référence : http://listes.cru.fr/arc/medievale/2002-01/msg00083.html
     Chronologie       
     Conversation       

[MEDIEVALE:4054] Re: Mort de Michel Fleury serge



Bonsoir,
 
Merci de m'avoir transmis cette triste nouvelle....
 
A une époque j'ai connu Monsieur Michel Fleury, lorsque j'étais bénévole à l'association de sauvegarde du Paris Historique, et aussi lorsque, avec cette association j'ai participé aux fouilles du parvis de Notre Dame...
 
J'apporterais une seule petite rectification, et elles concernent ces fouilles : elles ont eu lieu en 1975 et non en 1965...
(sinon je n'y aurais pas participé.....)
 
L'Histoire en général, et l'Histoire Parisienne en particulier vient de perdre un Grand Monsieur, une personne de terrain, toujours à l'écoute des associations de sauvegarde, toujours à la recherche d'une solution, même provisoire pour éviter la destruction d'un bâtiment ancien, en particulier dans le quartier du Marais qu'il connaissait bien mieux que personne....
 
Les mots sont pauvres face à la mort en général, et à celle d'une telle personnalité en particulier...
 
Je pense pour ma part qu'il restera parmi les grands noms de la sauvegarde de Paris (et de sa région, les fouilles de St Denis c'est son équipe...) et que son nom restera à jamais attaché aux fouilles, à la crypte du Louvre....
 
Je ne peux que m'incliner devant le décès d'un tel Personnage.........
 
Serge
----- Message d'origine -----
De : Benoît Beyer de Ryke
À : Liste de discussion sur l'occident medieval
Envoyé : jeudi 31 janvier 2002 08:50
Objet : [MEDIEVALE:4053] Mort de Michel Fleury

Mort de Michel Fleury, un archéologue flamboyant

LE MONDE | 24.01.02 |

Secrétaire général et vice-président de la Commission du Vieux Paris depuis
1975, Michel Fleury est mort vendredi 18 janvier à son domicile parisien. Il
était âgé de 78 ans. Chartiste, archiviste-paléographe, archéologue,
historien, Michel Fleury avait tous les titres pour être un homme de
cabinet, paisible, confiné à l'étude de quelques savants grimoires. Ce fut
en réalité un homme de terrain, un militant du patrimoine et de
l'architecture, au verbe puissant et au teint coloré, bataillant,
polémiquant sans cesse contre les "vandales", ouvrant des chantiers,
échangeant des propos peu amènes avec certains de ses confrères qui ne
partageaient pas son point de vue, notamment celui de la "conservation du
patrimoine", qu'il opposait à la "restauration". Ces prises de position ne
lui ont pas suscité que des amis. Cet homme de droite qui revendiquait très
fort ses convictions, avait une tribune, la Commission du Vieux Paris -
conseil du maire de Paris en matière de patrimoine -, où il siégeait depuis
1955. Il n'y mâchait pas ses mots, comme en témoignent les comptes-rendus
publiés dans le bulletin de cet organisme.Né le 17 novembre 1923 à Paris,
Michel Fleury avait commencé sa carrière aux Archives nationales en 1949. Il
fut ensuite directeur des Antiquités historiques d'Ile-de-France de 1965 à
1983 et enseigna à partir de 1958 à la IVe section de l'Ecole pratique des
hautes études, où il occupa différents postes de responsabilités, dont celui
de président de 1980 à 1983. On lui doit quelques notables sauvetages
urbains, notamment celui de l'îlot Maubert, entre le boulevard Saint-Germain
et la Seine, dont fait partie la rue de Bièvre, chère à François Mitterrand.
Il fut moins heureux dans le quartier des Halles, où il ne put empêcher la
destruction des pavillons de Baltard. Il a mené ou supervisé à Paris de
nombreuses fouilles archéologiques. Celles du parvis de Notre-Dame, en 1965,
ont débouché sur la construction d'une crypte archéologique dont les
excroissances viennent, hélas ! gâcher la perspective de la cathédrale
parisienne. Il connut plus de succès avec la crypte archéologique du Louvre,
qui met en valeur les vestiges médiévaux de l'ancienne forteresse de Charles
V, et qu'il avait contribué à exhumer au prix d'une intense polémique avec
ses confrères archéologues à l'ouvre dans la cour Napoléon du Louvre.Michel
Fleury est l'auteur, avec Louis Réau, d'une Histoire du vandalisme fort
remarquée, et d'une vingtaine d'ouvrages, presque tous consacrés à
l'histoire parisienne ; parmi ceux-ci, Naissance de Paris, où il examine
l'évolution de la ville du néolithique jusqu'au XXe siècle.

Emmanuel de Roux




-------------------------------------------------------------medievale-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe MEDIEVALE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message,
      NON PAS dans le Sujet.
-------------------------------------------------------------medievale--