référence : http://listes.cru.fr/arc/medievale/2004-03/msg00046.html
     Chronologie       
     Conversation       

[MEDIEVALE:4970] =?Windows-1252?Q?Informations_m=E9di=E9vistiques_=2821/03/2004=29?= =?Windows-1252?Q?Beno=EEt_Beyer_de_Ryke?=



Bonjour à tous,

Tout d'abord, en ce dimanche 21 mars 2004, permettez-moi de vous souhaiter
un excellent printemps !

Voici comme d'habitude quelques informations médiévistiques, classées selon
les 6 sections suivantes (dans l'ordre alphabétique) :

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

1° Appels à contribution, 2° Articles, 3° Colloques, 4° Informations
diverses, 5° Journées d'étude, 6° Séminaires

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


********************************************************
1° Appels à contribution
********************************************************

1) Appel à contribution
Colloque
Bocages & Sociétés
29 et 30 septembre, 1er octobre 2004
Date
lundi 29 mars 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4024.html

2) Appel à contribution
Les arts du feu en Normandie
Eu
Date limite
jeudi 15 avril 2004
Contact
Gilles Desire (gilles.desire@cg50.fr)
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4053.html

3) Appel à contribution
Scènes de table
Bordeaux
Date limite
jeudi 30 septembre 2004
Contact
P. Beylot (pbeylot@free.fr)
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4050.html


********************************************************
2° Articles
********************************************************

1) Article
 Jacques Le Goff, Saint François et Saint Louis
Le saint et le roi, les deux «héros» du Moyen Age, entrent en Quarto avec le
médiéviste: itinéraire d'un fou d'histoire et d'un bâtisseur d'Europe.
Le Temps, samedi 6 mars 2004
http://www.letemps.ch/livres/critique.asp?Objet=2609

2) Article
Histoire d'os et de reliques en terre liégeoise
Liège est particulièrement riche en culte des saints, et lieux de
pèlerinages. Le livre «Un Moyen Age pluriel» nous emmène sur les traces des
saints mosans.
La Libre Belgique
http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=87&art_id=157073

3) Article
Olivier Corpet, le gardien des manuscrits
Lieu magique fondé en 1144, l'abbaye d'Ardenne, restaurée, revient à la vie.
Le Monde
http://www.lemonde.fr/

4) Article
L'HISTOIRE N° 285 - Mars 2004
---------------------------------------------------------------------------
http://www.histoire.presse.fr/

Dossier : Le mal de vivre depuis 3 000 ans
La dépression serait aujourd’hui, selon les psychiatres, l’une des maladies
les plus répandues dans le monde. Est-ce un phénomène récent ? L’Histoire a
choisi de montrer comment la question de la tristesse, du dégoût de la vie,
de la mélancolie s’est posée en Occident depuis qu’Aristote y a vu la marque
du génie, et Hippocrate le signe d’un tempérament. Et si le passé pouvait
éclairer nos souffrances les plus intimes ?

Au sommaire de ce numéro (sélection médiévistique) :
Les mille cris de la ville
BOUCHERON Patrick
De 23 à 24

Dossier : Le mal de vivre
La dépression. Naissance d’une maladie (entretien)
EHRENBERG Alain
De 34 à 39 Quand la tristesse était un péché
CASAGRANDE Carla
De 40 à 43
Les médecins et les secrets de la bile noire
JACQUART Danielle
De 44 à 47
« La Mélancolie », par Dürer
CORNETTE Joël
De 49 à 49
Le mal du siècle. Portrait d’une génération
LASCAR Fabrice
De 50 à 53
« Peut-on guérir de tout ? » entretien
ROUDINESCO Élisabeth
De 54 à 55

