référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-01/msg00043.html
     Chronologie         
     Conversation         

Re: Re Lever de Rideau DR ROGER D BENSKY



Je voudrais bien pouvoir resoudre le questionnement passionnant de
David Trott a partir de mon intervention sur la theatralite de Daniel
Mesguich. Malheureusement, je ne connais qu'un des deux plateaux de
la balance, ne possedant point les connaissances necessaires pour le
genre et l'oeuvre qui le preoccupent.
Cela dit, l'important, ce me semble, c'est de decider, a partir d'une
analyse qui tienne compte autant des  didascalies que des attendus
socio-esthetiques du public de l'epoque, si les effets de
dedoublement speculaire et de mise en abyme que l'on observe ou
suppose manifestes participent ou non a une volonte d'onirisme qui
affecte l'essence -----j'entends la verite constitutive----du theatre
en tant que phenomene.
Ce qui est constant chez Mesguich, c'est une intentionnalite farouche
de " mise en enigme ", quelle que soit la piece qu'il monte. Non
point, comme se l'imaginent certains critiques en manque de copie,
pour epater le bourgeois et scandaliser les braves gens, mais parce
que la cloture scenique lui parait  l'invite d'un jeu de poupees
russes, ou encore comme un defi appelant une pratique d'infiguration.

Toujours est-il que Mesguich a aussi laisse des traces ecrites. Je me
permets de signaler son livre-reference: L'Eternel Ephemere (Seuil,
1991 ) , ainsi que  La Metaphore ( Revue ), creee en 1993 et publiee
par les Editions De La Difference. S'adresser au Theatre National
Lille Tourcoing Region Nord -Pas De Calais.

Bien Cordialement

Roger-Daniel Bensky


------------------------------

End of QUEATRE Digest 169
*************************