référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-02/msg00021.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Acces enfin reel du Grand Secret: en reponse a M. Billard Michel Billard



On Fri, 9 Feb 1996, Pierre Francois Gagnon wrote:

> Salut!
>=20
> J'ai lu l'intervention de  M. Billard Sirakawa sur la liste Queatre au su=
jet
> de ce livre controverse, Le Grand Secret. J'ose croire qu'il a d'abord pr=
is
> la peine de le lire en entier, puisque c'est pour cette raison principale
> que je le diffuse dans le bulletin litteraire Editel, avant d'emettre une
> opinion que je trouve, sauf tout le respect que je lui dois, assez
> superficielle, merci ! J'invite tous et chacun a se former une opinion
> eclairee en prenant connaissance de ce livre interdit de publication en
> France sous le coup d'une censure legale abusive a mon humble avis. Ce qu=
i
> est evident tout de suite quand on l'a lu en profondeur ce temoignage
> crucial pour la vie democratique en Europe et meme ici en Amerique du nor=
d.
> Le fond de la question ne reside certainement pas dans l'indecence dont j=
e
> ne doute pas avec laquelle les editions Plon ont profite du momentum de
> l'enterrement de Mitterand pour relancer la problematique de l'etat de sa=
nte
> de nos dirigeants que le Prof. Bernard avait souleve auparavant. Je dirai=
s
> meme qu'au dela du couperet de la censure il y a un enjeu bien plus
> fondamental quand on y reflechit de bonne foi.
>=20
> En ce qui me concerne j'ai bien sur voulu d'abord et avant toute chose en
> assurer le libre acces VRAIMENT REEL contrairement a ce que les medias de
> masse affirmaient afin que les branches du Quebec et d'ailleurs puissent =
se
> faire leur propre opinion critique quant a l'opportunite d'avoir exerce
> ainsi la censure legale sur un bouquin qui n'est rien d'autre que le
> temoignage cle a l'americaine du medecin personnel d'un homme d'Etat
> d'envergure mondiale pour la francophonie qui =E9tait atteint dans le plu=
s pur
> secret d'Etat promulgu=E9 d'ailleurs par ses propres soins alors qu'il sa=
vait
> contrevenir a la nouvelle loi de la transparence a ce sujet qu'il venait
> tout juste d'instaurer justement pour ces cas aussi precis a la suite de =
ce
> qui s'etait passe pour Pompidou lequel s'etait accroche au pouvoir
> semblait-il plus qu'a la vie et pourtant dans l'incapacite pratique de
> gouverner comme Mitterand lui-meme a partir de 1994 selon l'avis de ses
> medecins au moment ou l'etoile de Balladur croissait au firmament grace a
> cet etat de chose malheureux, tout cela dans le mensonge et la manipulati=
on,
> atteint d'un type de cancer tres rare qui s'=E9tait dissemine des le debu=
t de
> son premier septennat dans les os et qui l'obligeait a etre tous les jour=
s
> sous perfusion hormis quelques periodes d'apparente remission.
>=20
> Voila mon opinion personnelle que je livre succinctement en toute bonne f=
oi:
> les hommes politiques ont un devoir de transparence quant a leur etat de
> sante reel; leurs electeurs ont un droit superieur au secret d'Etat a tou=
tes
> les sauces, de savoir s'ils vont porter au pouvoir un grand cancereux ou =
un
> homme dans la fleur de l'age, en pleine sante et jouissant de toute sa
> vigueur intellectuelle ainsi que de la droiture de son jugement. Par chan=
ce,
> dans le cas Mitterand, celui-ci repondait miraculeusement a son traitemen=
t a
> la fine pointe: ce n'est qu'en 1994 qu'il aurait du se retirer magnanimem=
ent
> et lever enfin un secret d'Etat, auquel ses medecins dont le Dr. Gubler
> etaient soumis, qui ne se justifiait plus du tout. Ce qui tend a prouver,
> qu'a ce moment-la, son etat de sante s'etait  bel et bien deteriore a un
> point tel, et qu'en cas de crise majeure d'autres acteurs politiques en
> auraient profite pour tirer leur epingle du jeu. Bref, tout ce grand secr=
et
> =E9tatis=E9 arbitrairement dans lequel les hommes politiques s'entourent =
menace
> la sante meme de toutes les democraties occidentales.
>=20
> En souhaitant que mon point de vue de lance pas un debat sterile,
>=20
> PFG
>=20
>                                =20
>                                    **************************************=
**
> " Drole de jeu que l'amour ou pour gagner, il ne faut pas jouer !... " Ga=
ignon
> Editel, bulletin litteraire: http://www.cam.org/~pfg/... E-mail: pfg@cam.=
org
>                                  =20
>=20
>=20
>=20
>=20
IL EST DES GENS A QUI IL NE SERT A RIEN DE PARLER.

M BILLARD


------------------------------