référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2005-06/msg00001.html
     Chronologie       
     Conversation       

Pratiques de Corneille Gervais, Jean



« PRATIQUES DE CORNEILLE »

COLLOQUE INTERNATIONAL pour le QUADRICENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE PIERRE CORNEILLE

 

APPEL A COMMUNICATIONS

 

Organisé par le CÉRÉdI (Centre d’Etude et de Recherche « Editer-Interpréter »)

de l’Université de Rouen,

 en collaboration avec le CRHT (Centre de Recherche sur l’Histoire du Théâtre) de Paris IV et le Mouvement Corneille-Centre International Pierre Corneille.

 

Date : du mardi 6 juin au vendredi 9 juin 2006, à confirmer

Lieu : Université de Rouen, Faculté des Lettres Mont Saint-Aignan

 

Comité scientifique : Mme Hélène MERLIN-KAJMAN (PARIS III), MM. Christian BIET (Paris X), Georges FORESTIER (Paris IV), John D. LYONS (University of Virginia, USA), Alain VIALA (Paris III et Oxford), Jean-Marie VILLEGIER (metteur en scène).

Organisation : Myriam DUFOUR-MAÎTRE 

myriam.dufour-maitre@univ-rouen.fr et mdufour.maitre@wanadoo.fr

 

Le colloque du tricentenaire, en 1984, avait exploré un nombre important de thématiques cornéliennes. Depuis, les colloques régulièrement tenus ont permis d’éclairer la place de Corneille parmi ses contemporains et, pour les derniers en date, d’examiner la réception de Corneille au temps des Lumières (Corneille après Corneille, décembre 2002, revue XVIIe siècle n° 225, octobre 2004) et par les Romantiques (Corneille des Romantiques, décembre 2004, à paraître aux P.U. de Rouen).

Nous proposons de centrer le colloque du quadricentenaire sur la question des pratiques, au temps de Corneille et aujourd’hui. Un des objectifs du colloque pourrait être de mettre en relation les pratiques actuelles de l’œuvre de Corneille avec les pratiques de son temps, d’examiner conjointement ce qu’a fait Corneille, et ce qu’on a fait de lui

Ainsi, notamment :

 

-I- Les pratiques sociales

Des auteurs normands du début du siècle à Corneille

Rouen plaque tournante du théâtre et de l’édition

La formation de Pierre Corneille : les jésuites et le Droit

Corneille et les pouvoirs 

Corneille et la République des Lettres

Corneille, premier auteur professionnel

Pour une histoire de l’histoire littéraire de Corneille : Corneille et le « classicisme », Corneille et le « « baroque »

L’édification du « grand Corneille », gloire locale et gloire nationale

 

-II- Les pratiques politiques

L’absolutisme et l’image du prince

Corneille et le machiavélisme

Corneille et les institutions

Vraisemblance, idéologie et politique

Usages politiques de Corneille (patriotiques, révolutionnaires, etc.)

 

-III- Les pratiques morales, religieuses, philosophiques

Corneille et les jésuites

Les œuvres de dévotion de Corneille

Les tragédies religieuses

Corneille et la représentation des religions antiques

Stoïcisme, cartésianisme, augustinisme

Corneille et la querelle de la moralité du théâtre

Lectures morales, lectures chrétiennes de Corneille

« L’héroïsme cornélien » : construction et usages

 

-IV- Les pratiques d’écriture

Invention, disposition, intertextes

Le vers cornélien

Rhétorique

Pierre, Thomas Corneille et l’esthétique galante

Corneille théoricien et critique

Corneille et le livre

Corneille et l’orthographe

Histoire des éditions de Corneille

 

-V- Les pratiques théâtrales

Corneille et le théâtre en Normandie et à Paris au XVIIème siècle

Dire le vers cornélien : actio, phrasé.

Histoire de la déclamation cornélienne, XVIIème/ XXIème siècles

Le théâtre à machines

Le spectaculaire

Corneille et la musique

Evaluation du répertoire, pièces oubliées et pièces rejouées

Mises en scène de Corneille aujourd’hui, en France et à l’étranger

 

-VI- Les pratiques de « réécriture », les pratiques  « autour de Corneille »

Corneille correcteur de son œuvre

Réécritures : adaptations, pastiches, parodies, citations

Biographies de Corneille

Traductions

Images de Corneille : estampes, sculptures, illustrations

Pratiques et traditions d’interprétation, d’enseignement

 

D’une section à l’autre, de grands « fils directeurs » peuvent évidemment se retrouver : ainsi les questions des pratiques d’interprétation, des héritages critiques, des pratiques d’enseignement, etc.

 

Les propositions de communication sont à envoyer, si possible par mail, à Myriam DUFOUR-MAÎTRE, avant le 15 septembre 2005 : merci d’indiquer un titre (même provisoire), de développer votre projet en une trentaine de lignes et de bien indiquer vos adresse(s) et mail(s) professionnels et/ou personnels.

Pour tout renseignement :

myriam.dufour-maitre@univ-rouen.fr ou mdufour.maitre@wanadoo.fr

Adresse postale : Myriam Dufour-Maître, 22 avenue du Petit Parc,  94300 Vincennes