référence : http://listes.cru.fr/arc/medievale/2003-09/msg00009.html
     Chronologie       
     Conversation       

[MEDIEVALE:4743] [MEDIEVALE] typo MuzicMan



Title:
Bonjour !

Vous avez certainement lu le message
Bonjour,
Nous avons reçu ce message à l'Unité : peut-être quelqu'un trouvera-t-il le temps et l'envie de répondre ?
Bien à vous et merci pour elle
Répondre à : Pascaline Kesteloot-Batchelor <pkestel@onetel.com>
----- Original Message -----
From: Pascaline Kesteloot-Batchelor
To: benoit.beyer@ulb.ac.be
Sent: Friday, September 05, 2003 10:55 PM
Subject: le moyen-âge pour les enfants
Bonjour,
Je suis Belge et je fais partie d'un groupe de francophones vivant en Angleterre.  Pour rester en contact avec notre culture, nous (les parents) "faisons" classe, tous les samedis matins, à nos enfants en  français.  
Cette année, pour la fête de fin d'année, nous avons pensé faire une fête comme au moyen-âge (en fonction de nos moyens).  Pour cela nous allons passer tout ce trimestre à parler du moyen-âge en classe.  Nous avons des enfants de 3 à 13 ans, divisés en 4 classes :3 à 5; 5 à 7; 7 à 9 et 9 à 13.  Nous avons 12 cours.  Ne connaissant pas assez profondément le sujet, il est assez difficile de choisir les différents aspects de cette partie de l'histoire.  Nous voulons montrer que la France et l'Angleterre sont très liés (comme les enfants le sont aussi car familles mixtes), il y a aussi le problème de leur âge : leur parler des châteaux-forts, des cathédrales, de Charlemagne (et des écoles), Jeanne d'Arc, les serfs, ...?  What is the more relevant points in this part of the History?
Pourriez-vous aider un groupe de parents qui veut faire de son mieux pour donner à leur enfants un maximum de bagage culturel?
Merci beaucoup de votre aide.
Pascaline Kesteloot
ainsi que mon mini-quizz, puis la réaction de Benoit Beyer, puis celle de Xristos Nüssli, puis celle de Patrick ...

Mon intention était de répondre à Pascaline sous forme de jeu verbal, qui pouvait éventuellement débuter le processus d'apprentissage sur le Moyen Âge, puisque telle était sa demande, en direction de classes d'enfants ; quelque chose comme la poignée, ou la serrure, du bagage (culturel) que Pascaline souhaite fournir à ses bambins. Jamais je n'ai voulu fâcher nos amis Suisses, encore moins nos amis Belges ! J'attends avec angoisse la réaction de nos amis Canadiens (francophones), Calédoniens, Monégasques, Tahitiens, Martiniquais... Quant à William Gates, je ne le connais pas personnellement, mais je doute qu'il soit responsable de l'établissement des règles normatives de typographie sur l'internet, ou ailleurs !!! Ce qui est absolument certain, c'est que la perte ou le maintien du "^" dans la liste des ressources typographiques du français n'est ni un bien ni un mal, mais répond à une évolution commune à toutes les langues dans l'histoire des langues, depuis l'indo-européen jusqu'à l'esperanto : la simplification. Doit-on regretter ou reprocher au Bill Gates de l'époque d'avoir changé « hostel » en « hôtel », puis « hôtel » en « hotel » ? Plus une langue est ancienne, plus elle est complexe, dans tous ses aspects (graphiques, structurels, phonétiques, etc...) ; plus elle est "en usage", plus elle se simplifie (ex: anglais britannique : « tonight »; anglais américain : « tonite »). Mais simplification ne signifie pas nécessairement abrutissement idéologique. J'avoue que l'usage du "·" en catalan (comme dans « col·legio ») est un peu embarrassant, quoique élégant, visuellement parlant... (attention ! ce n'est pas un "." mais bien un "·" ! ). Les Espagnols ont changé « telephono » en « telefono » mais ont maintenu l'usage unique du signe "˜ ", qui marque le mouillage de la consonne "n", qui a disparu en catalan, qui s'orthographie "nh" en occitan classique, mais qui indique une nasalisation dans l'alphabet phonétique universel. Va comprendre...

Et puis, si on perd le "^", ne doit-on pas se réjouir de gagner le "@" ?
Au demeurant, qui osera se risquer à proposer une étymologie au terme qui désigne le signe @ ?

Bien à vous,

MuzicMan