référence : http://listes.cru.fr/arc/medievale/2004-05/msg00004.html
     Chronologie       
     Conversation       

[MEDIEVALE:5000] =?Windows-1252?Q?Informations_m=E9di=E9vistiques_=2813/05/2004=29?= URHM infos



Bonjour à tous,

Voici quelques informations médiévistiques, classées selon
les 6 sections suivantes (dans l'ordre alphabétique) :

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

1° Appels à contribution, 2° Articles, 3° Colloques, 4° Informations
diverses, 5° Journées d'étude, 6° Séminaires

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


********************************************************
1° Appels à contribution
********************************************************

1) Appel à contribution
Marthe et Marie-Madeleine
Deux modèles de dévotion et d’accueil chrétien
Clermont-Ferrand
Date limite
mardi 15 juin 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4223.html


********************************************************
2° Articles
********************************************************

1) Article
Quatorze siècles d'indifférence, par Jacques Le Goff
Après lecture de «la Croix et le Croissant», de Richard Fletcher, le grand
médiéviste pointe les rendez-vous manqués et l'hostilité réciproque entre
chrétiens et musulmans
Nouvel Observateur
http://www.nouvelobs.com/articles/p2060/a240323.html

2) Article
La Civilisation féodale
De l'an mil à la colonisation de l'Amérique
de Jérôme Baschet
Le Moyen Age occidental est présenté ici comme une période de renaissances
successives, toutes désireuses de retrouver un âge d'or appartenant au
passé. Et ce que nous appelons «la Renaissance», celle du XVIe siècle, n'est
qu'un épisode, parmi d'autres, de ce désir.
http://www.parutions.com/index.php?pid=1&rid=4&srid=5&ida=4403

3) Article
Correspondance
Rattrapés par l'histoire
Résistant, Marc Bloch est exécuté en 1944. Lucien Fevbre a continué à
publier «les Annales» sous l'Occupation. Derniers échanges épistolaires
entre les fondateurs de la revue.
Libération, jeudi 29 avril 2004
http://www.liberation.fr/page.php?Article=200835

4) Article
«L'Europe n'est pas vieille, elle est ancienne»
Jacques Le Goff, historien, explore les fondements de l'identité européenne
Libération
http://www.liberation.fr/page.php?Article=201945&AG

5) Article
L'HISTOIRE N° 287 - Mai 2004
---------------------------------------------------------------------------
http://www.histoire.presse.fr/

Au sommaire de ce numéro (sélection médiévistique) :

Pétrarque, Laure et le Vaucluse
BOUCHERON Patrick
De 28 à 29

Philippe le Hardi ou les fastes de la Bourgogne
CASSAGNES-BROUQUET Sophie
De 66 à 71

Les livres : Critiques

Antiquité

Jésus après Jésus. L’origine du christianisme, par Gérard Mordillat et
Jérôme Prieur, Paris, Le Seuil, 2004, 400 p., 21 €.
Le succès inattendu et justifié de la série «Corpus Christi» sur Arte il y a
quelques années a conduit ses auteurs à produire une nouvelle série sur les
origines du christianisme. En prélude à sa diffusion, ils dressent un bilan
passionnant des difficultés de l’historien face à une histoire bâtie sur des
textes postérieurs d’une à deux générations à la mort du fondateur. Travail
qu’ils ne sont évidemment pas les premiers à faire, mais qu’ils présentent
ici de façon attrayante et soigneusement argumentée. Si quelques hypothèses
paraissent insolentes, la provocation n’est jamais gratuite et croyants ou
non-croyants trouveront ici une intelligence de l’histoire qui les obligera
sans cesse à s’interroger sur les vérités reçues. Le livre est trop riche
pour être résumé, mais on retiendra quelques lignes de force. Ainsi, la
réhabilitation du rôle majeur de Jacques, frère de Jésus, chef très probable
de la communauté jusqu’à sa mort en 62, dont la figure se trouve
marginalisée par les auteurs des Évangiles canoniques au profit de Pierre.
Gérard Mordillat et Jérôme Prieur montrent bien comment le judaïsme
intransigeant de Jacques ne pouvait plus être admis par une communauté
chrétienne qui, après la disparition du Temple en 70, a définitivement rompu
avec le judaïsme et puise la quasi-totalité de ses membres dans les milieux
païens. Paul, vrai fondateur de la nouvelle religion, retient plus encore
leur attention. Personnage paradoxal, mais qui sans doute est le premier à
comprendre que l’avenir de la secte n’est pas dans l’annonce de la venue
imminente du Royaume mais dans la proclamation de la résurrection du
fondateur. L’enquête est passionnante de bout en bout et nul ne peut faire l
’économie de cette lecture s’il veut comprendre la difficulté qu’affrontent
au quotidien les historiens de l’Église primitive.On déconseillera à l’
inverse la lecture de la biographie de Jérôme Murphy-O’Connor, Histoire de
Paul de Tarse (Le Cerf, 2004), qui fourmille d’erreurs, et utilise sans le
moindre recul critique les sources disponibles.