La peur de l’islam au Moyen Age
FLORI Jean
De 70 à 74

Les livres : Critiques
Moyen Age

L’Arbre des familles, par Christiane Klapisch-Zuber, Paris, La Martinière,
2003, 218 p., 45 €.
Dans la première moitié du XIIIe siècle, le miniaturiste anonyme qui
illustre la généalogie du Christ pour la bible du roi de Navarre Sancho VII
le Fort (1194-1234) se heurte à l’énumération fastidieuse de Matthieu :
comment rendre vivante la succession des 29 générations qui relient le
Christ à la lignée royale de Juda ? En une trentaine de vignettes, l’artiste
peint le fils face à son père, qui tantôt l’étreint, tantôt le soulève, le
jette en l’air ou l’invite à se blottir contre lui. Ainsi, « la généalogie
la plus squelettique n’exclut pas l’expression des sentiments ». On pourrait
dire de même de la plupart des images de ce livre, magnifiquement
reproduites et subtilement commentées par Christiane Klapisch-Zuber. Dans un
ouvrage précédent (L’Ombre des ancêtres, Fayard, 2000), l’historienne avait
minutieusement analysé les étapes de l’émergence médiévale de cette image
familière – l’arbre généalogique. Elle y revient aujourd’hui dans un livre
plus accessible, qui propose une agréable promenade dans l’art européen, du
XIIIe au XIXe siècle. C’est aussi un parcours guidé à travers les dédales de
l’imaginaire de la parenté.

Des saintes reliques à l’art moderne. Venise-Chicago, XIIIe-XXe siècle, par
Krzysztof Pomian, Paris, Gallimard, 2003, 380 p., 24 €.
Que fait-on lorsque l’on collectionne des objets ? Un sacrifice, répond
Krzysztof Pomian. Le collectionneur extrait un objet visible de « la sphère
d’activités utilitaires » où il est ordinairement produit pour le destiner
« aux êtres supposés habiter l’invisible ». Cette définition anthropologique
s’applique d’abord aux reliques et aux trésors d’églises. Mais c’est de
cette matrice que naît la collection particulière, dès le XIVe siècle en
Italie, par un double phénomène d’individualisation et de désacralisation.
Et c’est toujours en Italie – à Venise, tout particulièrement – que s’
observe, deux siècles plus tard, la seconde mutation, qui transforme la
collection particulière en musée. Celui-ci est « un des moyens que chaque
génération utilise pour faire un sacrifice aux générations qui viendront
après elle. Il permet au présent de sacrifier à l’avenir ». Or, c’est bien
parce que nous vivons cette « crise de l’avenir », diagnostiquée par ce
théoricien du temps qui passe qu’est Krzysztof Pomian, que l’idée de
patrimoine devient difficile à défendre aujourd’hui. Reprenant la matière d’
articles érudits, ce livre poursuit une réflexion engagée depuis longtemps
déjà sur l’anthropologie culturelle des objets : faire l’histoire des
collections, c’est, pour l’auteur, repérer les évolutions des significations
et des investissements sociaux qu’on leur prête.  Mais on peut choisir de se
perdre dans la galerie de portraits qui, du Vénitien Giacomo Contarini
(1536-1595) à l’Américaine Susan Cornelia Warren (1825-1901), compose une
étonnante collection de collectionneurs. Ce livre sur la passion des objets
doit aussi se lire comme un éloge, parfois vibrant, de la curiosité.

