référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2006-06/msg00003.html
     Chronologie       
     Conversation       

RE: Des préceptes dramaturgiques ? Henri Barras



Bonjour,
En ce qui concerne les diverses situations de l’être dans l’espace et en
regard des  différentes qualités de rythme dont les uns et les autres
conditionnent dans une certaine mesure le jeu des interprètes et influencent
directement, par «sympathie», l’auditeur ont aurait avantage à lire ou
relire un ouvrage déjà ancien mais toujours d’actualité : Vienne, Lucie de ;
La Spiritualité de la voix, Sagesse du corps ; Paris, Les éditions du cerf,
1960.
Henri Barras

-----Message d'origine-----
De : owner-queatre@uqam.ca [mailto:owner-queatre@uqam.ca] De la part de
THÉÂTRE 3R
Envoyé : 12 juin 2006 09:43
À : Liste de discussion en francais sur le theatre
Cc : esther Lévesque; Jean Boileau; Steve Normandin; Alexandre Gauthier
Objet : Des préceptes dramaturgiques ?

Bonjour à vous,

Pour cultiver la réflexion, la réanimer, je vous partage ici une 
question qui m'est souvent posée : existe-t-il ce que je pourrais 
appeler des "préceptes dramaturgiques" ? Des règles fondamentales qui 
influent toute construction dramaturgique, toute présentation scénique ?

Pour le créateur, l'acteur et même le spectateur de théâtre, plusieurs 
phénomènes extra-ordinaires entrent en scène en situation de jeu. Les 
émotions, l'attention, la concentration, l'action, la signification, la 
rétro-action, tous ces phénomènes physiologiques affectent directement 
tant les créateurs que le public. Il y a Stanislavski qui a tenté de 
définir certaines règles, plus tard il y a eu Artaud (théâtre de la 
cruauté), la méthode de Strasberg, Grotowsky (théâtre pauvre), Barba (la 
pré-expressivité), mais existe-t-il quelque part un petit manuel simple 
qui explique les principales situations qui affectent tous les êtres 
humains lorsqu'ils sont en situation de création, en situation de jeu, 
et en situation de percevoir un spectacle ??

Par exemple : tout changement (ajout-soustraction-variation) dans les 
paramètres du mouvement (scénique) affecte directement la perception des 
spectateurs, donc fait varier leurs émotions ;
ou encore, pour l'acteur, de chacune des positions du corps se dégagent 
plusieurs émotions, qui sont ressenties de manière très différente par 
l'acteur et le spectateur ; ou plus fondamental : l'être humain aime se 
faire raconter des histoires.
Ou encore, il semble clair que les spectateurs perçoivent beaucoup de ce 
qui se passe dans la tête des acteurs, mais jusqu'à quel point ? Quelles 
sont alors les exigences de la concentration pour l'acteur ? Jusqu'à 
quel point sa propre visualisation de l'action dramatique influe sur la 
perception des spectateurs ?

Des préceptes, que tout bon créateur-acteur et même spectateur devrait 
ou pourrait savoir pour améliorer sa participation au spectacle.

Vous pouvez me répondre directement, mais je crois que ça peut 
intéresser plusieurs personnes.

Yannick Legault
Directeur artistique du THÉÂTRE 3R
theatre3r@sympatico.ca









-- 
No virus found in this incoming message.
Checked by AVG Free Edition.
Version: 7.1.394 / Virus Database: 268.8.3/361 - Release Date: 2006-06-11
 

-- 
No virus found in this outgoing message.
Checked by AVG Free Edition.
Version: 7.1.394 / Virus Database: 268.8.3/361 - Release Date: 2006-06-11
 


---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--