référence : http://listes.cru.fr/arc/medievale/1998-05/msg00063.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: amour courtois flcheyette





On Wed, 27 May 1998, [UNKNOWN] Grégory Chaudemanche wrote:

> 
> 
>   Mais qu'en est-il de l'interpretation politique ? Un meme troubadour ou
> trouvere protege par un meme prince ecrivait aussi bien des chansons d'amour
> que des chansons appartenant a des genres non courtois. Pourquoi, toujours en
> suivant l'interpretation de G. Duby, un genre serait-il soumis a un controle
> tandis que les autres lui echappent ?
> 
> 
> G. Chaudemanche.
> 
> 
Il existe des _cansos_ purement politique (par ex. beaucoup des _cansos_
de Bertrand de Born, voyez aussi l'ouvrage fondamentale de Marti Aurell,
La vielle et l'epee).  Mais les _cansos_ "d'amour" de beaucoup d'autres
troubadours sont rempli de vocables et phrases dit "feodaux,"  c.a.d.
vocables et phrases couramment utilises dans les serments de fidelite, les
convenientiae, les plaids, etc.  Ce jeu complexe permet des
interpretations politiques, sociales, morales, de ces chansons.  On peut
donc voir dans ces poemes a nos yeux "romantiques" ou "erotiques" un
enseignement de comportement convenable dans les milieux chevaleresque.
F. Cheyette