référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2008-04/msg00001.html
     Chronologie       
     Conversation       

Journée d'études Andre G. Bourassa



Bonjour,
Invitation retransmise.
À la prochaine,
André G. Bourassa.
-------------------------

 

JOURNÉE D’ÉTUDE

 

                                                 SCHERZANDO :

                                      OPÉRA ET DIVERTISSEMENT

 

 

 

                                                             Date : Jeudi 3 avril 2008

 

                                                               Heure : 10 heures – 18 heures

 

                         Lieu : UQAM
Pavillon Judith-Jasmin  
405, rue Ste-Catherine Est
Salle des Boiseries / Local J-2805

 

 

 

 

Un cliché vivace — un cliché de plus — voudrait que l’opéra soit un genre sérieux : un genre à prendre au sérieux ou qui impose le sérieux. Cependant, on ne saurait négliger toute la veine comique qui l’innerve, la tradition bouffe qui fonde une large partie du répertoire, ses versants burlesque, cocasse, parodique et badin, ou encore son épanchement dans la dérision, l’allégresse, la fantaisie, le vaudeville, le jeu et le rire. La légèreté ne lui est pas étrangère, que l’on a pourtant tôt fait d’associer à l’opérette ou à la comédie musicale comme pour mieux l’en déprendre.

 

Le divertissement serait-il donc le refoulé honteux ou la part maudite de l’opéra ? Nul doute, néanmoins, qu’il lui soit intrinsèquement lié : tantôt il appartient pleinement à l’œuvre (à l’intrigue, aux situations et aux personnages, au livret comme à la musique), tantôt il entre dans la dramaturgie et la mise en scène, jusque dans ces gags qu’une tendance contemporaine n’hésite pas à multiplier, désamorçant la prétention au sérieux et mettant en valeur ce qui, précisément, échappe au sérieux. Voire : ce qui s’échappe du sérieux. Dès lors, la notion même de divertissement ne trouve-t-elle pas à se redéfinir, au carrefour de la culture dite grande et de notre époque de l’amusement généralisé, dans ce qu’on pourrait nommer une poétique du dérivatif heureux ? « C’est, en somme, comme s’il me fallait un opéra frivole (œuvre de fête et de plaisir) pour me dévoiler la nature exacte de l’opéra et comme si ce dévoilement (et non le contenu de l’œuvre) était le motif d’émotion », écrivait Michel Leiris en conclusion d’Operratiques

 

L’occasion est belle d’explorer cette voie, grâce au diptyque présenté par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal du 26 au 31 mars : L’heure espagnole de Ravel et Le secret de Suzanne de Wolf-Ferrari, mis en scène par Gilbert Turp.  À cet effet, Frédéric Maurin et l’École supérieure de théâtre de l’UQAM organisent une journée d’étude dont la matinée sera consacrée à la production montréalaise, et l’après-midi à un questionnement plus global sur la thématique du divertissement dans l’art lyrique.

 

 

 

 

 

Programme

 

10 h   Accueil

 

10 h 15    Extraits chantés de L’heure espagnole.

Mireille Lebel (mezzo soprano), Antoine Bélanger (ténor), Claude Webster (pianiste)

 

10 h 30     La grivoiserie de Ravel

Steven Huebner (Université McGill) 

 

11 h 15   Notes sur L’heure espagnole et Le secret de Suzanne

Frédéric Maurin (UQAM)

  

  11 h 30    L’opéra au défi du vaudeville, le rire en sourdine du chant

Chantal Lambert (directrice de l’Atelier Lyrique), Oriol Tomas (assistant à la mise en scène et étudiant de maîtrise, UQAM), Gilbert Turp (metteur en scène), Pierre Vachon (directeur des communications à l’Opéra de Montréal, musicologue)

 

12 h 30    Discussion

 

 

13 h         Pause

 

 

14 h 30    Plaisir et comédie sur la scène lyrique

Isabelle Moindrot (Université François-Rabelais, Tours, France)

 

15 h 30    L'usage du comique dans les partitions sérieuses  

François Tousignant (musicologue)

 

16 h    Discussion

 

16 h 15     Pause

 

16 h 30    Les enjeux du divertissement dans l’art lyrique aujourd’hui
Larry Tremblay (UQAM), Marius Tremblay (compositeur et doctorant, UQAM), Pierre Vachon (directeur des communications à l’Opéra de Montréal, musicologue)

 

17 h 30    Discussion générale

 

18 h         Cocktail

 

 

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter

Denise Laramée au 514-987-4116

ou

Frédéric Maurin au 514-987-3000 poste 1070

(maurin.frederic@uqam.ca)