référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2010-02/msg00015.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Une dramaturgie du "nous"? Bernard da Sousa



Bonjour,
Je vous avoue que je me sens réticent devant la plupart de ces titres. Il s'agit de grands textes d'un théâtre à caractère social, féministe dans certains cas, mais je ne voudrais pas confondre cela avec le refus du 'je', le rejet de l'auteur individuel. À ma connaissance, il sont tous signés par des femmes bien connues et respectées pour leur démarche d'écriture. Même le collectif La /Nef des sorcières regroupe des textes d'écrivaines aujourd'hui célèbres. Vous savez que Loranger a fa intenté un procès à des comédiens (qui n'étaient pas de satroupe)pour violation de son texte lors d'un incident survenu pendant une représentation de Double jeu? Si proche qu'elle ait été des problèmes sociaus,elle y tenait à son "je", comme à son jeu :-)

Il dut y avoir pourtant des créations collectives anonymes dans ce milieu riche d'idées et de réalisations.
Cordialement,
Bernard da Sousa


Il y a de nombreux exemples de la dramaturgie de “nous” parmi les textes au féminin des années 1970 et 1980: Môman travaille pas, a trop d’ouvrageLa nef des sorcièresIÀ ma mère, à ma mère, à ma mère, à ma voisineLes fées ont soif et .... Il y a aussi des dramaturges de qui les textes tournent autour d’une problématique de “nous” : Françoise Loranger, Antonine Maillet, Marie Laberge, Abla Farhoud et ...