référence : http://listes.cru.fr/arc/medievale/1998-05/msg00068.html
     Chronologie       
     Conversation       

Testament de Guido Imperiali de Vintimiglia MLatiano



Voici un document datant de 956 qui interessera peut-etre quelqu'un.
Il sagit de la donation de la principaute de Seborga a l'abbaye de Lerins.





Testament de Guido Imperiali de Vintimiglia

Moi, Guido Imperiali, comte de Vintimiglia et de Lusana, marquis des 
Alpes-Maritimes, pret a partir pour combattre les perfides Sarrasins a 
l'aide du tres illustre seigneur Alphonse, roi des espagnols, mon oncle 
avec mon frere Antoine Imperiali de Vintimiglia, premier feudataire de 
l'Empire en Piemont, comme marquis des Alpes-Maritimes, et Bonasio de 
Savoie, comte de Savoie, frere de ma femme Eleonora de Savoie, et 
Budermondo de Montferrat, marquis de Montferrat, et Berengario de 
Valenza, comte de Valenza, mes neveux et Conrado mon fils aine, futur 
comte de Vintimiglia et Ugone mon second fils, futur Marquis des 
Alpes-Maritimes et Roland mon dernier ne, futur comte de Lusana et des 
Monts de Villefranche et Vinando de Castello, Ugone de Cravesano, Curtone 
de Sispilegi et Ingegnine de Sispilegi, seigneur de Sispilegi et 
d'Ercole, Judice Baldo de Balchino-Sersone, seigneur de Balchino-Sersone 
mes compagnons d'armes.
Craignant le jugement divin et redoutant l' incertitude de la mort, 
d'apres le conseil des susnommes, j'ordonne, je dispose et je choisis 
comme lieu de ma sepulture pour moi et mes enfants, lorsque la mort 
arrivera pour eux et pour moi, la chapelle de San-Michele que mon pere 
fit construire dans sa plantation d'oliviers pres de Vintimiglia, 
laquelle chapelle avec l'hopital, la plantation d'olivier avoisinante, 
les terres cultivees et les maisons qui se trouvent de la porte du lac 
Burgi (sous Vintimiglia) jusqu'au monticule susdit, designe plus haut, 
sous le nom de plantation d'oliviers, en suivant la crete la plus elevee 
du monticule jusqu'a Appium et en descendant d'Appium a Cagolon depuis la 
susdite porte du lac Burgi jusqu'a Bavena et le Champs du Sepulcre, avec 
possession nette et libre, avec ses habitants et le territoire qui 
commence a la colline de la Croix et descend dans la vallee d'Organo et 
de Molerzini et s'avance jusqu'a Rocca Scura au dessus du tombeau et de 
l'autre cote s'etend depuis la susdite colline de la Croix au milieu des 
montagnes les plus elevees jusqu'aux Monts Noirs et descend par le vallon 
du dit Mont Noir jusqu'au pas de Gorge et rejoint la susdite Rocca Scura.
Ce qui vient d'etre nomme, je le donne et legue de mon plein droit pour 
ma sepulture et le repos de mon ame et de celles de mes enfants et des a 
present, j'offre ces domaines a Dieu, au Bienheureux Honora, a l'abbe 
Albert et aux freres de l'Abbaye de Lerins sous la condition expresse que 
la dite Chapelle et le dit champs du Sepulcre ne puisse etre vendu ni 
echange, ni aliene; la chapelle devant rester a l'usage des freres de 
Lerins et des habitants de cette localite, faute de quoi les biens 
susdits seraient entierement devolus aux Freres du Monastere du Mont 
Saint Pierre.

Je retiens pour mes enfants et successeurs aussi longtemps qu'ils 
resteront dans Vintimiglia et qu'ils n'auront pas affranchi les susdits 
Freres du service Hospitalier a leur egard, le droit d'etre heberge et de 
recevoir d'eux le sel, l'eau, les serviettes et les ustensiles de cuisine.
Ordonnant a Conrad, mon fils aine, et a ses successeurs s'ils n'etaient 
pas en etat de remplir ces conditions, de faire elever dans la susdite 
chapelle, devant mon tombeau, un autel en l'honneur du bienheureux 
Antoine et a cote de cette chapelle un hopital pour les infirmes de Saint 
Antoine, hopital que les freres devront desservir eux-memes. 
Je laisse et confie a Henry, mon Juge, Notaire et Chancelier le soin de 
rediger en due-forme ce que j'ai dit plus haut et de faire apposer leur 
seing par les freres susnommes sur cet acte revetu de mon sceau pour en 
perpetuer la memoire.
Moi Guido-I Imperiali de Vintimiglia, ci-dessus comte de Vintimiglia et 
de Lusana et Marquis des Alpes-Maritimes, je sanctionne entierement la 
donation faites de tous les biens dont il est question plus haut.
Moi Antoine, marquis des Alpes, Moi Conrado, Moi Ugone, Moi Rolando, Moi 
Bonasio, comte de Savoie, Moi Budermondo, marquis de Montferrat, Moi 
Berengario, comte de Valenza, Moi Udone de Cravesano, Moi Curtone 
Ingenigne, Moi Judice Baldo
Fait dans le Municipe de Valgotti et ecrit par moi, Henry, Juge et 
Notaire de la Chancellerie du Seigneur Guido, comte de Vintimiglia et 
marquis des Alpes-Maritimes, susmentionne et signe de mon sceau.
Sous le tres heureux regne du tres illustre seigneur Frederic, Empereur 
Romain (3) en l'annee Onze cent quatre vingt quatre (1184) de 
l'Incarnation de Notre seigneur, le troisieme jour des calendes d'avril.

