référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2010-05/msg00008.html
     Chronologie       
     Conversation       

Parution: Album Molière Luke Arnason



Album Molière

Iconographie choisie et commentée par François Rey

 

 

 

Rois et reines mis à part, peu de Français de l’ère pré-photographique ont été aussi abondamment portraiturés de leur vivant que Molière ; aucune œuvre, aussi richement et diversement illustrée au cours des siècles, sur le papier ou sur les planches. Le cinéma a élargi la scène et multiplié les visages. La ritualisation de la vie culturelle a vidé de substance les hommages rendus au génie. Dans l’imagerie — faut-il parler d’iconolâtrie — républicaine, il y a beau temps que Molière a rejoint Marianne. Cet homme dont nous parlerions la langue et dont les combats, contre l’hypocrisie, l’intolérance et le pédantisme, seraient toujours les nôtres, ce saint laïque objet d’une dévotion stérilisante, peut-on encore « l’aimer sincèrement de tout son cœur », comme Sainte-Beuve le prescrivait il y a cent cinquante ans en correctif aux divers fanatismes ? Il semble que oui, et chaque mise en scène réussie d’une de ses pièces permet de le vérifier. On peut aussi — depuis trois lustres j’en fais l’expérience heureuse — tenter de le retrouver sous l’océan des commentaires, en deçà des lectures et des relectures, chercher sa présence, parfois la deviner, dans le tohu-bohu du Paris de son temps, entendre sa voix dans la cacophonie des textes et le brouhaha des discours.

François Rey

 

 

 

Parution mai

« Album de la Pléiade »           n° 49

Volume relié pleine peau sous coffret illustré

105 x 170 mm, 320 pages

324 illustrations NB et couleur

 

 

 

 

L’album est offert par votre libraire pour l’achat de trois volumes de la Pléiade,

du 17 mai au 30 mai 2009

Chez les libraires participant à la promotion et dans la limite des stocks disponibles