référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2011-01/msg00016.html
     Chronologie       
     Conversation       

LETTRE D'INFORMATION DES EDITIONS THEATRALES - 13 JANVIER 2011 lettreinfo@editionstheatrales.fr



 

Que l’année soit folle d’inspiration(s) et de lectures Théâtrales !

Carte de voeux des éditions ThéâtralesToute l'équipe des éditions Théâtrales vous souhaite une année 2011 enivrante de littérature théâtrale et de spectacle vivant.

Jean-Pierre Engelbach, fondateur des éditions Théâtrales en 1981, quitte la responsabilité de directeur de la maison, mais reste associé à son aventure.
Pierre Banos, nouvellement directeur, poursuivra les mêmes fidélités.

Et pour commencer l’année, avec la rage et la joie au ventre d’inventer des chemins de traverse, des bifurcations et des fraternités fécondes, voici nos trois nouveaux-nés : Ce matin, la neige de Françoise du Chaxel dans la collection « En Scène », Létée de Stéphane Jaubertie et Costa le Rouge de Sylvain Levey dans la collection « Théâtrales Jeunesse ».
Des textes qui disent l’exil, la résistance, l’engagement, la volonté de changer le monde, le désir « que l’homme soit plus grand que l’homme », pour reprendre la formule de Gatti.




Exil et résistanceCouverture Ce matin, la neige

Avec Ce matin, la neige, Françoise du Chaxel poursuit la lutte de ceux qui sont morts sous nos pieds, et, à travers les monologues d’Anna et de Thomas, donne souffle aux exilés, aux déplacés, aux maquisards, à tous ceux qui ont su tenir un point, jusqu’au bout et sans relâche… à l’héroïsme, en somme.

Septembre 1939, dès la déclaration de guerre à l’Allemagne, des milliers d’Alsaciens sont évacués vers le Sud-Ouest de la France, principalement vers un petit département rural, la Dordogne.

Anna, seize ans, est de ceux-là. Elle s’en va vers son destin : avec son père et sa mère, elle est hébergée par une famille de fermiers périgourdins. Sa mère rentre en Alsace en juin 40, dès l’armistice conclu. Anna reste en Dordogne avec son père, indésirable dans cette Alsace redevenue allemande. Elle qui s’est fait voler son adolescence par la guerre devient peu à peu une femme. Attirée par Pedro, républicain espagnol engagé dans le maquis tout proche, elle attise aussi la flamme chez Thomas, le fils des fermiers, qui découvre le désir et l’engagement aux côtés de cette étrange fille rousse, courageuse et nourrie de poésie.

Françoise du Chaxel, après avoir écrit en 2007 le monologue d’Anna, nous livre ici deux monologues tout en pudeur, celui d’Anna puis celui de Thomas, comme deux versions de la même petite histoire insérée dans la grande. Du théâtre récit qui provoque une réelle émotion.

Cette nouvelle édition de Ce matin, la neige est accompagnée de la version portée à la scène par Sylvie Ollivier (ELIA Compagnie) qui entremêle les deux monologues.

Création de Ce matin, la neige en Dordogne par Sylvie Ollivier, le 21 janvier 2011 à Beauregard-de-Terrasson. Les dates des représentations et tournée sur notre blog.

Le livre est publié en coédition avec la Compagnie ELIA.





Un texte vertigineux

Couverture de Létée Dans Létée, texte tendu comme un arc, Stéphane Jaubertie joue sur l’ambiguïté. Qui est cette petite fille qui prétend s’extraire d’une famille pour disparaître, puis réapparaître ? Une émanation irréelle chargée de révéler les choses à venir en creusant dans la mémoire des autres puis d’y semer l’oubli ? Ou une petite demoiselle en fugue, enfant de parents séparés, coupée en deux, dont le trop-plein d’émotions a rejailli durant l’été ? Un peu des deux, sans doute.

Lecteurs et acteurs se reconnaîtront dans cette petite fable : on a tous le souvenir d’un doux été à flâner près d’un lac ou à la campagne. Mais Létée n’est pas triste : c’est un texte lumineux, lucide, qui décolle du réel.
                                      Un bonbon acidulé.

Létée sera créé dans le cadre du spectacle Demain si tout va bien par la Compagnie du Réfectoire, le 25 janvier 2011 au Théâtre Ducourneau à Agen dans une mise en scène de Patrick Ellouz. Toutes les infos sur notre blog.







En route vers le Grand Soir


Couverture de Costa le RougeCosta le Rouge de Sylvain Levey explore le
devenir-Che Guevara d’un Costa en culottes
courtes. Entre affirmation d’une identité pleine
de promesses et gratitude envers les anciens :
passeurs de mémoire(s), d’utopies, de
combats.

Costa est un garçon de douze ans collé à son
grand-père. Il écoute ses histoires, ses
chansons pour changer le monde, sa genèse
revisitée…

Costa le Rouge, c’est l’histoire de la transmission d’une génération à l’autre, du passage d’une époque révolue à un aujourd’hui incertain : une certaine idée de la classe paysanne et ouvrière… C’est encore le renoncement des luttes remplacées par une consommation abîmant les êtres.

Sylvain Levey tisse une fable sur la banlieue présumée récente, bitumée et violente. Violente, elle peut l’être, les combats le sont bien parfois, mais l’auteur préfère parler de fraternité et d’espoir pour casser des clichés tenaces.

Création du texte le 28 janvier au Théâtre du Fil de l'eau à Pantin, par la Compagnie Adesso e sempre, dans une mise en scène de Julien Bouffier. Toutes les infos sur notre blog.