Donne, fait et signe a Valgotti, le 30 mars 954


Testament de Guido Imperiali
version du cartulaire de l'abbaye de Lerins*
Valgotti, le 30 mars 954
In nomine Domini, Amen. Ego Guido, imperialis comes Vintimiglii et Lusane 
et marchio Alpine Maritime, proficiscens contra perfidos Sarracenos in 
subsidium illustris domini Ildefonsi, regis Hispanorum, avunculi mei, cum 
Antonio, fratre meo, preside honoris imperialis in Pedemonte et Alpium 
marchione, et Thomasio, comite Sabaudie, fratre Eleonoris, uxoris mee, et 
Buaimondo, marchione Montisferrati, et Berengario, comite Valentino, 
nepotibus meis, et Conrado, primogenito meo, futuro comite Vintimiglii, 
et Odone, secundo nato meo, futuro comite in Lusana et montibus 
Carfanhane, et Vivaudo de Castello, cum Bonabella et Odone de Cravesana, 
et Curlo Targa Nigra, domino Sepelegii, et Airole, et Judice Balbo, 
domino de Banco et Saxone, cummilitonibus meis, divinum judicium timens 
et mortis incertitudinem expavescens, de consilio supra dictorum, ordino, 
dispono et eligo pro me et meis liberis, ubicumque me et illos mori 
contingat, sepulturam in cappella Sancti Michaellis, quam pater meus 
construi fecit in olliveto suo, apud Vintimillium; quam capellam cum 
hospicio et olliveto juxta posito, et cunctis terris cultis et incultis, 
ortis et molendinis, et dominibus que sunt a porta burgi, lacus subtus 
Vintimilium usque ad podium supra dictum ollivetum, et sequendo altiora 
colla dicti prodii usque Apium, et descendendo ab Apio ad Cogalono et 
vites Merlo, et circuit flumen Rodoie versus prata Rollini, et ad dictam 
portam lacus equatur cum omnibus acqueductibus dicti fluminis Rodoie, a 
dicta porta lacus usque Beveram; et castrum de Sepulcro, cum mero et 
libero imperio, cum omnibus habitatoribus et territorio, sicut incipit a 
colle Crucis et descendit per vallonum Vallis Organe et Mallasini, et 
progreditur in sima convallium usque ad Passum de Lona et, de dicto Passu 
ascendit ad Rocam Obscuram supra Sepellegium, et ex alia parte, scilicet 
a dicta colla Crucis, progreditur per altiora loca montium medio 
existentium usque ad Montem Nigrum, et descendit per vallonum dicti 
montis usque ad Passum de Cargo, et jungitur ad dictam Rocam Obscuram; 
que supradicta sunt proprii juris mei, dono, lego, pro sepultura mea et 
anima mea et parentum meorum, et ex nunc offero Deo et beato Honorato, et 
Alberto abbati, et fratribus monasterii Sancti Honorati, insule 
Lerininsis, sub expressa conditione quod dictam capellam neque dictum 
castrum de Sepulcro possint vendere, cambiare aut aliquo modo alienare a 
capellanis et fratribus Lerininsibus, habitantibus ibidem. Quod si 
fecerint, amittant predicta et ad fratres monasterii Sancti Petri Montis 
Majoris penitus devolvantur; retinens liberis meis et eorum legitimis 
successoribus ut possint, cum in Vintimilio fuerint et hospitium non 
construxerint, cum dictis fratribus hospitari ibidem, ligna, salem, aquam 
et mapas, cum ustensilibus ad coquinam tantum, ipsis fratribus accipient; 
injungens Conrado, primogenito meo, et suis successoribus, si hoc 
nequiverit adimplere, ut ante sepulcrum meum in dicta capella construi 
faciat altare beati Antonii quibus ipsi fratres serviant. Et de predictis 
rogo et injungo per Henricum, meum judicem, notarium, cancellarium 
causarum, conscribi et prenominatis testibus signari, et bulla mea 
sigillari ad perpetuam memoriam. Ego Guido, qui supra, comes imperialis 
Vintimilii et Lusane, et marchio Alpine Maritime, predicta omnia per me 
supra donata aprobo et confirmo. 
Ego Antonius, marchio Alpium. 
Ego Tomasius, comes Sabaudie, firmo
Ego Conradus
Ego Odo
Ego Rollandus, firmavi
Ego Buaimondus, marchio Montis Ferratis, firmavi
Ego Berengarius, comes Valentini
et Ego Vivaldus de Castello
et ego Bonabella
et ego Odo de Cravesana
et ego Curlo Tagra Nigra
et ego Judex Balbus
et ego Saxo.
actum in municipio Varigoti. Scriptum per me Henricum, judicem et 
notarium, cancellarium predecti dominiGuidonis, comitis Vintimilii et 
Lusane et marchio Alpine Maritime  precepto, et meo signo signato, 
illustri domino Ludovico, romano iperatore, feliciter imperante, anno 
dominice incarnationis nongentesimo quinquagesimo quarto, tertio calendas 
aprilis, inditione duodecima. -- Cum bulla plumbea dicti domini comitis.