Histoire de l’Europe urbaine. T. I, De l’Antiquité au XVIIIe siècle. T. II,
De l’Ancien Régime à nos jours, dirigé par Jean-Luc Pinol, Paris, Le Seuil,
2003, 969 p. et 890 p., 36,50 € et 36 €.
A une époque où le volontarisme historiographique européen engendre tant de
fragiles synthèses historiques « européennes », cette étude de cas qui prend
le monde urbain pour objet est bienvenue. En effet, l’interprétation n’y est
nullement forcée.
Appréhender la ville à la fois dans ses constructions architecturales et
urbanistiques, mais également dans ses constructions humaines et sociales :
tel est le projet de cette Histoire de l’Europe urbaine, qui permet d’offrir
une unité de traitement à l’objet (à défaut d’une unité préexistante de l’
objet lui-même) et surtout d’être attentif aux évolutions de celui-ci. Se
refusant à donner une définition a priori de la ville, les auteurs nous
invitent à la voir, dans la « longue durée », comme un palimpseste jamais
achevé. Jean-Luc Pinol est le grand ordonnateur de cette belle synthèse. Le
thème urbain est décliné depuis sa « genèse », dans le premier tome, jusqu’à
« l’expansion et à la limite d’un modèle », dans le deuxième. Cette seconde
partie offre du reste l’originalité de décaler le regard en proposant de
considérer les villes européennes outre-mer comme les fruits directs ou
indirects de la colonisation, et dans l’ensemble en invitant à prendre en
compte le rapport aux formes urbaines existantes ailleurs et notamment, pour
les temps contemporains, aux États-Unis. Le soin apporté à la publication et
à la conception de cette monumentale fresque, rendue très utilisable grâce à
ses index, sera tout particulièrement apprécié par le lecteur, même si des
illustrations plus nombreuses auraient indiscutablement servi le propos en
complétant les quelques cartes,  au demeurant très intéressantes.
---------------------------------------------------------------------------

5) Article
HISTORIA THEMATIQUE N° 88 - Mars/Avril 2004
---------------------------------------------------------------------------
http://www.historia.presse.fr/

Venise de Marco Polo à Casanova
Qui aurait pu imaginer que de ce village de pécheurs naîtrait l'une des plus
puissantes républiques d'Occident. Du VIIIe au XVIIIe siècle, la cité des
Doges va cultiver l'exception. Dominant les arts, les mers, le commerce, sa
réussite fait des jaloux. Démocratique et élitiste, son indépendance agace.
Nous vous invitons à découvrir à travers des personnages hauts en couleur,
les multiples facettes de cette ville qui ne cesse de faire rêver.

http://www.historia.presse.fr/somm_them.php3

http://www.historia.presse.fr/data/thematique/88/08800401.html

{Venise}
L'exception vénitienne
Dix clés pour la cité des Doges
Venise, ni la terre ni la mer
Le glorieux millénaire de la Sérénissime
Moyen Age- La vie mouvementée du marchand Mairano
Moyen Age- Les Polo, des patriciens prospères
Moyen Age- Maître Deolai, verrier de Murano
Moyen Age- Benedetti, un médecin face aux invasions de virus
Renaissance- Domenico Grimani, un prince de l'Eglise au service de l'Etat
Moyen Age- Les Meshullam, une dynastie de banquiers
La vie au Ghetto
Renaissance- Le Tintoret, peintre des confréries
Renaissance- La Scuola di San Rocco quintessence du Tintoret
Renaissance- Le doge Venier sauve la République
Renaissance- Cristoforo da Canal capitaine de galère
Renaissance- Cherche rameurs, désespérément
XVIIIe siècle- Casanova, le libertin chez les couventines
XVIIIe siècle- Le carnaval, saison de tous les excès


{Les livres}
Histoire de l'art- Venise. La Ville et son architecture
Histoire de l'art- Les Villas vénitiennes. Venise en Terre Ferme
Histoire de l'art- Venise au fil des palais
Histoire de l'art- Le Verre de Murano
Histoire de l'art- Vues de Venise De Carpaccio à Canaletto
Histoire de l'art- Venise. Une cité. Une république. Un empire
Dans le dédale des canaux- Venise
Histoire- Venise au Moyen Age
Histoire- Venise. La Sérénissime et la mer
Intrigues vénitiennes- Le Prix de la chair. Une enquête du commissaire
Brunetti
Intrigues vénitiennes- De Venise à Venise
Intrigues vénitiennes- Venise.net
---------------------------------------------------------------------------

6) Article
Jacques Follon, James McEvoy, Sagesses de l'amitié - Volume 2, Anthologie de
textes philosophiques patristiques, médiévaux et renaissants, Cerf -
Vestigia 2003
Amicitia, amicabilitas, societas, benevolentia, caritas... Ce volumineux
ouvrage constitue une anthologie précieuse et novatrice, qui faisait
cruellement défaut à l’histoire et à la philosophie.
Parutions
http://www.parutions.com/index.php?pid=1&rid=76&srid=0&ida=4189

