rťfťrence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2010-07/msg00008.html
     Chronologie       
     Conversation       

Festival d'Avignon zeizig



Bonjour √† tous, 

 

Comme les ann√©es pr√©c√©dentes, j'ai couvert comme photographe une bonne partie du Festival d'Avignon.

Vous pouvez retrouver les photos sur http://www.mascarille.fr/galerie/ 

N'hésitez pas à faire part de vos impressions sur ces spectacles, sachant que la critique a été très très contrastée, même si le plus souvent elle était plus que réservée pour de nombreux spectateurs...

 

En ce qui me concerne, j'ai apprécié :

- La mort d'Adam de Lambert-wild - une int√©gration tr√®s r√©ussie de diff√©rentes techniques : vid√©o, illusions optiques, et m√™me du texte (!) ce qui devient rare au th√©√Ętre aujourd'hui...

- Gardénia de Platel - sur un sujet très "casse gueule" beaucoup d'émotion et de tendresse

- Les corbeaux de Joseph Nadj - de belles images toujours, même si on reste dans un registre aujourd'hui très connu de cet artiste.

- Trust de Falk Richter - belle ma√ģtrise des corps et de l'espace

- Une semaine d'art en Avignon de Olivia Grandville - une infinie tendresse dans cet hommage d'une fille, grande danseuse, √† sa m√®re qui interpr√©tait la reine dans le Richard II de Vilar.

- Un mage en été d'Olivier Cadiot - très supérieur à "un nid pour quoi faire" du même auteur - plus sobre, servi par un acteur exceptionnel, Laurent Poitreneaux.

- D√©lire √† deux de Ionesco - A la r√©p√©tition g√©n√©rale, Val√©rie Dreville et Christophe Feutrier se sont "l√Ęch√©s" et leur jubilation √©tait communicative...

 

Mais il est parfois difficile de juger du travail d√©finitif - entre la version en r√©p√©tition g√©n√©rale de Papperlapp, √† laquelle j'ai assist√©, et la production des derni√®res repr√©sentations, Marthaler a enlev√© entre 30 et 40 mn... Il est vrai que je m'y √©tais bien ennuy√© !

 

Pour le deuxi√®me spectacle de la Cour d'honneur : Richard II, de tr√®s nombreux spectateurs ont quitt√© la salle - faute d'entendre quelque chose au del√† du 8√®me rang... et pourtant les com√©diens avaient des micros. Certains ont continu√© devant la retransmission en direct √† la t√©l√©vision !  

 

A vous lire...

 

Cordialement

Emile Zeizig