référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2002-04/msg00007.html
     Chronologie       
     Conversation       

RE: contes urbains et faits divers Patrick Leroux



Bonjour,
Mefions-nous de generaliser. Le concept et le protocole des Contes urbains 
n'a pas toujours ete repris "un peu partout au Canada et par le monde sans 
mention de son origine et encore moins sans le credit d'usage", comme le 
laisse entendre un peu hativement son createur Yvan Bienvenue. Je pense 
notamment a l'edition d'Ottawa en 1998, produite par le Theatre la 
Catapulte (que je dirigeais a l'epoque) et aussi a celle de Sudbury 
(Ontario) la meme annee, pan-canadienne celle-la. Les deux editions etaient 
sanctionnees par le Theatre Urbi et Orbi, les origines du concept 
clairement elucidees et explicitees et Yvan, lui-meme, avait contribue des 
textes. N'en demeure que cette formule populaire mise de l'avant par Yvan 
Bienvenue et Stephane F. Jacques au cours des annees 90, une formule 
mettant en valeur l'oralite au theatre et nous ramenant effectivement a 
l'essentiel de notre pratique aura "fait de nombreux petits". Le succes du 
concept fort exportable (et ancre dans de nombreuses traditions orales 
ancestrales) risque effectivement d'eclipser les origines contemporaines du 
renouveau et de la transformation du conte traditionnel en conte urbain 
(non pas simple "mythe urbain", mais bien un protocole de representation 
theatrale).
Patrick Leroux




On 3 avril, 2002 11:03, Yvan [SMTP:yvanbienvenue@videotron.ca] wrote:
> Bonjour Queatreux, Queatreuses,
>
> En tant  que co-createur et redacteur du concept et du protocole du
> spectacle Contes urbains, presente depuis 1991 a Montreal (Quebec) par le
> Theatre Urbi et Orbi et repris un peu partout au Canada et de par le 
monde
> sans mention de son origine et encore moins sans le credit d?usage nous 
en
> reconnaissant la paternite, je repondrais volontiers a vos questions et
> verrais de bon augure qu?on parle de la place de l?oralite au theatre.
>
> Il y a place a reflechir sur les genres mais aussi la fonction social du
> conte (est des oralites connexes), sur le mode d?ecriture, sur le jeu de
> l?acteur (pas de 4e mur aux Contes urbains), sur l?expression de la 
culture,
> sur la transcription de l?oralite en ecriture et en edition, sur toutes 
les
> questions entourant le renouveau du conte au Quebec et comment, avec le
> recul, on se rend compte qu?une petite compagnie de theatre est 
semble-t-il
> a l?origine de ce renouveau.
>
> Yvan Bienvenue
> Membre relativement silencieux de queatre qui a souvent le gout 
d?intervenir
> mais que des fois... On a d?autre chose a faire.
>  << File: ATT00000.html >> 

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--