7) Article
Une synthèse remarquable
Cédric Michon, La Renaissance, Milan - Les Essentiels 2004
Parutions
http://www.parutions.com/index.php?pid=1&rid=15&srid=164&ida=4214


8) Article
Histoire des Juifs de France
Tome 1. Des origines à la Shoah
de Philippe Bourdrel
Journaliste de formation, P.Bourdrel dirige le service de documentation d’
une maison d’édition. L’histoire des Juifs de France qui paraît aujourd’hui
chez Albin Michel est la réédition revue et augmentée d’un ouvrage de 1974.
Parutions
http://www.parutions.com/index.php?pid=1&rid=4&srid=91&ida=4212


********************************************************
3° Colloques
********************************************************

1) Colloque
Alcuin a l’école de Charlemagne
Abbé de Saint-Martin de Tours sous le règne de Charlemagne, Alcuin fut l’un
des artisans de la « renaissance carolingienne », période d’intense
renouveau des écoles et des études dans le royaume franc. Auteur de manuels
scolaires, de traités théologiques et de Vies de saints, il a aussi laissé
des lettres et poèmes précieux pour la connaissance de son temps. Un
colloque célèbre le douzième centenaire de sa mort à Tours.
Du 4 au 6 mars
à la salle Charles-de-Gaulle, place de la Préfecture
et salle Ockeghen, place de Châteauneuf, 37000 Tours.
Rens. : depreux@mhfa.mpg et judic@univ-tours.fr
D'après L'HISTOIRE N° 285 - Mars 2004

2) Colloque
Chypre, la méditerranéenne
Carrefour naturel des voies maritimes de la Méditerranée orientale, Chypre a
connu, tour à tour, depuis l’Antiquité, les dominations assyrienne,
achéménide, romaine, franque, vénitienne, ottomane… La civilisation
autochtone a pourtant su conserver des caractères originaux. Les nombreux
intervenants de ce colloque remonteront le temps pour tenter de définir l’
identité chypriote à travers les siècles.
Du 11 au 13 mars
à l’IUT de Rouen, 76130 Mont-Saint-Aignan
et au musée des Beaux-Arts, 76000 Rouen.
Rens. : 02 35 14 61 48.
D'après L'HISTOIRE N° 285 - Mars 2004

3) Colloque
La contestation du pouvoir en Normandie (Xe - XVIIIe Siècles)
De la revendication à la répression
Centre Culturel International de Cerisy la Salle
Date
mercredi 29 septembre 2004 au dimanche 03 octobre 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4039.html


********************************************************
4° Informations diverses
********************************************************

1) Information diverse
Voyager au Moyen Age
Découvrir le monde, conquérir de nouveaux territoires, commercer, accomplir
un pèlerinage : autant de raisons qui poussèrent les voyageurs médiévaux sur
les routes. Le musée de la Tour-Jean-sans-Peur, à Paris, organise une
exposition sur « Les voyages au Moyen Age » et accueillera jusqu’au mois d’
octobre sur ce thème de nombreux intervenants. Au mois de mars, c’est
Danièle Alexandre-Bidon (EHESS) qui détaillera l’équipement du voyageur
médiéval.
Le 31 mars
à la tour Jean-sans-Peur
20, rue Étienne-Marcel, 75002 Paris.
Rens. : 01 40 26 20 28.
D'après L'HISTOIRE N° 285 - Mars 2004

2) Information diverse
Menace sur le couvent
Fondé en 1329, le couvent des Chartreuses de Gosnay (Nord-Pas-de-Calais) a
traversé les siècles et survécu à la Révolution. Il est aujourd’hui menacé
de disparition : incivilité des riverains, vol d’archives, dégradation de l’
église gothique, effondrement de l’enceinte, etc. Les conditions de travail
des bénévoles s’aggravent et hypothèquent la poursuite des fouilles.
Rens : jean-christ.HENEL@wanadoo.fr
D'après L'HISTOIRE N° 285 - Mars 2004

3) Information diverse
D'après L'HISTOIRE N° 285 - Mars 2004
Ressources Internet

---------------------------------------------------------------------------
Ils étaient nos ancêtres…
Gaulois et Celtes : une sélection.