Moyen Age

Le Monde byzantin. T. I, par Cécile Morrisson et al., Paris, PUF, 2004, 490
p., 33 €.
Voici une période aux limites temporelles très claires : 330, consécration
de Constantinople ; 641, les Arabes enlèvent à la « seconde Rome » l’Égypte,
après lui avoir pris la Syrie-Palestine. On appelle parfois « Antiquité
tardive » ce temps de transformations vigoureuses, de christianisation de
réinterprétation de l’héritage classique. Ce manuel à l’usage des étudiants
attirera aussi plus d’un lecteur désireux de rompre avec les clichés sur
Byzance la vénéneuse et sa fatale décadence… En effet, il ne s’agit pas
seulement d’une bibliographie commentée – encore que toutes les curiosités
puissent trouver à se satisfaire dans les 1 000 et quelques titres
magistralement classés qui ouvrent le livre. Ni d’une histoire au sens
classique, malgré le chapitre « événementiel », qui pose les repères
indispensables. C’est bien un monde, selon la promesse du titre, qui est
ressuscité ici dans sa richesse, sa beauté – et sa diversité. Qu’il s’agisse
d’institutions, d’économie et de société, de vie spirituelle et de culture,
des chapitres également réussis nous donnent les clés d’une compréhension
structurée des principes qui régissent la construction des églises, des
mentalités qui développent le culte des saints malgré la méfiance initiale
de l’Église… Les chapitres sur les provinces, qui terminent ce manuel,
emmènent le lecteur au long d’une promenade dans un monde dont il est
préparé maintenant à sentir les particularismes. Du beau travail, du cousu
main.

Chevaliers et miracles. La violence et le sacré dans la société féodale, par
Dominique Barthélemy, Paris, Armand Colin, 2004, 296 p., 24 €.
Dominique Barthélemy s’affirme dans ce dernier ouvrage comme un ardent
pourfendeur de mythologies françaises. On ne s’en étonnera pas. Les lecteurs
de ses livres La mutation de l’An Mil a-t-elle eu lieu ? (1997) et L’An Mil
et la paix de Dieu (1999) l’avaient vu batailler contre les terreurs et la
fameuse «mutation» de l’An Mil. Le voilà qui s’attaque à ce qui est pour lui
un absurde lieu commun : à des chevaliers du XIe siècle mal dégrossis, l’
Église aurait appris peu à peu la civilisation des mœurs, la paix et la
charité. Bref, l’Église puis l’État moderne auraient mis un terme à l’
abominable anarchie féodale…
La vaste culture historienne de l’auteur, qui affronte dans une perspective
anthropologique les documents les plus divers, lui permet de renouveler l’
approche de la violence médiévale avec ses codes et ses limites. Et ce, à
travers l’examen de plusieurs dossiers (un index des noms propres,
cruellement absent, aurait d’ailleurs permis de mieux les dominer). La
lecture d’ouvrages historiques, tels que les Annales de Flodoard de Reims ou
la Vie de Louis VI le Pieux de l’abbé Suger, comme de chartes montre un réel
écart entre les discours, les valeurs proclamées et les actes de violence
sur le terrain, qui sont limités, bien qu’effectifs. Quant aux miracles de
vengeance divine et d’abandon des chevaliers aux démons, ils révèlent bien
souvent des manœuvres sociales, des compromis de classe entre seigneurs
laïques et ecclésiastiques. Le récit de miracle (un prisonnier qui s’échappe
par l’intercession du saint, par exemple) intervient pour régler un conflit,
et évite au chevalier de perdre la face devant l’Église. La conclusion alors
s’impose : les seigneurs et les hommes d’Église (et les saints) ont en fait
combattu côte à côte pour maintenir la domination de leur caste sur la
paysannerie. Religion et système féodal ne sont pas séparés, bien au
contraire. Et les textes qu’analyse Dominique Barthélemy se voient dotés d’
une redoutable efficacité politique et sociale que les historiens, victimes
d’une approche souvent trop naïve, ont jusque-là ignorée. La lecture «
déconstructrice » qu’il en fait est juste, pénétrante et réjouissante.

