référence : http://listes.cru.fr/arc/medievale/2000-07/msg00024.html
     Chronologie       
     Conversation       

[MEDIEVALE:2622] Re: [MEDIEVALE:2603] siège de Constantinople Menhir_Dolmen_Mégalithes



Rebonsoir,

Après sept semaines de siège, le sultan gagnait la guerre d'usure mais les
problèmes s'amoncelaient. Maintenir 100 000 hommes à pied d'oeuvre sur le champ de
bataille lui coûtait des sommes phénoménales qui augmentaient chaque jour. En
outre, certains hauts officiers considéraient que la campagne dans son ensemble
était mal conçue. Ils étaient inquiets des pertes subies, de l'absence e progrès
réel et de l'éventualité des renforts en provenance c'Occident; Sous leur
incitation, le jeune sultan posa aloes ses conditions aux assiégés. Il épargnerait
leur vie en échange d'une réddition sans conditions. Il était également prêt à
lever le siège si les Byzantins acceptaient de payer un tribut annuel de 100 000
besants d'or, somme que la ville appauvrie ne pouvait réunir. Constantin rejeta les
offres, et Mehmet décida alors d'attaquer en force en promettant à ses hommes trois
jours de pillage si leur assuat était couronné de succès. Le 28 mai, soit le
lendemain, il leur donna une journée de repos pour les revigorer. Un silence
inquiétant tomba après des semaines de canonnades sur le camp ottoman. En réponse,
l'empereur Constantin donna l'ordre de faire sonner les cloches des églises dans
toute la ville. Les Grecs avaient compris que l'épreuve finale était proche.

Une remarque : l'assaut commence le 29 mai peu après une heure du matin, les
soldats pénètrent dans la cathédrale à l'aube, et Mehmet entre l'après-midi en
ville ... et non pas le 30 mai. Il se rend à cheval jusqu'à la cathédrale et décide
sur le champ de la transformer en mosquée. Malgré la promesse de trois jours de
pillage, voyant la ville dévastée, il fit arrêté le saccage.

Amitiés historiques.

=?iso-8859-1?Q?Serge_Past=E9ris?= a écrit:

> >(...) le 27 mai qu'il comprit que tout était perdu .(...)
> >C'est alors qu'il se rendit à Ste-Sophie pour y recevoir les sacrements et
> >demander à son peuple, qui s'y était réfugié dans son intégralité en
> >attendant l'ange libérateur,  de lui pardonner les offenses qu'il aurait pu
> >commettre envers lui ; tous fondirent en larmes : quelques heures plus
> >tard, c'était Mehmed qui entrait dans Ste-Sophie ; mais il ne semble
> >pas qu'il y ait eu de massacre, si ce n'est que quelques filles furent
> >abandonnées à la soldatesque.
> >(André Clot : "Mehmed II, le conquérant de Byzance", Perrin, 1990.)
>
> A la réflexion, si on considère que Mehmed n'est entré dans Ste-Sophie
> que le 30 mai, et que l'Empereur et son peuple n'en étaient pas sortis
> depuis le 27,  il me semble que ça fait ... TROIS JOURS !
> IL doit donc s'agir de cet événement, qui a eu lieu entre le 27 et le 30 mai
> 1453, et non en 1451.
> Un prophétie annonçait que lorsqu'un jour un envahisseur pénétrerai jusqu'à
> la colonne de Constantin, il leur suffirait d'aller tous prier et communier
> dans Ste-Sophie, et que l'ange libérateur viendrait alors les sauver.
>
> En espérant avoir enfin résolu votre énigme bretonne,
> re-bonne continuation.
>



-------------------------------------------------------------medievale-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe MEDIEVALE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
-------------------------------------------------------------medievale--