Dans le moteur de recherche Google, ce sont 200 000 références qui répondent
à l’entrée « gaulois » et 18 000 à « gallo-romains ». Nos ancêtres font
florès sur le Web français. La sélection qui suit est donc limitée et
subjective.
Au sommet du mont Beuvray, en Bourgogne, proclamé site national en 1985 par
François Mitterrand, l’oppidum de Bibracte était la capitale des Éduens. Le
site Web permet de préparer la visite des lieux.
http://www.bibracte.tm.fr/

Argentomagus, près d’Argenton-sur-Creuse, offre des pages très développées
sur le site gaulois devenu ville gallo-romaine. Bibliographie, glossaire,
FAQ (foire aux questions) et newsletter enrichissent cette excellente
publication.
http://www.argentomagus.com/index.php

Les Gaulois en Provence (oppidum d’Entremont) : un petit manuel historique
et de civilisation particulièrement réussi, réalisé par le ministère de la
Culture, qui signe aussi une visite virtuelle de la Vienne antique, de toute
beauté.
http://www.culture.gouv.fr/culture/arcnat/entremont/fr/
http://www.culture.gouv.fr/culture/arcnat/vienne/fr/

Mais où est donc Avaricum ? La réponse, prudente, se trouve dans un article
de cette bonne encyclopédie historique de la ville de Bourges.
http://encyclopedie.bourges.net/Sommaire1.htm

Le sanctuaire gaulois de Gournay-sur-Aronde est l’objet de ces pages
typiques de la vitalité des sociétés locales d’érudits dont le Portail de L’
Histoire donne par ailleurs un grand catalogue.
http://www.gournaysuraronde.com/histoire.html
http://www.histoire.presse.fr/portail/default.asp

Le site de Grand est mis en valeur par le conseil général des Vosges.
http://www.exagonline.com/grand/index.htm

Les Gaulois étant reconnus comme des Celtes, on consultera Cyberceltes, un
répertoire très sélectif des sites Web, plutôt francophones, consacrés à l’
histoire des anciens Celtes et à l’archéologie du monde celtique et
gallo-romain. C’est l’une des références du réseau.
http://scdinf.univ-lyon2.fr/celtes/celtique.htm

Antiquités nationales
Le musée des Antiquités nationales, à Saint-Germain-en-Laye, propose un site
nourri pour les amateurs d’archéologie.

C’est en 1862 que Napoléon III décrète la création d’un musée d’Antiquités
celtiques et gallo-romaines, qui est encore à ce jour le seul musée
intégralement consacré à l’archéologie du territoire national jusqu’au temps
des Mérovingiens.
Une part substantielle du site est consacrée à l’histoire du musée (et à
celle, intimement liée, de l’archéologie en France), à l’histoire du château
qui l’abrite et à la présentation des collections. Chacun des grands
ensembles (Age du bronze, Age du fer…) est illustré par la reproduction de
pièces archéologiques marquantes (cuirasse de Marmesse, Dame à la capuche,
etc.). C’est bien fait, bien illustré et remarquablement écrit.
La rubrique intitulée « Passion archéologie » est destinée à un large public
: les étudiants et curieux y trouveront des bibliographies, ils exploreront
des pistes à suivre pour s’initier ou se former et les touristes, des
chemins vers des vacances culturelles. Certes le carnet de liens vers les
ressources du réseau gagnerait à être complété : il n’est plus guère de site
archéologique ou patrimonial en France qui ne dispose pas de pages Web !
http://www.musee-antiquitesnationales.fr

La page du superbe musée de la Civilisation gallo-romaine de Lyon reste une
invitation à la visite en dépit de sa grande modestie.
http://www.mairie-lyon.fr/culture/musees/civil_gallo_rom_1.html
 ---------------------------------------------------------------------------

