référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/1996-02/msg00043.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: Redondance et Moliere David Trott



James Gaines rappelle tres justement que les discours repetes dans le
theatre de Moliere illustrent une grande heterogeneite. La focalisation
recente sur =ABles references a la tradition italienne=BB ne doit pas=
obscurcir
les contemporains francais de Moliere. Aux fragments du MENTEUR de Corneille
appropries dans DOM JUAN, il serait utile d'ajouter les textes contemporains
de Moliere qui informent les FOURBERIES. Dans son edition des OEUVRES
COMPLETES DE MOLIERE, Louis Moland mentionne, entre autres, LES DEUX
ALCANDRES de Boisrobert, LES SOEURS de Rotrou, LA DUPE AMOUREUSE de Rosimond
et les farces de Tabarin. =20

Mais plus interessante encore est l'excellente suggestion de J. Gaines de
regarder du cote =ABdes acteurs qui jouent des roles ayant des apports et=
des
fonctions similaires au sein de la "constellation" comique constituee par
une juxtaposition repetee=BB. Cette formulation suggere pour moi des acteurs
francais travaillant dans des roles types comme chez les Italiens, et
peut-etre--comme c'etait le cas pour Tabarin--responsables de leur propre
discours. Or nous savons relativement peu a propos de ces individus et des
configurations dans lesquelles ils operaient.

Quant a la question finale de J. Gaines, =ABY a-t-il des Scapins avant la
lettre dans les pieces que la troupe a representees en province ou pendant
les premieres annees a Paris, voire meme des echanges du genre
Scapin-Octave?=BB, la vieille edition Moland nous donne l'exemple d'un tel
echange dans l'exposition des SOEURS de Rotrou:

LELIE
Et qu'exigeant de nous ce funeste devoir,
Il veut nous obliger d'epouser des ce soir?
ERGASTE
Des ce soir.
LELIE
Et tu crois qu'il te parloit sans feinte?
ERGASTE
Sans feinte.=20

Il s'agit d'en depister d'autres, si possible, dans les repertoires ecrits
ou representes sans texte ecrit, et qui auraient fait partie de l'univers
theatral vivant de Moliere aux debuts de sa carriere. Il est temps
d'intensifier une telle enquete, car la tradition francaise dont Moliere est
issu n'a pas la meme nettete--du moins en ce qui me concerne--que=
l'italienne.

David Trott


=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=
=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=
=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D
David Trott                             t=E9l bureau 905-828-5497
=C9tudes Fran=E7aises                       t=E9l. r=E9s. 416-484-9172
Coll=E8ge Erindale                        trott@epas.utoronto.ca
Universit=E9 de Toronto


------------------------------