Cavaliers et citoyens. Guerre, conflits et société dans l’Italie communale,
XIIe-XIIIe siècle, par Jean-Claude Maire-Vigueur, Paris, Éditions de l’
EHESS, 2003, 454 p., 44 €.
Magnifique leçon d’histoire, le livre de Jean-Claude Maire-Vigueur s’ouvre
sur l’évocation vivante et concrète des milites : « Une classe sociale qui,
dans chaque ville de l’Italie communale, se compose de plusieurs centaines
de familles et qui tire sa cohésion, ainsi qu’une partie non négligeable de
ses ressources, de la guerre et des privilèges qui lui sont reconnus par la
communauté citadine. » Des familles dont les tours hérissent les villes
italiennes et dont la culture de guerre façonne la vie sociale et politique
des communes au temps du régime consulaire (c’est-à-dire avant que les
membres du popolo, du peuple, ne viennent réclamer un partage du pouvoir,
dans les premières décennies du XIIIe siècle). Les membres de la militia
sont nombreux – parfois le dixième de la population urbaine – et divers par
leur fortune ou leur origine sociale. C’est donc bien la pratique de la
guerre à cheval qui assure l’unité de ce groupe. Défendant le monopole de la
défense de la cité, il entend bien en tirer bénéfice. Jean-Claude
Maire-Vigueur décrit l’habileté avec laquelle les milites réussissent à se
faire largement rembourser leurs pertes de guerre, inaugurant une pratique
de la socialisation des déficits et de la privatisation des bénéfices…
promise à un riche avenir. Car leur système de domination repose sur la
captation de toutes les ressources de la civilisation communale : fiscales
et économiques, politiques, matrimoniales (ils font la chasse aux dots). De
là une conflictualité croissante, qui ne pourra se résoudre qu’en faisant
appel à l’arbitrage d’un médiateur professionnel venu d’une autre ville, le
podestat.
Éclairant d’un jour entièrement neuf un groupe social d’une grande
complexité, Jean-Claude Maire-Vigueur a écrit une contribution majeure à l’
anthropologie du pouvoir. Il révèle le rôle de la guerre, et, plus
globalement, de « la culture de la haine », dans la construction d’une
civilisation communale que les historiens ont longtemps crue, ou voulue,
plus paisible.

---------------------------------------------------------------------------


6) Article
HISTORIA  N° 689 - Mai 2004
---------------------------------------------------------------------------
http://www.historia.presse.fr/

Au sommaire de ce numéro (sélection médiévistique) :

{Moments d'Histoire}
Antiquité- La guerre de Troie a bien eu lieu
http://www.historia.presse.fr/data/mag/689/68902001.html
Moyen Age- Un fils de savetier sur le trône de saint Pierre
http://www.historia.presse.fr/data/mag/689/68903001.html
XVe siècle- Jeanne d'Arc, le mythe revisité
http://www.historia.presse.fr/data/mag/689/68903401.html
XVIe siècle- Géorgie et Russie, soeurs ennemies depuis 500 ans
http://www.historia.presse.fr/data/mag/689/68904001.html

{Livres}
Mythologie- Une histoire symbolique du Moyen Age occidental
http://www.historia.presse.fr/data/mag/689/68909203.html