4) Information diverse
PECIA Ressources en médiévistique
Au sommaire du n° 4/2004 :
 ---------------------------------------------------------------------------
Christine Bousquet-Labouérie
Un franciscain en Chine : Odéric de Pordenone
Odéric de Pordenone, frère mineur du couvent de Padoue est parti en 1314
pour seize années d’itinérance en Extrême Orient mongol et chinois. Il dicta
un récit court mais enlevé à son retour au frère Guillaume de Solagna.
Soixante manuscrits du récit de Pordenone sont conservés aujourd’hui,  la
rédaction du texte a donné naissance à plusieurs versions en latin et en
langue vernaculaire. Ce beau succès de diffusion est du au récit plein d’
allant qui mène le frère de Venise à Canbaluc Pékin en passant pour le Tibet
dont il est le premier occidental à signaler l’existence et à décrire la
capitale Lhassa. Son récit fut copié et lui-même a emprunté à ses devanciers
tel Marco Polo. Il s’intéresse à tout et à tous, porte des jugements pleins
de finesse sur les pratiques, et les coutumes même si parfois la répulsion
et le manque de compréhension sont présents. Il fut le dernier à partir et à
revenir avant Jean de Marignolli ; il est donc le dernier témoin d’un monde
oriental visité sans souci de colonisation ou de mise en valeur des
richesses exotiques mais dans une soif de découvertes et de rencontres tout
à fait extraordinaire.

John C. Ford
Metatextual evidence of a relationship between the anglo-norman version of
Amys e Amilliyoun in ms Karlsruhe 345 and the middle english Text of Amis
and Amiloun in ms Auchinleck W.4.1.
Cet article illustre, à partir d’évidences contenues dans le « métatexte »,
l’existence d’une relation entre la version du roman en vers « Amis and
Amiloun » en moyen anglais et celle du mS Karlsruhe 345 écrite en dialecte
anglo-normand. Le métatexte est constitué de ces éléments qui sont souvent
considérés à part du texte, soit parce qu’ils sont regardés comme
facultatifs ou accessoires soit parce qu’ils sont vus comme simplement
décoratifs. De tels éléments incluent la ponctuation médiévale, la mise en
page, l’enluminure ainsi que la rubrication ou la décoration de lettres et
de lettrines. Bien qu’il soit fréquemment ignoré, le métatexte offre aux
chercheurs de nombreuses informations de valeur sur l’attitude de l’auteur
ou du copiste envers son texte grâce à la nature individuelle des
manuscrits.  Cette valeur est augmentée quand la transmission des éléments
du métatexte démontre qu’ils ont été regardés comme faisant partie intégrale
du texte même. C’est le cas pour les versions sus-citées : le taux de
corrélations entre la décoration de plusieurs lettrines dans la version
anglo-normande et la rubrication des lettrines correspondantes dans le texte
anglais est trop élevé pour être le résultat du hasard. En examinant chaque
corrélation, l’article démontre que le copiste de la version anglaise a
incorporé plusieurs éléments du métatexte existants dans le texte du
manuscrit Karlsruhe. De plus, ces éléments ne sont pas trouvés dans les
autres versions anglo-normandes. Par conséquent, on peut déduire que ces
deux textes manuscrits sont beaucoup plus liés l’un à l’autre qu’il ne le
sont aux autres versions manuscrites existantes.

Jean-Luc Deuffic
Au service de l’Université et au conseil du duc … Notes sur le canoniste
breton Henri Bohic (+ v. 1357)
Parmi les maîtres universitaires bretons du Moyen Age, Henri Bohic prend une
place privilégiée. Son œuvre magistrale, Distinctiones sur les Décrétales de
Grégoire IX, figure dans nombre de bibliothèques médiévales. On connaît mal
les débuts de cet éminent canoniste, issu d’une petite famille noble du
diocèse de Léon en Bretagne. Sa personnalité même a posé problème aux
historiens. Professant les décrétales à Paris, Henri Bohic s’est mis
également au service du duc d’Orléans. Jean-Luc Deuffic nous présente ici
quelques documents biographiques inédits (testament, autographe, etc.) et
une liste imposante des manuscrits de ses Distinctiones.