Couverture catalogue 2011

Le catalogue est arrivé !

Nous vous l’avions annoncé le mois dernier,
le petit livre rouge et noir, catalogue-
manifeste, est arrivé.

 
 
 
 
 
 


Odyssées en Yvelines : Biennale de création théâtrale – 8e édition


Visuel spectacle A portée de crachat

À portée de crachat de Taher Najib, traduction de l’hébreu par Jacqueline Carnaud, mise en scène de Laurent Fréchuret. Création vendredi 28 janvier à l’Auditorium de Viroflay, puis en tournée. Toutes les infos sur notre blog.


Colloque : Mondialisation et création artistique : que peuvent inventer les artistes face à la mondialisation de la culture ?, le samedi 29 janvier 2011, de 10 h à 19 h au Théâtre de Sartrouville–CDN.

En lien avec À portée de crachat, une table ronde sera consacrée à 14 h à : Israël-Palestine : Comment parler du conflit au jeune public à travers l’art, la littérature et le théâtre ? Toutes les infos sur notre blog.


Le programme complet des Odyssées en Yvelines.


Nos textes en création ou toujours à l’affiche (programme non exhaustif) :


Alice pour le moment de Sylvain Levey, mise en scène d’Anne Courel, le 13 janvier 2011 à l'ADDA Scènes croisées à Mende. Toutes les infos sur notre blog.

Bulbus
d'Anja Hilling. Traduction par H. Christophe. Mise en scène et scénographie Daniel Jeanneteau, collaboration artistique et lumières Marie-Christine Soma au Théâtre de la Colline, du 19 janvier au 12 février 2011.

Histoire d’une femme (d'après Histoires d'hommes) de Xavier Durringer, mise en scène de Michaël Vander-Meiren au Théâtre de Nesle, du 12 janvier au 14 avril 2011.

Que d’espoir ! de Hanokh Levin. Traduction de L. Sendrowicz. Mise en scène par Serge Lipszyc (Compagnie du Matamore), au Théâtre de Lisieux Pays d’Auge, le 14 janvier 2011.

Que d’espoir ! de Hanokh Levin. Traduction de L. Sendrowicz. Mise en scène de Karine Bocobza au Théo-Théâtre à Paris, du 22 janvier au 27 février 2011.

Que d’espoir ! de Hanokh Levin. Traduction de L. Sendrowicz. Mise en scène de Philippe Robert au Centre culturel de Chartres de Bretagne, du 27 au 28 janvier 2011.

Une laborieuse entreprise
de Hanokh Levin. Traduction de L. Sendrowicz. Mise en scène de Pierre Sarzacq, salle Clément-Ader à Trelivan, le 14 janvier 2011.

Shitz, de Hanokh Levin. Traduction de L. Sendrowicz. Mise en scène de Christophe Moyer, Espace culturel Ronny Coutteure de Grenay, du 27 au 28 janvier 2011.

Histoire de l’oie de Michel Marc Bouchard, mise en scène de Marc Toupence au Théâtre des Deux Sapins à Giromagny, du 29 au 30 janvier 2011.

Ciseaux, papier, cailloux
de Daniel Keene. Traduction de S. Magois. Mise en scène Marie-Christine Soma et Daniel Jeanneteau, au Théâtre national de Strasbourg, du 14 au 22 janvier 2011.

Le Sas
de Michel Azama, mise en scène de Jando Graziani, à l’Agitakt Paris 15e, du 14 au 16 janvier 2011. Puis du 28 au 29 janvier au Centre culturel Salvador-Allende de Neuilly-sur-Marne.

Trompe-l’œil et cache-misère de Karl Valentin. Traduction de J.-L. Besson et J. Jourdheuil. Mise en scène Dominique Deschaintres et Olivier H'Small (Compagnie À bout de ficelle), au Caméléon à Pontoise, le 16 janvier 2011. Puis le 29 janvier à L’Antarès de Vauréal.

L’Opéra du dragon de Heiner Müller. Traduction de R. et M. Taszman. Mise en scène Johanny Bert, à la Manufacture à Saint-Quentin, le 18 janvier 2011.

J’ai le type même d’une fille sans type (d'après Chroniques des jours entiers, des nuits entières et Chroniques 2, quoi dire de plus du coq?), de Xavier Durringer, mise en scène de Laurent Le Doyen au Théâtre des feux de la rampe à Paris, du 18 janvier au 5 avril 2011.

Lulu, une tragédie-monstre de Frank Wedekind. Traduction de J.-L. Besson et H. Christophe. Mise en scène de Stéphane Braunschweig au Théâtre national de Toulouse du 27 au 30 janvier 2011.

 

Collections

Répertoire Contemporain
Scènes étrangères
Passages Francophones
Traits d'Union
Texte Nu / Mots d'Auteur

Théâtrales Jeunesse

Des Classiques

Sur le Théâtre

En Scène

En Diffusion

Théâtrales Numérique

 

Retrouvez nos publications, nos événements, nos rencontres sur le blog des éditions Théâtrales.

 

Et notre actualité au jour le jour sur notre compte Facebook.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

logo drac idf

Les éditions Théâtrales bénéficient du soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France - ministère de la Culture et de la Communication.

éditions THEATRALES

20 rue Voltaire
93100 MONTREUIL
Tél : 01 56 93 36 70
Fax : 01 56 93 36 71

Pour toute information, écrivez-nous à info@editionstheatrales.fr
Pour vous désinscrire de la lettre d'information, cliquez sur ce lien désinscription