référence : http://listes.cru.fr/arc/medievale/1997-09/msg00029.html
     Chronologie       
     Conversation       

Liste Medievale - Probleme ADIHAF



Chers amis medievistes,

Pratiquant la liste Medievale depuis plus de 14 mois, je me dois de faire 
part a tous de quelques remarques:

Tout d'abord la liste fait l'objet, essentiellement, de demande de 
recherches bibliographiques. Non point que je critique ce fait, qui est 
utile a tous, mais il est vrai aussi, et nous pouvons tous le constater, 
que Medievale sert peu de ''lieu de discussion'' (a proprement parler).

Quelle difference, par exemple, avec la liste Clio (des professeurs en 
histoire et geographie), ou encore avec celle de l'ADBS (sciences de 
l'information). Est-ce a dire que le milieu de la recherche historique 
est moins enclain a s'ouvrir et a discuter ? A moins que la culture de 
nos chers amis medievistes s'accorde peu avec celle du clavier ?

Il y aurait pourtant de si nombreux sujets a discuter entre nous : par 
exemple les problemes lies a l'insertion du medieviste dans la ''vie 
economique'' (quel metier, quelle filiere, quel statut, quel avenir). Ou 
encore, l'echange d'idees (par exemple : methodes pour realiser une carte 
sur informatique afin de representer un ''phenomene'' particulier ou pour 
creer une base de donnes textuelle), echange d'experience, de 
connaissances, ...

Pour commencer dans cette nouvelle orientation, je voudrai poser un 
''gros'' probleme :

Si l'on peut considerer que, dans les ''federations montagnardes'' des 
Alpes, du Massif Central ou des Pyrennees, au XIIIe siecle, des 
institutions ont regroupes plusieurs villages - vallee de l'Adour pres du 
massif de Bigorre, de l'Arre dans le Viganais cevennol ou de Valsolda 
dans les Alpes lombardes - peut on necessairement admettre que cette 
''reunion'' tire son origine uniquement de la possession indivise des 
alpages ou des ''communaux'' ?

D'autres faits n'auraient-ils pas joue : dispersion de l'habitat, 
fragmentation de la seigneurie ''directe'', voire reminiscences 
d'institutions ''federatrices'' plus anciennes, datant du haut moyen-age 
(anciennes vigueries carolingiennes ou ''pagus'' merovingiens) ?

Comment evaluer ce phenomene dans sa diversite ?

Je ne recherche pas, a proprement parler, de references bibliographiques, 
mais plutot l'avis (et l'experience) de medievistes.

Salutations respectueuses a tous,

Jean-Claude TOUREILLE
-- 
Vulnerant omnes, ultima necat
		----
Jean-Claude TOUREILLE
President de l'A.D.I.H.A.F. (Association pour la Diffusion 
de l'Information Historique et Archeologique en France)
		----
adihaf@mnet.fr ou webmaster@arisitum.org
http://www.arisitum.org/index.htm
		----