référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2004-04/msg00006.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Technique du jeu direct Gilbert Turp



Title: Re: Technique du jeu direct
Bonjour,

Le jeu direct, est une technique de jeu selon laquelle le personnage n'existe pas mais se crée dans l'imaginaire du spectateur.  Selon celle-ci, l'acteur est amené à focusser sur les éléments sur lesquels il exerce un contrôle comme son apprendre son texte par coeur, ses déplacements, sa mise en place.  En fait, selon  cette technique de jeu, c'est l'ensemble de toutes les actions que pose l'acteur lorsqu'il rentre sur scène qui amène le personnage et qui, parfois, amène l'acteur à plonger dans une émotion.

Par opposition à la méthode de l'actor studio, où l'acteur est invité à se mettre dans la peau du personnage pour jouer sur scène, selon la méthode du jeu direct, celui-ci doit plutôt foccuser sur les actions concrètes qu'il doit accomplir sur scène.

La méthaphore du théâtre est utilisée en gestion pour comprendre les organisations.  Elle est très utile parce qu'elle permet d'ouvrir cette grosse boîte noire en ouvrant une fenêtre sur les acteurs qui font des choses.

Donc, voilà,

J'espère que j'ai bien répondu à votre question.  Je dois avouer que je débute à étudier ce volet ... et j'aurais bien aimé avoir l'avis de personnes oeuvrant directement dans le milieu du théâtre pour faire avancer ma réflexion.

Joyeuses Pâques

 
 
 
 
----- Original Message -----
From: Waïtouké <mailto:waitouke@chez.com>  
To: Liste de discussion en francais sur le theatre <mailto:queatre@uqam.ca>  
Sent: Wednesday, April 07, 2004 3:48 PM
Subject: RE: Technique du jeu direct

Bonjour,
ce serait gentil de développer un peu ;
Qu'est ce que le jeu direct? Que disent en substance les théories de David Mamet sur la question?
Quand aux organisations elles me laissent vraiment sur ma faim...et exitent mon appétit.
Merci d'éclaicir votre message sybilin, histoire de rendre le dialogue ouvert au plus grand nombre.
Cordialement,
Claire Denieul
-----Message d'origine-----
De : owner-queatre@uqam.ca [mailto:owner-queatre@uqam.ca]De la part de Marie Chassé
Envoyé : mer. 7 avril 2004 04:20
À : Liste de discussion en francais sur le theatre
Objet : Technique du jeu direct

Bonjour,

Je suis étudiante en communication au deuxième cycle.  Je m'intéresse beaucoup à la technique du jeu direct (théories de David Mamet) et à la façon dont cette métaphore (technique du jeu direct) peut nous aider à comprendre les organisations.

Je souhaite avoir votre point de vue à ce sujet,

Merci,

Bonne soirée :)


Bonjour, je viens tout juste de lire votre demande d’il y a deux semaines. J’ai lu la réponse de Bernard Lavoie. Ça m’a donné envie de répondre – hors de la polémique pro et anti-Method.

J’ai vu à New-York une création de Mamet mise en scène par lui-même. (J’ai un blanc sur le titre de la pièce – c’était en anglais et ma mémoire est moins bonne quand c’est en anglais ... C’est la pièce avec l’enfant qui voit sa mère se débattre avec sa vie amoureuse en ruine... Le Quat’sous l’a monté aussi il y a quelques années... Vous savez de quelle pièce je parle, non ? )

Je voulais vous signaler que cette production éclairait énormément le travail de Mamet à mes yeux. C’était joué sans effort et sans recherche méta-textuelle. La volonté était remplacée par l’abandon. Sa mise en scène était attentive à la qualité du jeu - nuancé et vrai – mais elle recentrait le texte comme étant le moteur de l’objet dramatique. C’est peut-être ça qui agace Mamet avec l’actor’s studio. Les acteurs jouent autre chose que le texte, le jeu devient une sorte d’enjeu en soi et alors, le texte se trouve caché. À new-York, ce problème est évident. Le théâtre est emprisonné dans un jeu d’acteurs à qui on demande de jeter de la poudre aux yeux du public au lieu de le rencontrer d’une histoire qu’on raconte.

Bref, le jeu direct serait un rappel aux acteurs : ne cherchez plus midi à 14 heures, jouez le texte et sans effort, sans effets. Ne cherchez plus à faire du style (fut-il du style naturaliste) mais  portez le sens d’un texte. Le mot direct pourrait se traduire par simple. C’était la simplicité de la mise en scène de Mamet et l’humilité conséquente des acteurs sur scène qui, lors de cette représentation new-yorkaise, avait donné un immense impact à sa pièce, car elle nous parlait directement. C’était presque comme un documentaire sur l’angoisse des déchirures amoureuses d’une mère et la transmission de cette angoisse à son enfant.

J’espère que ça vous aide un peu. Bonjour. Gilbert Turp