référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2009-11/msg00007.html
     Chronologie       
     Conversation       

Lettre d'information Les Solitaires Intempestifs




Lettre d'information du 03 novembre 2009

Paru en librairie en septembre-octobre


Yannick Butel

Regard critique : écrire sur le théâtre

ISBN 978-2-84681-253-5/Coll. Essai/128 pages/13 €

« Après la représentation‚ loin du théâtre‚ mais dans la périphérie de la scène les images viennent encore‚ passent‚ se mêlent au souvenir de quelques citations et savoirs antérieurs. Elles se troublent et forment un nouvel amalgame. C’est à ce moment-là que commence vraisemblablement ce qui peut s’apparenter à une invention. Car là‚ dans l’instant des noces entre le savoir et l’imprévisible‚ la pensée invente et‚ à un moment indéfini‚ il peut y avoir un développement durable... »

Interrogeant le critique et son travail, réfléchissant à son rapport au théâtre, soulignant la complexité de cette pratique, Yannick Butel - critique et dramaturge, professeur en esthétique et études théâtrales à l’Université de Provence Aix-Marseille I - tente dans cet essai de réduire, voire d’invalider l’opposition traditionnelle entre la critique et son objet.

Regard critique

Jean Lambert-wild

Demain le théâtre : songes épars dans l'attente...

Préface de Marc Le Glatin

ISBN 978-2-84681-264-1/Coll. Du Désavantage du vent/128 pages/13 €

Il est étonnant de constater que l’œuvre de Jean Lambert-wild, qui s’est fait reconnaître par la force de ses images, dévoile avec retard la charge insoupçonnée de langage qu’elle recelait. Elle est pourtant présente depuis les origines de son travail, avec une audace poétique peu commune. Et ses écrits théoriques sont indissociables de la démarche et de la forme qu’il a toujours adoptées dans son écriture théâtrale. Évoquer, comme c’est le cas dans cet ouvrage, la situation du théâtre en Occident, pourrait avoir l’apparente rigueur d’une analyse cheminant de l’état des lieux aux préconisations. Chez Jean Lambert-wild, l’analyse distanciée étant en relation constante avec l’œuvre, elle se formule à partir du ressenti.

Demain le théâtre

Jean Lambert-wild

Comme disait mon père (suivi de) Ma mère ne disait rien : calentures 65 & 66

Préface de Frédéric Révérend

ISBN 978-2-84681-265-8/Coll. Bleue/64 pages/10 €

Une calenture est un délire furieux auquel les marins sont sujets lors de la traversée de la zone tropicale, caractérisé par des hallucinations et le désir irrésistible de se jeter à la mer. Petites formes performatives, inédites à la scène, ces deux calentures sont des adresses filiales. Chacune d'elles se présente sous la forme d'un monologue procédant de l'enchevêtrement de plusieurs voix.


Jean Lambert-wild dirige la Comédie de Caen – Centre dramatique national de Normandie. Il y crée du 16 au 20 novembre Le Recours aux forêts, spectacle conçu avec Michel Onfray, Jean-Luc Therminarias, Carolyn Carlson et François Royet.

Comme disait mon père

Jean-René Lemoine

Erzuli Dahomey : déesse de l'amour

Postface de Yan Ciret

ISBN 978-2-84681-267-2/Coll. Essai/96 pages/12 €

Prix SACD de la dramaturgie de langue française 2009

« Tristan n’aurait pas dû partir. Il n’aurait pas dû aller faire le reporter. Est-ce que c’est une profession, reporter ? Je n’ai pas abandonné le théâtre pour que mes enfants aillent faire les reporters. Et maintenant il disparaît comme tous les reporters et je me retrouve envahie par l’Afrique‚ prise en otage dans ma propre maison‚ harcelée par un fantôme qui n’a même pas la décence de se draper dans un linceul‚ comme les fantômes de bonne famille. »

Jean-René Lemoine nous entraîne dans un tourbillon drolatique en perpétuelle rupture de registre. Dans cette pièce où aucune apparence n'est trompeuse, les placards sont remplis de fantômes, de pères disparus et de fils enfuis ou revenant en spectres, les vivants valsent avec ceux de l’au-delà, et les visions hallucinées se font en créole, fracassant le verrou des temps.

