reinert



Bonjour,
non, ce n'est pas le goût de la polémique, je suis désolé de m'être mal fait
comprendre. Peut-être dire simplement ceci : le théâtre (et l'art en
général) est-il un banquet où quiconque est convié ou bien faut-il donner
des gages, montrer patte blanche, donner à une élite le signe qu'on est en
mesure de l'apprécier (l'Art)? Qu'on forme des étudiants, des amateurs, tous
ceux qui ont envie d'être "formés", très bien, tant mieux. Mais de grâce,
pas le public. Qu'on ne culpabilise pas un public potentiel par des
sous-entendus du genre :  vous prétendez émettre un avis sur nos oeuvres ?
Mettez-vous d'abord à notre école !
Je me suis moi-même nourri au lait des exégèses et j'en connais la valeur.
Mais le mouvement initial vers l'art, le rapport de l'oeuvre à son public,
est quelque chose d'autre, pas quantifiable comme le savoir, infiniment ténu
et précieux.
Ne formez pas le public, au bout du compte, des années, des siècles,  c'est
lui le juge!
Bien cordialement,
Jean Reinert
Em : jreinert@wanadoo.fr
"jr dramaturgie" :    http://perso.wanadoo.fr/jean.reinert/

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--