référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2003-09/msg00011.html
     Chronologie       
     Conversation       

Bernerd Bimont BOURASSA ANDRE G



Bonjour!
En faisant des recherches sur la formation de certains comédiens, au
tournant des années 50, plusieurs ont étudié à Paris, à la Compagnie d'art
dramatique de Bernard Bimont. Mais les ouvrages consultés à son sujet,
comme le dictionnaire de Corvin, ne font même pas mention de son nom,
Triste sort des pédagogues, je suppose :-)
Comme j'en suis à la touche finale sur un texte relatif à la fortune de
Copeau et du Cartel au Québec, mon interrogation vise surtout à savoir si
Bimont se rattachait à la tradition du Vieux-Colombier, de Copeau ou
d'après et, dans le cas de Bimont, c'est évidemment celui d'après.
Mais si l'école du Vieux-Colombier des débuts se distançait du
conservatoire, était-ce encore le cas à une époque ou Jouvet se trouvait
lui-même au Conservatoire? Bimont présentait-il à cette époque une vision
particulière par rapoort au Conservatoire? Ces écoles ne sont-elles pas à
se rapprocher, laissant à d'autres, dont celles de Decroux et Lecoq, les
approches particulières (corporelle, gestuelle...).
Pour l'instant, il me suffirait de savoir si Bimont avait travaillé avec
Dullin ou Jouvet. Mais il est évident que des réflexions sur la ou les
formations comparées auraient leur place sur le réseau Quéâtre.
Mes amitiés,
André G. Bourassa.


---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--