P E C I A
Ressources en médiévistique
4, Jacques Duclos
Bte 451
93200 SAINT-DENIS
FRANCE
http://perso.wanadoo.fr/pecia/
pecia@wanadoo.fr
FAX 01 42 35 15 22
Disponible :
PECIA Ressources en médiévistique  nn° 1-2-3 [ISSN 1761-4961]
Monuments originaux de l'histoire de saint Yves [ ISBN 2-914996-04-7]
 ---------------------------------------------------------------------------

5) Information diverse
L’historiographie des élites dans le haut Moyen Âge
Les contributions à ce colloque, qui s'est tenu les 28 et 29 novembre 2003 à
l'université de Marne-la-Vallée, sont disponibles sur cette page du site du
Lamop (laboratoire de médiévistique occidentale de Paris).
Notre point de vue : Le site du Lamop signale bien la tenue de ce colloque,
qui s'inscrit dans le cadre du séminaire sur "les élites dans le haut Moyen
Âge ;hiérarchie et ordre social".
Adresse : http://lamop.univ-paris1.fr/lamop/LAMOP/elites/

6) Information diverse
 Conférences de l'École des chartes
Date
jeudi 01 avril 2004 au jeudi 08 avril 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4071.html


********************************************************
5° Journées d'études
********************************************************

1) Journée d'étude
Regards sur l'utopie
Horizons historiques de l'utopie - Dangers de l'utopie
Paris
Date
samedi 13 mars 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4027.html

2) Journée d'étude
Les villes allemandes du Moyen Age
Paris
Date
vendredi 19 mars 2004 au vendredi 26 mars 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4063.html

3) Journée d'étude
Comparatisme et diasporas
Journée de l'école doctorale de Paris I
Paris
Date
samedi 20 mars 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4028.html

********************************************************
6° Séminaires
********************************************************

1) Séminaire - Rappel
Séminaire de l'Unité de Recherche en Histoire Médiévale de l'ULB
http://www.ulb.ac.be/philo/urhm/

Jeudi 25 mars 2004 (URHM), Christine DUCOURTIEUX (Ingénieur d’études du
Laboratoire de Médiévistique Occidentale [CNRS/Université Paris I],
webmestre de Ménestrel et de l’École doctorale d’Histoire [Université Paris
I Panthéon-Sorbonne] ) : « Ménestrel : informatique et histoire médiévale ».

Jeudi 25 mars 2004, de 17h00 à 19h00
Université Libre de Bruxelles (ULB)
Bibliothèque des Sciences Humaines (NB), Salle de vision (NB 2.VIS)

À noter que notre institution participe au réseau Ménestrel

Pour rappel :
________________________________________________________
Ménestrel
http://web.ccr.jussieu.fr/urfist/mediev.htm
Ce site incontournable offre aux médiévistes des ressources et outils
documentaires précieux et donne accès aux sites des principaux centres de
recherche français et étrangers sur le Moyen Age. Hébergé par l'Université
de Jussieu, Ménestrel vise à favoriser le développement des études
médiévales européennes, particulièrement francophones, sur l'internet.
________________________________________________________


++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Bien à vous,

Benoît BEYER de RYKE
URHM

Site : www.ulb.ac.be/philo/urhm


++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Si vous ne souhaitez plus recevoir les "URHM infos", merci d'envoyer un
courriel à l'adresse suivante : urhm@ulb.ac.be contenant ce message : "Je ne
désire plus recevoir d'infos".

PS : Plus d'informations sur le site http://www.revues.org/calenda/

Voir aussi les archives de la Liste de discussion de Ménestrel (Pierre
Portet - Jean François Cauche)
http://www.ccr.jussieu.fr/urfist/menestrel/med-liste.htm

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++



-------------------------------------------------------------medievale-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe MEDIEVALE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
-------------------------------------------------------------medievale--