référence : http://listes.cru.fr/arc/medievale/2002-01/msg00066.html
     Chronologie       
     Conversation       

[MEDIEVALE:4037] Re: [MEDIEVALE] RE: NOM DU MOYEN AGE STEPHANE JEAN



BONJOUR ! MADAME GAUTIER POUPEAU, MERCI ! POUR VOTRE RÉPONSE. J'AI EMPRUNTÉ UN LIVRE DE LA MAISON D'ÉDITION HALBERT QUI VIENT COLLABORER DANS UN CERTAIN SENS VOTRE THÈSE RELATIVEMENT À L'ORIGINE DES NOMS. ON PEUT LIRE TEXTUELLEMENT CE QUI SUIT " AU DÉBUT DU MOYEN ÂGE, LES GENS PORTAIENT SEULEMENT UN PRÉNOM. " LA DÉNOMINATION (DÉDOMINER) POUVAIT CORRESPONDENT À UN LIEU (SAINT-FRANÇOIS D'ASSISE) OU UNE PROFESSION (MARCHAND, MENIEUR...)
 
DE PLUS, MON INTENTION N'ÉTAIT PAS DE VOUS CHOQUER EN UTILISANT LE TERME ÂGE NOIR... EN ADDITION À VOTRE COMMENTAIRE VOUS DITES NE PAS ÊTRE UN ARRIÉRÉS. ENCORE UNE FOIS MILLES EXCUSENT, MON INTENTION N'ÉTAIT PAS DE VOUS CHOQUER EN UTILISANT LES MOTS "GRIMOIRE D'HISTORIEN", J'AVOUE HONNÊTEMENT AVOIR FAIT UNE FAUTE DE RELATION LOGIQUE. VOUS AURIEZ DÛ LIRE "LIVRE D'HISTORIEN" ET NON LUI ATTRIBUER LA DÉFINITION DU DICTIONAIRE DE L'AN 2000, C'EST-À-DIRE, "LIVRE DE MAGICIEN ET DES SORCIERS". MAIS BREF ! JEANNE D'ARC (1412-1431) FUT TERRIFIÉ ET BRULÉE VIVE LE 30 MAI 1431 MAIS ELLE N'AVAIT PAS DE GRIMOIRE MAIS ELLE ÉTAIT PROBABLEMENT TRÈS CROYANTE (IN ARTICULO MORTIS ... N'AYEZ CRAINTE SE NE SONT PAS DES ÉCRITS INDÉCHIFFRABLE COMME CEUX UTILISÉ DANS LES "LIVRES" DES ALCHIMISTES DU MOYEN ÂGE).
 
 
S.J
 
 
 
 
----- Original Message -----
From: Gautier Poupeau
To: Liste de discussion sur l'occident medieval
Sent: Monday, January 21, 2002 3:55 PM
Subject: [MEDIEVALE:4011] Re: [MEDIEVALE] RE: NOM DU MOYEN AGE

Bonjour à tous!!
 
Tout d'abord la réponse à la première question. Jusqu'au XIe-XIIe, les gens du moyen âge ne portaient qu'un nom, la diversité des noms était telle qu'il n'avait pas besoin d'autres mentions pour être identifié. A partir de cette époque, la diversité des prénoms diminuent. Il est alors ajouté un cognomen ou surnom de différents types : exple: "fils de untel" , "de tel lieu", "le roux" caractéristique physique, ou métier exercé par exple le nom lefebvre provient du latin faber : le forgeron, l'ouvrier. Au début de ce phénomène, le cognomen ne se transmettait pas de génération en génération puis avec la diffusion de l'acte écrit et donc les besoins d'identification , entre autres, ce cognomen s'est transmis entre les générations. Je tiens à signaler que je ne suis pas spécialiste de la question, il se peut dc que mon discours soit fait d'approximations qui pourraient choquer le spécialiste. Je vous renvoie donc aux travaux de Monique Bourin et de son équipe sur l'anthroponymie (nom de la science qui s'occupe de ces pb) qui ont fait paraitre cinq volumes sur cette question.
Quant à la deuxième question, je suis choqué de voir que l'on peut sur une liste de diffusion sur le Moyen Âge parler du Haut Moyen Âge comme étant un âge noir, pourquoi pas nous ressortir les terreurs de l'an, mil? (fausses, comme tout le monde sait...!). Le Moyen Âge va (même si ces bornes chronologiques sont toutes relatives) du Ve siècle, chute de l'empire romain au XVe siècle, avènement de la renaissance, notre bon maître Jacques Le Goff parle même de long Moyen Âge qui va jusqu'au XVIIe siècle. Habituellement, le Moyen Âge, période longue de 10 siècles est commodément séparé en trois parties : le haut Moyen Âge (Ve-IXe), le Moyen Âge médian ou classique (Xe-XIIIe siècle) qui correspond à l'imagerie médiévale avec les chevaliers et le bas Moyen Âge (XIVe-XVe siècle) qui voit la genèse de l'état moderne. En parlant d'âge sombre, vous retombez dans l'historiographie du XIXe siècle et continuez à entretenir le phantasme du gd public sur un Moyen Âge horrible, pleines de terreurs, de guerre (bcp moins meurtrière que nos guerres modernes!). Hors le Haut Moyen Âge est plein de richesses: la renaissance carolingienne, la mise en place des royautés dites barbares, la mise en place d'un empire, l'avènement des scirptoria monastiques qui nous ont transmis tant de richesses et nous ont permis de connaître les auteurs classiques... Maintenant pour répondre plus directement à la question, bcp d'ouvrages sont consacrés à cette période, vous pouvez voir les points seuil histoire, surtout celui de Stéphane Lebecq qui est très bien fait, la biographie de Charlemagne par Jean Favier qui vous donnera une vue d'ensemble sur le VIIIe-IXe siècle, ensuite vous avez des synthèses sur le Moyen Âge dont celle dirigé par Robert Fossier chez Armand Collin, celle de Claude Gauvard chez les PUF ou celle de KF Werner chez livre de poche. Voilà des idées, ms ce n'est pas du tout exhaustif...Une dernière petite chose même si j'ai cse d'avoir été déjà trop long, ce n'est pas parce qu'on étudie le Moyen Âge, que vous êtes obligé d'utiliser un vocabulaire qui rappelle le Moyen Âge pour désigner le livre actuel ("grimoire d'historien"), nous ne sommes pas des arriérés et ns vivons avec notre époque, nous ne vivons pas ds le Moyen Âge ms bien au XXIe siècle comme vous pourrez vous en rendre compte vous même en allant sur les sites en dessous de ma signature.
Cordialement
Gautier Poupeau
Webmestre du site de l'Ecole des chartes, http://www.enc.sorbonne.fr
Etudiant associé à Ménestrel, répertoire de ressources pour médiévsites sur Internet, http://www.ccr.jussieu.fr/urfist/mediev.htm
 
PS: je suis encore désolé d'avoir été aussi long, j'avoue ne jms lire ce genre de mails, mais j'espère que certains d'entre vous auront été jusqu'au bout de celui-ci.