{Livres jeunesse}
Un Moyen Age de fantaisie
http://www.historia.presse.fr/data/mag/689/68909401.html
A partir de 13 ans- Les Châtiments de l'an mil T. 3 Pierre de sang
http://www.historia.presse.fr/data/mag/689/68909502.html

{Un nom de famille}
Petit, Lepetit, Petetin, Petiet, Petiau, Petiot, Petitet, Petitot, Petitin,
Petite, Petyt : 105 463 naissances au cours du XXe siècle
 http://www.historia.presse.fr/data/mag/689/68909801.html
(en amicale pensée à notre collègue Hérold PETTIAU !)

---------------------------------------------------------------------------

********************************************************
3° Colloques
********************************************************

1) Colloque
Le barbare, l'étranger - images de l'autre
Saint-Etienne
Date
vendredi 14 mai 2004 au samedi 15 mai 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4263.html

2) Colloque
La Méditerranée de l'Antiquité et du Moyen Age
Nantes
Date
lundi 07 juin 2004 au mardi 08 juin 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4220.html

3) Colloque
Banking, Credit and Finance in Late-Medieval and Renaissance Europe
Londres
Date
mardi 07 septembre 2004 au jeudi 09 septembre 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4265.html

4) Colloque
Juifs et Musulmans
Le Monde des religions, l’École pratique des hautes études, l’Institut
européen en sciences des religions et l’Institut du monde arabe organisent,
sous la direction d’Esther Benbassa et de Jean-Christophe Attias, une
journée de colloque et de tables rondes sur les relations judéo-musulmanes
depuis le Moyen Age jusqu’à nos jours. Une journée reconnue comme journée de
formation par les trois recteurs de la région parisienne.
Le 13 mai
à l’université Paris-IV
1, rue Victor-Cousin, 75005 Paris
et à l’Institut du monde arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard, 75005 Paris.
Rens. : 01 48 88 46 32.
Source : L'HISTOIRE N° 287 - Mai 2004

5) Colloque
 Sous le règne de « la Catholique »
On célèbre cette année le 500e anniversaire de la mort d’Isabelle de
Castille, dite « la Catholique ». Une occasion de s’interroger sur les
relations qu’entretiennent les souverains avec leurs sujets, en cette époque
d’Inquisition et de renforcement du pouvoir royal. Un colloque organisé à l’
université Paris-I qui réunira, entre autres historiens, Claude Gauvard et
Jean-Philippe Genet.
Du 26 au 29 mai
17, rue de la Sorbonne, 75005 Paris
et au Collège d’Espagne
7, boulevard Jourdan, 75014 Paris.
Rens. : 01 40 78 32 96.
Source : L'HISTOIRE N° 287 - Mai 2004

6) Colloque
Une duchesse très cultivée
Il y avait des femmes savantes en Europe entre 1300 et 1550. Colette Beaune
(université Paris-X) dressera, à l’occasion de ce colloque, le portrait de
la très cultivée duchesse de Bourbon. On découvrira également le contenu de
la bibliothèque de Marie de Bretagne, abbesse de Fontevraud. Et l’on
apprendra ce que lisaient les femmes à la cour de Bourgogne au XVe siècle.
Du 24 au 26 mai
à l’université Lille-III
5, rue du Barreau, 59650 Villeneuve-d’Ascq.
Rens. : legare@univ-lille3.fr
Source : L'HISTOIRE N° 287 - Mai 2004

7) Colloque
Aliénor en majesté
Il y a huit cents ans, en 1204, mourait Aliénor d’Aquitaine. La même année,
le roi Philippe Auguste reprenait aux Anglais une partie de l’Anjou et de la
Normandie. Un double événement sur lequel reviennent aujourd’hui les
historiens. Étudiant en particulier le rôle d’Aliénor dans la querelle entre
les Plantagenêts et les Capétiens.
Du 13 au 15 mai
au Centre d’études supérieures de civilisation médiévale
99, avenue du Recteur-Pineau, 86000 Poitiers.
Rens. : 02 41 72 12 16.
Source : L'HISTOIRE N° 287 - Mai 2004


********************************************************
4° Informations diverses
********************************************************

