référence : http://listes.cru.fr/arc/medievale/2005-01/msg00010.html
     Chronologie         
     Conversation         

[MEDIEVALE:101] =?Windows-1252?Q?RTBF_:_trois_=E9missions_sur_Eckhart?= =?Windows-1252?Q?Beno=EEt_Beyer_de_Ryke?=



Les samedis 22, 29 janvier et 5 février 2005, la RTBF consacre trois
émissions  radio ("Mémo" de Jacques Olivier, le samedi de 17h à 18h sur La
Première) à Maître Eckhart, avec Benoît Beyer de Ryke, assistant à l'ULB, à
l'occasion de la sortie de son livre sur le grand  mystique médiéval, paru
aux éditions Entrelacs, ainsi que du livre collectif, codirigé avec Alain
Dierkens, paru aux Editions de l'Université de Bruxelles, sur la mystique
rhéno-flamande. Ces programmes sont réécoutables pendant une semaine sur le
site de l'émission.

http://www.lapremiere.be/rtbf_2000/bin/view_something.cgi?type=sac&id=0160858_sac&menu=default&pub=RTBF.PREM%2fPREM.FR.la_taille.HOME


RTBF
MÉMO
Samedis 22, 29 janvier et 5 février 2005
Par Jacques Olivier
> Maître Eckhart
Avec Benoît Beyer de Ryke, assistant et chercheur à l'Université Libre de
Bruxelles.
http://www.lapremiere.be/rtbf_2000/bin/view_something.cgi?type=sac&id=0160858_sac&menu=default&pub=RTBF.PREM%2fPREM.FR.la_taille.HOME


Benoît BEYER DE RYKE, Maître Eckhart, Paris, Entrelacs, 2004 (« Sagesses
éternelles »).Dominicain et théologien mystique allemand (Tambach, près de
Gotha v. 1260 - Avignon, v. 1328). Professeur de théologie à l’Université de
Paris, prédicateur à Strasbourg et à Cologne, il fut le maître du mouvement
mystique rhénan. Sa doctrine, imprégnée du néoplatonisme du Pseudo-Denys,
nous est parvenue au travers d’une œuvre latine, à destination du public
universitaire, et surtout d’une œuvre allemande, composée de traités et de
sermons, issus de sa prédication dans la vallée du Rhin auprès des béguines
et des sœurs de son ordre. Condamnées à l’époque par l’Église, ses thèses
furent néanmoins répandues par ses deux principaux disciples, Jean Tauler et
Henri Suso. Par eux, la mystique rhénane ou allemande exerça une influence à
l’échelle européenne. Il fallut toutefois attendre le XIXe siècle pour que
soit redécouverte l’œuvre de Maître Eckhart lui-même, prélude à une série d’
interprétations, sérieuses ou extravagantes, de sa doctrine. Aujourd’hui
encore, Eckhart suscite une indéniable fascination.Benoît Beyer de Ryke,
philosophe et historien, ancien aspirant du FNRS (Fonds National de la
Recherche Scientifique belge), est assistant à l’Université libre de
Bruxelles et membre de l’Équipe de Recherche sur les Mystiques Rhénans
(Université de Metz). Auteur de plusieurs publications sur Maître Eckhart et
la mystique rhénane, il poursuit actuellement des recherches sur l’
encyclopédisme médiéval.


Alain DIERKENS et Benoît BEYER DE RYKE, éds, Maître Eckhart et Jan van
Ruusbroec. Études sur la mystique « rhéno-flamande » (XIIIe-XIVe siècle),
Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2004 (« Problèmes d’
histoire des religions », 14).La mystique « rhéno-flamande » regroupe deux
ensembles, puisant aux mêmes sources mais allant parfois dans des directions
opposées : une tradition « allemande », représentée essentiellement par les
dominicains Maître Eckhart, Henri Suso et Jean Tauler ; et une tradition «
flamande », illustrée par la béguine Hadewijch d’Anvers et par Jan van
Ruusbroec. Cet ouvrage traite de quelques aspects majeurs de la recherche
actuelle sur ces auteurs.


-------------------------------------------------------------medievale-+
_______________________________________________________________________________

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe MEDIEVALE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
-------------------------------------------------------------medievale--