référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1995-04/msg00029.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: COURS SUR RACINE (fwd) OUAKNINE SERGE



On Tue, 18 Apr 1995, BOURASSA ANDRE G wrote:

>
> ---------- Forwarded message ----------
> Date: Mon, 17 Apr 1995 17:19:19 -0700
> From: Toczyski <toczyski@U.WASHINGTON.EDU>
> Subject: COURS SUR RACINE
>
> Je suis en train de preparer un syllabus pour un cours intensif sur
> Racine qui aura lieu cet ete.  On aura deux heures et demie, cinq jours
> par semaine, pendant quatre semaines.  On est cense lire tout le theatre
> de Racine.  Autre complication:  il y aura un melange de undergraduates
> et de graduate students.
>
> Comme je n'ai jamais enseigne un cours "intensif," je me demande si on
> aurait des suggestions pour l'organisation du cours.  Evidemment je n'ai
> pas l'intention de donner des conferences de deux heures et demie chaque
> jour!
>
> Merci a l'avance.
>
> Suzanne Toczyski
> University of Washington
>
>
Bonjour Suzanne Toczyski,
Voici un bref conseil pour une femme tres courageuse d' enseigner Racine en
Ete a Washington .
Quand j'tais adolescent ( ayant une recu une education dans un Lyce
francais) Racine nous endormait tous car en ce temps la les cours etaient
essentielement theorique et nous ne comprenions rien a cette histoire de
Janseniste et de Port-Royal et nous ne faisions pas le lien avec la
texture du texte lui-meme. Pour nous une certaine Andromaque souffrait
pour sauver son jeune Astyanax contre un vil Pyrrus...
Il me fallut une tentaine d'annees et  une longue meditation sur le
corps et la voix et la metaphysique au theatre pour commencer a
comprendre cette histoire unique dans la litterature francaise.
Racine est un  point de basculement dans l'histoire. Car c'est la derniere
tentative d'exprimer la VERTICALTE par les MOTS. L'anecdote est, je
dirais, presque secondaire...c'est la cadence du langage qui est essentielle.
Les textes raciniens sont des incantations, et il ne faut pas les aborder
par le biais du signifie( accent aigu) mais de la signifiance, la
scancion de la langue pour que le corps s'eleve par la voix vers le CIEL.
Plus jeune je ne comprenais pas les cours classiques du Conservatoire de
Paris ( retransmis par la Radio) et qui existent en disques ou sur Cassettes
( demander a l'Ambassade de France, a l'attache culturel). En effet cette
technique d'enseigner l'EXPIRATION des sons sur les voyelles . Travail
qui consiste a allonger ( plus que naturel la duree des voyelles,
pratique sur l'art de mourir en expirant et qui a helas disparu).Ceci est un
reste d'un vieux savoir ( en jouant aussi sur la ponctuation: la place
des virgules surtout) restituait une forme de mise en transe du corps Mais
par les Mots, le rythme et le souffle et non le sens.C'est un RITUEL !!!
Ceci est fondamental pour comprendre Port-Royal et et le Jansenisme. En
effet si la question essentielle est de savoir si  la GRACE est une
attribution de Dieu ou PAS nous sommes dans l'impossibilite de savoir si
nous avons ou pas le SALUT ( du point de vue chretien) . Ors si nous
n'avons pas la grace nous devons ( et ceci est mon interpretation fondee
dur la pratique de la direction d'acteur) chercher a la gagner par un
travail de l'etre. Ors la culture au moment de Racine est toute dans le
langage et le corps est en quelque sorte refoule dans le corpus des mots.
Ainsi seul le travail phonetique, sonore, incantation, expiratoire (
remarquer que dans le mot expiration il y a certes respiration mais aussi
MORT: expirer c'est bien mourir...). Donc expirer dans les mots c'est
mourir au texte, au signifie du texte, au fait que le souffle divin ( le
VERBE) peut nous avoir ete retire si nous n'avons pas eu la GRACE divine
( selon le Jansenisme) . Ainsi, l'adolescent a fini par comprendre ce
qui lui echappait. Les mots ne sont qu ela partie visible d'un autre
TEXTE qui est celui du travail SUR la langue. Le corps ( celui des femmes
surtout, dans Phedre) doit est droit, avec une energie ascentionelle dans
la colonne vertebrale et une expiration horizontale ( une mise en croix
entre le corps et le souffle). Il N'Y A AUCUNE INTERPRETAION
PSYCHOLOGIQUE A EXPRIMER DANS RACINE. La psychologie ( le ton de la voix
de la tristesse ou de la colere est RIGOUREUSEMENT INUTILE).
Racine est A-Psychologique. A la limite en expirant le texte sans lui
administrer aucune "interpretation" autr eque la cadence et le rythme des
sons vous serez stupefaite de constater que le SENS apparait a l'insue d
el'interprete. C'est donc bien cela ETRE dan sun etat second, le seul qui
soit possible pour jouer Racine. Donc si vous aborder Racine par stricte
moyen de l'analyse litteraire vous commetter un crime ( tres repandu) et
qui consiste a croire et faire croire que les personnage de Racine ont
des motifs personnels. ILS n'en ont qu essecondairement. TOUT est
assujetti a cette fameuse question d'AVOIR ou de ne PAS avoir la
grace./Bien sur on peut toujours parler de RAcine. Mais il faut d'abord
le murmurer ( your students have tio WISPER with you  to discorver HOW to
wisper  the sound of the words BEFORE understanding them. To understand
RACINE you have to UNDER-STAND ( stand under the meanning, because GRACE or
SALVATION does not belong to YOU but to HIM). Aussi en murmurant a voix
basse le texte avnt de l'avoir analyser vous etudiant decouvrirtont le
SENS par le rythme intime. par le mystere du travail secret du corps pour
meriter le sens de sens ...du destin...des personnages.
Apres ce travail de murmure neutre ( sans intonnation psychologique),
faite un tavail de DISTANCE. Les etudiants se parlent a distance MAIS  sans
se regarder. CAr la parole chez Racine n'est pas assujeti au regard mais
a l'Ecoute. Apres cela, essayer de comprendre par un "brain-storming"
ce que pouvait bien signifier les implications du Jansenisme. Et faite
parler chacun de vos etudiants a partir des premisses de sa propre foi,
meme et surtout s'il ne sont pas chretien. Un Adventiste,ou un
Pentecotiste, ne comprendra pas cette histoire de Grace qui a hante
Racine d ela meme maniere qu'un Anglican,un catholique , un musulman ou
un juif. Mais une chose est certaine: c'est seulement par un travail
physique, organique( corps 	voix rythme	souffle) que chacun
pourra comprendre Racine.Prenez ce risque. Courage. Le savoir est devant
vous: dans l'incertitude que nous imposent les grands textes. Le reste est
silence. Bien amicalement,
Serge Ouaknine, Montreal
Tel ( 1-514) 2880418 / FAX: ( 1-514) 2883514

------------------------------