référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-02/msg00013.html
     Chronologie       
     Conversation       

Fragment et infini DR ROGER D BENSKY



Parti de la discussion sur les decoupages parfois heterogenes
effectues par l'emploi non-normatif du Rideau, metamorphose par la
question de la non-adequation de l'etre, la parole et la figure, le
debat sur le fragment se complexifie remarquablement.
Puisque c'est moi qui ai un peu ouvert la boite de pandore en faisant
introduire les travaux de Mesguich, ce qui a radicalise le
questionnement, je voudrais partager avec mes collegues deux
citations qui, je l'espere, leur paraitront eclairants :

1/  " Toute cette machinerie pour ouvrir inlassablement le mot < qui
>,pour, d'ailleurs, ne faire que l'ouvrir, et n'y jamais rien trouver;
pour ne jamais s'arreter sur un resultat, car trouver le sujet
serait deja le transformer en objet, le manquer.  Etrange quete que
le theatre, ou trouver serait perdre. "
( Daniel Mesguich : L'Eternel Ephemere, Le Seuil 1991,pp.39-40 )

2/   " ou chaque piece rejoue l'histoire du theatre comme si le
theatre n'etait que la metaphore d'une fondation impossible ".
( Georges Lavaudant : dans Les Iris, in Terra Incognita/Les Iris,
Christian Bourgois,1992,p.110 ).

A toutes fins utiles

Roger-Daniel Bensky


------------------------------