référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-02/msg00006.html
     Chronologie       
     Conversation       

Reponse a Serge Ouaknine DR ROGER D BENSKY



La tres belle meditation hermeneutique de mon collegue du reseau ( a
prendre, bien sur, dans le sens spirituel aussi bien que dans le sens
electronique )  ouvre de facon vertigineuse une foultitude de pistes
et appelle quelques precisions :

1/  D'abord un point de detail sur la trajectoire personnelle de
Mesguich ; c'est que sa famille est plutot juive algeroise, mais que
Daniel a passe la majeure partie de sa jeunesse a Marseille, ou
adolescent, il recitait du Mallarme dans les cafes. Il n'a pas recu
une education juive religieuse tres solide et a seulement rencontre
le texte liturgique en synagogue a 13 ans, lors de la Bar-Mitzvah.
Ceci aura une influence insoupconnee sur lui, car sa rencontre avec
l'hebreu biblique s'est fait au plan d'une alterite absolue. Pourtant,
ce fut indelebile, puisqu'on trouve des lettres hebraiques inscrites
sur ses ordres, dans le decor meme de ses pieces. ( J'ai pu monter
sur scene pour verifier personnellement ce fait apres avoir vu son
etonnante mise en scene de Titus Andronicus, oeuvre qui, en principe,
est plutot loin des sources hebraiques. Pourtant...)

2/   Mais l'essentiel n'est pas la. Il se trouve incontestablement
dans ce que dit de capital Serge Ouaknine sur l'insistence, dans une
perspective judaique et hebraisante, par rapport a toute une geologie
thematique ayant comme noyau magnetique la relation paradoxale entre
le langage, l'etre et la figure. Relation totalement retive a
l'equivalence illusionniste entre la parole et la figure, d'obedience
chretienne et incarnationniste.

3/ Pour revenir au fragment, je suis parfaitement la piste
meditationnelle de notre collegue sur le plan ontologique . Toutefois,
je crois necessaire de rappeler aussi la difference, dans la
relation au texte, entre mosaisme et talmudisme.  Il ne faut pas
oublier que Mesguich revendique une sorte de " talmudisme " textuel
applique au travail theatral et que le sacre , pour lui, est d'abord
dans l'infinitisation du sens, qui rejoint son evanouissement.

Finalement,  le moment est peut-etre venu d'organiser en Amerique du
Nord un colloque sur le theme : Theatralite et Judeite et d'inviter
Daniel  Mesguich, le psychanalyste Daniel Sibony  et le rabbin
philosophe Marc-Alain Ouaknin, ces deux derniers ayant eu sur le
Mesguich des dix dernieres annees ------annees de sa maturite-----une
influence determinante.

Bien Cordialement

Roger-Daniel Bensky


------------------------------

End of QUEATRE Digest 170
*************************