Erzuli Dahomey

Guillaume Gallienne

Les garçons et Guillaume, à table !

ISBN 978-2-84681-269-6/Coll. Du Désavantage du vent/64 pages/10 €

« Le premier souvenir que j’ai de ma mère, c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : Les garçons et Guillaume, à table !et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone il y a deux jours, elle raccroche en me disant : je t’embrasse ma chérie ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus. »

Sociétaire de la Comédie-Française, acteur pour le cinéma et la télévision, auteur des Bonus de Guillaume, metteur en scène, auteur de ballets, Guillaume Gallienne signe ici son premier texte pour le théâtre.

Les garçons et Guillaume, à table ! a été créé en mars 2008 au Théâtre de l'Ouest Parisien - Boulogne-Billancourt dans une mise en scène de Claude Mathieu, avec Guillaume Gallienne, sociétaires de la Comédie-Française. Il est repris en tournée nationale jusqu’en février 2010. Après un nouveau passage au TOP du 21 au 27 octobre 2009, il sera notamment à l’affiche de l’Athénée-Théâtre Louis-Jouvet du 21 janvier au 20 février 2010. (Mais aussi à Blois, Compiègne, Sens, Andrézieu-Bouthéon, Flers, Mortagne-au-Perche, Niort, Chartres, Dijon, Limoges, Tarbes, Aix-en-Provence, Martigues, Nice, Cachan, Clamart, Amiens, Cherbourg, Lyon.)

Les garçons et Guillaume

Rodrigo García

Versus

Préface de Antonio Fernàndez Lera

Traduit de l'espagnol par Christilla Vasserot

ISBN 978-2-84681-268-9/Coll. Bleue/56 pages/10 €

« Une invitation à nous immerger dans l’une des voix les plus puissantes du théâtre contemporain‚ à partager nos propres paradoxes. J’insiste : une invitation à nous immerger‚ pas à flotter comme des grenouilles ébahies à la surface de l’eau. » (Antonio Fernàndez Lera)

Écrit en 2008 dans le cadre des commémorations du soulèvement de la population madrilène contre l’occupant français, il ne reste qu’une trace historique de ce motif d’origine dans Versus: « 1808 - 2008. Tant qu’il y aura des armées, il y aura des guérillas. » Prenant le contre-pied du souvenir, Rodrigo García se livre à une célébration de la vie, entre amour et ténèbres.

Versus est joué du 18 au 22 novembre au Théâtre du Rond-Point dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, et du 25 au 28 novembre au Théâtre Garonne à Toulouse, dans une mise en scène de l’auteur.

La librairie Le Coupe-Papier vous invite à venir rencontrer Rodrigo García lundi 16 novembre à 18h30. Librairie Le Coupe-Papier - 19, rue de l'Odéon - 75006 Paris - tél. 01 43 54 65 95

Et last but not least, Rodrigo García sera auparavant à Rennes du 11 au 14 novembre pour présenter sa nouvelle création, Muerte y reencarnaciòn en un Cow-boy, au Théâtre national de Bretagne dans le cadre du festival Mettre en scène.


Versus





Si vous ne souhaitez plus recevoir notre lettre d'information, cliquez ici 
Pour nous contacter, écrivez à infos@solitairesintempestifs.com

Éditions Les Solitaires Intempestifs
1, rue Gay Lussac - 25000 Besançon - France
Tél : +33 3 81 81 00 22 - Fax : +33 3 81 83 32 15
www.solitairesintempestifs.com - infos@solitairesintempestifs.com