référence : http://listes.cru.fr/arc/medievale/2004-02/msg00031.html
     Chronologie       
     Conversation       

[MEDIEVALE:4900] Re: Sauvegarde du grec et du latin Philippe Ramona



Serge a écrit :

> Bonsoir, Je ne suis pas historien professionel, je ne suis pas
> universitaire, je fais partie "du monde du travail" non
> fonctionnarisé, celui de la concurrence... Hors, dans notre société,
> en dehors des métiers hyper spécialisés tels les chartistes et autres
> fonctionnaires pour qui le latin est le fondement même de leur métier,
> je ne vois pas ce que ces langues mortes (latin et grec ancien)
> pourront amener à un jeune qui a par ailleurs un programme éducatif
> très chargé, et surtout en quoi cela lui amènera des compétences
> supplémentaires dans le monde du travail ???

Bonjour Serge,

Votre discours est celui des hauts fonctionnaires dont je parlais dans
un précédent message:
-les langues anciennes sont inutiles
-elles sont élitistes
-ces pauvres chérubins ont déjà un programme chargé
-il vaut mieux apprendre l'informatique
etc..

Il n'en demeure pas moins, que au même titre que les mathématiques, ce
sont des matières qui n'ont sans doute pas une utilité immédiate, mais
qui sont une formidable école pour l'apprentissage de la rigueur
intellectuelle et de la structuration de la pensée.

Ce sont ces matières qui donnent aux enfants la parfaite maîtrise du
langage... et le langage c'est d'abord et avant tout un incontournable
instrument de liberté. Sans langage, pas de contestation, pas d'analyse
critique du discours de l'autre ...

Quand on a compris comment se construit une phrase et comment les
différents mots s'articulent les uns par rapport aux autres, le grec, le
latin (ou l'allemand ou le russe pareil d'ailleurs) sont des langues
très faciles à apprendre... et vice versa... Combien de jeunes ont
attendu d'être confrontés au génitif pour comprendre ce qu'était un
complément de nom ?

Vous dites que vous n'avez pas appris le latin à l'école... Qu'attendez
vous pour l'apprendre maintenant ? Vous ne croyez pas que lire les
textes "en direct" pourrait vous amener une nouvelle vision des travaux
que vous effectuez à Blanquefort ou ailleurs au lieu de toujours
dépendre de la traduction ou de l'interprétation des autres ?

PS:Pourquoi éprouvez vous toujours le besoin de rappeler votre formation
d'autodidacte dans chacun des messages que vous passez sur cette liste
ou sur le forum f.s.h.medievale ? C'est la cas de la majorité des
intervenants sur ces listes.Vous ne l'êtes pas plus ni moins que la
majorité des autres...

--
Philippe RAMONA

http://www.es-conseil.fr/pramona



-------------------------------------------------------------medievale-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe MEDIEVALE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
-------------------------------------------------------------medievale--