référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1995-10/msg00006.html
     Chronologie       
     Conversation       

question sur Le Cid jgaines



Cher collegue,   La reponse deja envoyee par Prof. Tocszyski montre a quel
point la question de la bienseance reste problematique a l'epoque du Cid.
Ce n'est qu'apres "l'affaire" que les theoriciens forment un accord general
sur ce qui est permis sur scene, surtout du point de vue de la violence.
Tout le monde se trouve fascine devant cette piece precisement parce qu'elle
faillit a plusieurs reprises transgresser les limites de la decence, surtout
dans I, iii et II, iv.  Pour ce qui concerne l'Infante, il s'agit d'un
dilemme ingenieux, car l'obstacle apparamment incontournable du statut
non-royal de Rodrigue, qui rend la passion de la princesse officiellement
illegitime durant la premiere moitie de la piece, est enleve des que
Rodrigue vainc les deux rois musulmans, donnant lieu a un obstacle
beaucoup plus interessant, celui du merite.  Bien que l'union de l'Infante avec Rodrigue ne soit plus interdite par les codes du mariage royal (et par la
raison d'etat), elle se trouve obligee de faire concurrence avec Rodrigue
et Chimene en montrant sa magnanimite et en "donnant" Chimene a son amant.
A partir de ce moment, elle ne peut plus revenir sur ses pas en suggerant
un mariage avec le Cid.  Mais c'est une question tout a fait personnelle
(voir les vers 163701644 dans V, iii) et le roi son pere ne peut donc avoir
aucun conflit d'interet.

------------------------------