référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2003-12/msg00010.html
     Chronologie       
     Conversation       

RE: Jeu - Invitation Waïtouké



Title: Jeu - Invitation
 
Bonjour, invitation.... c'est un peu frustrant votre histoire.
 
Je suis trop loin pour venir mais je trouve essentiel ce type de débat de fond, sur l'équilibre entre l'intellect et l'émotion.
N'y aurait il pas moyen d'exporter le débat à la Sacd à Paris (par exemple) ou à la maison des auteurs ou à la maison du théâtre, ou bien de se procurer un compte rendu de ce qui aura été dit?
Merci de votre réponse
Claire Denieul
-----Message d'origine-----
De : owner-queatre@uqam.ca [mailto:owner-queatre@uqam.ca]De la part de Cahiers de théâtre jeu
Envoyé : mar. 9 décembre 2003 00:15
À : Liste de discussion en francais sur le theatre
Objet : Jeu - Invitation

CAHIERS DE THÉÂTRE JEU

www.revuejeu.org

Une Entrée libre de Jeu
suivie du lancement de Jeu 109


LE THÉÂTRE PENSE-T-IL ?

Montréal, le 3 décembre 2003

C’est avec plaisir que Jeu vous invite à une Entrée libre ayant pour thème : « Le théâtre pense-t-il ? ». Prendront part à cette discussion publique le directeur d’Omnibus Jean Asselin, comédien et metteur en scène, la conceptrice de costumes et professeure Véronique Borboën, le comédien Stéphane Crête et l’auteur Larry Tremblay. L’animation de la rencontre sera assurée par Michel Vaïs, rédacteur en chef des Cahiers de théâtre Jeu. Le débat se déroulera le lundi 15 décembre 2003, de 17h30 à 19h, au Studio Off Interarts, situé au 5145 boulevard Saint-Laurent, à Montréal.

Au théâtre, est-ce que l’on pense suffisamment, tant comme artiste que comme spectateur ?

En tant qu’artiste : Est-ce que l’émotion vient d’abord, la réflexion ensuite, si elle vient ? L’intuition artistique, la spontanéité, l’improvisation créatrice, le coup de génie, le flash, sont-ils tous opposés à la réflexion ? Existe-t-il, chez les comédiens, une crainte de perdre le contact avec ses émotions, de devenir cérébral, comme, dit-on, le sont les acteurs français ? Se pourrait-il qu’une certaine peur du discours intellectuel, du dialogue, voire de la critique, découle de cette attitude ? Quelle doit être dans le jeu de l’acteur la place du corps par rapport à la tête ? Cela est-il un faux problème ?

Du côté du public : S’il est vrai que la réflexion exige toujours un effort, est-elle forcément douloureuse et contraire au divertissement ? S’oppose-t-elle au plaisir théâtral ou peut-elle au contraire en constituer la condition même, l’allié le plus sûr ? Au théâtre, peut-on rire et penser ? Être ému et penser ? Pleurer et penser ?

L’idée de cette Entrée libre vient de propos de Jean-Pierre Ronfard et Larry Tremblay, lors d’un colloque des étudiants de maîtrise de l’UQÀM, au printemps 2003. Tremblay avait calculé qu’il passait seulement quelques minutes par jour à penser véritablement, et que cela lui demandait un effort. À son avis, ne pas penser c’est s’exposer à « être pensé » par d’autres, notamment par les médias.

La revue Jeu vous invite à profiter de cette soirée pour vous procurer d’anciens numéros à moitié prix. On procédera aussi au lancement du numéro 109 dont le dossier pousse à réfléchir sur le « modèle » québécois du théâtre. Que vaut-il ? Faut-il l’aider à se développer ou le remplacer ? On ne s’étonnera pas de trouver autant de défenseurs que de pourfendeurs.


Source :     Michèle Vincelette, Cahiers de théâtre Jeu
Information :     (514) 875-2549


Lundi 15 décembre 2003, de 17 h 30 à 19 h
Au studio OFF interarts
5145, boulevard Saint-Laurent, Montréal

Invités : Jean Asselin, Véronique Borboën, Stéphane Crête et Larry Tremblay

ENTRÉE LIBRE

_________________________________________________________

Lisez nos critiques en ligne : www.revuejeu.org
_________________________________________________________