1) Information diverse
Autour de Marc Bloch
Présentation publique du site Internet de l'Association Marc Bloch
Paris
Date
mercredi 26 mai 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4229.html

2) Information diverse
FRANCE CULTURE
SAMEDI 22 MAI 2004
10:00 - 11:00 CONCORDANCE DES TEMPS
par Jean-Noël Jeanneney
réalisation : Patrick Molinier
L'empereur à la barbe fleurie : Charlemagne dans la mythologie et l'histoire
de France
Avec Robert Morissey
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/sommaire/

3) Information diverse
ULB
Conférence de Bronislaw Geremek
Bronislaw Geremek sera le prochain invité du cycle de conférences Cultures
d’Europe, le 11 octobre prochain. Né en 1932 à Varsovie, cet intellectuel
engagé et proche des milieux ouvriers s’est fait connaître du grand public
lors du combat de Solidarnosc, au début des années 80, aux côtés de Lech
Walesa. Historien médiéviste réputé, francophone et francophile, il sera
ministre des Affaires étrangères de 1997 à 2000. Un parcours étonnant, du
ghetto de Varsovie à la renaissance européenne… Bronislaw Geremek est
également docteur honoris causa de l'ULB (1991).

4) Information diverse
Initiative - Menace sur le couvent
Fondé en 1329, le couvent des Chartreuses de Gosnay (Nord-Pas-de-Calais) a
traversé les siècles et survécu à la Révolution. Il est aujourd’hui menacé
de disparition : incivilité des riverains, vol d’archives, dégradation de l’
église gothique, effondrement de l’enceinte, etc. Les conditions de travail
des bénévoles s’aggravent et hypothèquent la poursuite des fouilles.
Rens : jean-christ.HENEL@wanadoo.fr
Source : L'HISTOIRE N° 287 - Mai 2004


********************************************************
5° Journées d'étude
********************************************************

1) Journée d'étude
L’État territorial dans la réflexion sur l’espace en Allemagne (fin du
Moyen-âge, époque moderne)
Lyon
Date
vendredi 14 mai 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4242.html

2) Journée d'étude
Les bibliothèques médiévales et leurs catalogues dans les Pays-Bas
méridionaux
Bruxelles
Date
vendredi 05 novembre 2004
http://www.revues.org/calenda/nouvelle4283.html

3) Journée d'étude
Genre et histoire
Bien implantée dans les universités américaines, l’histoire du « genre »
peine à trouver sa place en France. Une journée d’étude lui est consacrée,
où interviendront Sylvie Chaperon (université Toulouse-Le Mirail), Didier
Lett (université Paris-I), Françoise Thébaud (université d’Avignon)…
Le 12 mai
au centre Panthéon
université Paris-I
12, place du Panthéon, 75005 Paris.
Rens. : http://edoc-histoire.univ-paris1.fr
Source : L'HISTOIRE N° 287 - Mai 2004


********************************************************
6° Séminaires
********************************************************

1) Séminaire
Rappel : dernière conférence de l'URHM
Jeudi 13 mai 2004 : Chloé DELIGNE (ULB) et David KUSMAN (ULB) : « Des
bouchers fortunés dans la ville. Réseaux sociaux et emprises spatiales. Le
cas de Bruxelles au Moyen Age ».
URHM : Séminaire de l’URHM (le jeudi à 16h, Bibliothèque des Sciences
Humaines, local 8 MED).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Bien à vous,

Benoît BEYER de RYKE
URHM

Site : www.ulb.ac.be/philo/urhm


++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Si vous ne souhaitez plus recevoir les "URHM infos", merci d'envoyer un
courriel à l'adresse suivante : urhm@ulb.ac.be contenant ce message : "Je ne
désire plus recevoir d'infos".

PS : Plus d'informations sur le site http://www.revues.org/calenda/

Voir aussi les archives de la Liste de discussion de Ménestrel (Pierre
Portet - Jean François Cauche)
http://www.ccr.jussieu.fr/urfist/menestrel/med-liste.htm

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++




-------------------------------------------------------------medievale-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe MEDIEVALE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
-------------------------------------------------------------medievale--