référence : http://listes.cru.fr/arc/medievale/1998-03/msg00107.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re : Re: Cours en ligne TurckheimM



Merci pour votre reponse rapide.

On peut esperer qu'un debat sur l'apparition des pays europeens modernes ne va
pas declancher des tirs croisés.
L'Histoire européenne récente, nous a généralement rendu philosophe,
mais il reste à ecrire un cours d'histoire lisble par tous les europeens.

Le Saint Empire germanique n'etait une donnée vague, je ferait une
communication à tous dans ce sens, l'acte fondateur a été rédigé peu après
l'An 800 à Kirchheim en France.



Dans un courrier daté du 27/03/98 17:45:31  , vous avez écrit :

<< Bonjour,
 
 Je ne suis pas historien et français que de langue et passeport (mais ça
 ne m'empêche pas de donner mon opinion ;) )
 
 a) La notion de "Saint Empire Germanique" est fort vague. C'est nous qui
 l'employons par commodité. Pensons simplement au mot "germanique": au
 moment de la constitution de la "Francie orientale", les habitants de
 ces régions se désignaient eux-même sous des noms tels que "Saxones",
 "Franci", "Alamanni", "Baiovari" etc.. le terme "Teudes" et ses dérivés
 (Deutsch etc.) n'est d'usage régulier qu'après le XIIe siècle. Quant à
 "germanique" et à ses dérivés, il semble que l'adjectif ait été adopté
 avant tout par les pays extérieurs (France, Angleterre).
 
 b) Les notions de "France" et "Allemagne" sont modernes et ne signifient
 pas grand chose en 962.
 Il est fort possible d'ailleurs que, dans 100-150 ans, ces termes ne
 s'appliqueront plus qu'à des régions naturelles comme "Aquitaine" ou
 "Provence".
 
 Remarquons, dans le même ordre d'idée, que les notions d'"Empire Romain
 d'Occident" ou "d'Orient" sont tout aussi vagues et leur existence
 juridique fut très brève, si elle elle "fut" jamais.
 L'empire "byzantin" ne s'est jamais appelé que "Empire Romain" jusqu'en
 1453, et même au-delà. Aujourd'hui encore le mot "Romios" désigne les
 autochtones de Grèce continentale. La version turque du mot à donné
 "Roumélie".
 
 Cela étant, j'ai aussi constaté, sur Mediev-L par ex., que la question
 de l'appartenance politique de la Flandre au Moyen-Age est une de celles
 qu'il vaut mieux éviter si on ne veut pas ramasser une balle perdue en
 pleine poire...........:-D
 
 
 Tout de bon